[ Test ] Résident Evil Révélations

Acclamé par la presse et les joueurs comme le messie , Résident Evil Révélations avait la lourde tâche de ne pas décevoir et de réunir tous les ingrédients pour fonder le jeu parfait ! Tient-il toutes ses promesses ? Est-il si extraordinaire qu’il fût dit ? Quoiqu’il en soit la 3DS manquait cruellement de jeu mature et horrifique, et on doit l’avouer R.E est arrivé au bon moment. 😀

Scénario :

La trame de Résident Evil Révélations se situe entre les évènements de R.E 4 et R.E 5. L’histoire est divisée en plusieurs chapitres et vous est contée à la manière d’un film digne d’une série américaine. Vous vous retrouvez propulsé dans un scénario catastrophe où tout vous tombe dessus au même moment . :mrgreen: Le spitch se concentre sur un organisme bio-terroriste  du nom de Veltro voulant disperser le T-Abbys, une variante du Virus T.
Le scénario est habilement pensé et narré de façon à vous remémorer chaque évènement qui s’est déroulé afin de ne pas en perdre une miette. De nombreux changements de personnages sont présents afin de mieux comprendre la place de chacun dans la trame principale.

         

Réalisation :

N’hésitons pas à le dire , Résident Evil Révélations est , à ce jour le plus beau jeu de la console, une réalisation époustouflante digne des épisodes consoles qui a poussé la 3DS dans ses derniers retranchements et qui, malheureusement, n’en a pas fait un épisode irréprochable. L’aventure est , à n’en pas douter , la vitrine technologique de la console mais aussi la vitrine de ralentissements en tout genre, et pas des moindres. Les ascenseurs, les SAS, et autres arènes à monstres sont des recoins infestés de ralentissements et autres clipings, ce qui gâche considérablement l’ambiance que propose un tel titre. L’immersion est aussi sujette à de nombreuses exclamations.

Ne nous mentons pas, Révélations est largement plus orienté sur l’action que sur la peur en elle-même. Problématique sur un épisode qui ressort de la grande lignée des jeux horrifiques basée en grande partie sur le silence et l’angoisse. Capcom, en nous proposant ce titre est très loin de nous offrir un épisode digne de la lignée des ses prédécesseurs. 😈 Il y aurait tellement de choses à dire et à re-dire que l’on pourrait en faire un roman. Bien que j’ai pu ovationner lors de mes impressions (ICI) la peur que pouvait susciter ce titre, il n’est en rien dans la sensation finale. Le soft est beaucoup trop scripté et les apparitions de monstres et autres scènes sont de loin, nettement prévisibles… 😦 Mais c’est dans la partie graphique de l’aventure , mais aussi et surtout dans la réalisation des cinématiques que se relève sérieusement le niveau.

Jouabilitée : ( Circle Pad Pro )

Ne soyons pas médisants, mais la jouabilitée du titre a elle aussi quelques points défectueux. Vous disposez d’une vue a la première ou troisième personne à votre choix et vous évoluez a la manière de Resident Evil 5 dans des actions qui se déroulent exclusivement aux gâchettes et au deuxième stick ( avec le Circle Pad Pro ). Une jouabilité à priori simple qui bénéficie d’une prise en main inégalée pour un épisode portable. Mais c’est dans les déplacements de la caméra que se révèlent les gros problèmes de jouabilité. La plus grande partie de Résident Evil se déroule en intérieur dans des couloirs exigus. La caméra est donc beaucoup trop rapprochée de votre personnage et ne prend pas assez de recul durant les phases d’actions. Les quelques phases en extérieur sont donc les bienvenues ! 🙄

Durée de vie :

Rien à redire sur ce point. L’aventure se voit divisée en plusieurs chapitres, 12 au totales pour lesquelles vous devrez compter une petite heure afin de les clôturer intégralement. Ajoutez à cela l‘obtention des badges, similaires aux trophées PS3 pour lesquels vous devrez remplir des missions bien distinctes. Les 20 heures de jeu annoncées par Capcom sont bien réelles et vous découvrirez les multiples possibilités que propose Révélations, comme les partages de missions via Street-Pass et autres… 😉
Pour un tel jeu Capcom ne s’est pas moqué des joueurs et les heures de jeu qui vous attendent sont largement dignes d’estime !

Bande son :

En toute évidence , l’exemple même de l’excellence. Une bande son a s’en retourner le cerveau. Des musiques dignes d’une réalisation hors-norme et des bruitages qui accentuent considérablement l’immersion du titre.  Et c’est grâce à ses musiques et son ambiance sonore que la peur peu présente dans R.E.V n’est pas totalement absente.

Conclusion :

Vous l’aurez compris, Résident Evil Révélations est assez loin des espérances qu’il avait suscité. Une réalisation partagée, un gameplay qui balance du coté obscur… R.E est loin d’être exempt de défauts mais propose tout de même de renouer avec un genre assez rare sur 3DS. Ho ! Et puis ne soyons pas si médisant, une fois le jeu lancé on passe tout de même un bon moment et on en redemande à chaque fois !  🙂 Alors même s’il a pu en décevoir quelques uns, Résident et sans contexte un jeu à posséder absolument dans sa bibliothèque. 😉

Note : 15/20

Publicités

Un commentaire sur “[ Test ] Résident Evil Révélations

  1. Je ne sais pas pour la jouabilité, la caméra et tout le tralala mais si les images que tu nous présente sont pareils à celles que l’on trouvera dans le jeu ça donne vraiment envie =)
    J’aurai bien aimé retrouver dans cette article la BA de R.E.V mais bon aucun article n’est parfait (pense-y la prochaine fois 😉 )

Envoie ton commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s