[ Test ] Alien : Isolation / PC

Alien-Isolation-2

Agrougrou….. et bien non, un alien c’est comme un serpent, on l’entend pas ! Donc, une petite partie de cache-cache ça vous tente ? Vous gagnez le droit de vivre ! C’est ce que SEGA avec le studio The Creative Assembly nous a promis et l’éditeur se devait de rectifier le tir après un Aliens : Colonial Marines désastreux. Verdict ?

Scénario :

Vous incarnez Amanda Ripley, la fille d’Ellen Ripley, oui vous savez, le personnage principal du film Alien : le huitième passager. Vous êtes à la recherche de votre mère et vous découvrez que la compagnie Weyland-Yutani, responsable de la mission dans laquelle était impliquée votre mère avant sa disparition, aurait retrouvé la boite noire du Nostromo. Le titre s’inspire directement de la série Alien en puisant son scénario directement à la source et c’est fichtrement bien ficelé. Vous embarquez donc à bord du Torrens pour rejoindre la station spatiale Sébastopol afin d’obtenir les réponses que vous cherchez dans cette fameuse boite noire. Sauf que le xénomorph y a élu domicile et qu’il va falloir se débrouiller pour survivre avec le monstre, les androïdes et les humains.

Réalisation :

Au poil comme on dit, le studio a utilisé le film originel comme cheval de bataille pour tout son développement ce que l’on ressent tout de suite, car le titre propose surtout une ambiance glauque à souhait ainsi qu’un sentiment d’oppression et d’impuissance face à la bête. Énormément de fan service, sans doute un peu trop des fois, mais on se plait à explorer le Sébastopol tout en ayant l’impression d’arpenter le Nostromo. Sur le plan technique, rien à redire, le titre est d’une beauté certaine avec ses jeux de lumières et la complexité du décor au service de l’ambiance et du gameplay.

01_1402071153

Jouabilitée :

Côté gameplay, vous jouez au chat et à la souris avec le xenomorph et vous devez donc l’éviter à tout prix car aucune arme ne peut en venir à bout hormis le lance flamme, récupéré tardivement, qui permet de le faire fuir, mais pour une courte durée. A votre disposition un éventail de gadgets et d’armes afin de détourner l’attention ou même d’éliminer les androïdes ou humains gênants. Vous avez fait trop de bruit, planquez -vous ! Il arrive ! Une panoplie de cachette s’offre à vous allant du placard au meuble sur roulette et bien sûr les fameuses bouches d’aération. Mais toutefois attention à varier les cachettes et autres gadgets, car l‘IA du jeu est évolutive, si vous utilisez trop souvent les mêmes recoins synonymes de survie, les ennemis vous trouveront plus rapidement. Si vous ne voulez pas trop vous faire avoir, le mieux est d’avancer à tâtons muni de votre détecteur de mouvement, emblème de la série alien. 😉

2587792-7_1389089751

Durée de vie :

Plus ou moins 20 heures c’est ce qui vous attend, tout dépend de la difficulté choisie et qui rendra certains passages ardus et longs à refaire. C’est à vous de choisir entre la difficulté facile, intermédiaire ou la difficulté recommandée qui n’est autre que la difficulté expert ! 🙂

Bande son :

Que dire hormis le fait qu’elle colle à merveille à chaque moment afin d’oppresser le joueur alors que la menace n’est pas forcement réelle couplé à des sons d’ambiances particulièrement réussis et qui donnent froid dans le dos lorsque l’on entend notre copain rôder dans les conduits d’aérations où une pauvre lumière explosant avec un cri de douleur qui sous entend un massacre dont le prédateur ultime se délecte.

Pari réussi pour SEGA et le studio The Creative Assembly avec leur parti pris d’infiltration fidèle au film originel. On prend plaisir à échapper aux différents ennemis emblématiques de la saga avec une pléthore de gadgets et de cachettes.

Note : 16/20

Pour acheter l’édition PS4 cliquez ici 

Pour acheter l’édition PC cliquez ici 

Pour acheter l’édition Xbox ONE cliquez ici 

Pour acheter l’édition PS3 cliquez ici 

Pour acheter l’édition Xbox cliquez ici 

Publicités

Envoie ton commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s