[ PGW 2015 ] Mes premières impressions sur cette nouvelle édition !

image

Alors que pour moi, l’édition 2015 de la Paris Games Week vient tout juste de commencer, j’ai décidé de me poser dans un petit coin afin de vous rédiger ces quelques lignes pour vous donner es premières impressions avant la fournée d’articles que j’ai prévu de publier.

image

Bien évidemment, je n’ai pas eu le temps de visiter l’intégralité du salon, mais je peux d’ores et déjà constater que j’aurais du ramener un gyropode pour me déplacer, car je risque d’user mes chaussures. Les 62000 mètres carrés de cette année donne une dimension surréaliste. Tout est très grand, les allées sont très larges, les stands, de vrais petits villages et longues sont les minutes pour aller d’un bout à un autre.

image

Les différents éditeurs vendent du rêve et les babes aussi d’ailleurs, encore plus jolies que l’année passé. Malgré que le salon se tienne à Paris, on sent que le salon tente de rivaliser avec ses concurrents en proposant un show à l’Américaine toujours plus détonnant. J’ai tout particulièrement remarqué que Sony avait pris encore plus de galon avec son stand insolemment grand.

image

Pour l’instant les allés sont calmes, mais je crois que c’est le silence avant la tempête, car demain, je ne préfère pas être devant les portes d’entrées sous peine de me faire écraser devant l’engouement des plus jeunes.

image

J’ai également vu quelques têtes de youtubeurs connus, mais malheureusement, je n’ai pu leur parler, le travail me rappelle à l’ordre et je dois me rendre à la Defense, pour assister à la conférence de PlayStation qui se tient à 18h00 pétantes.

Je serais présent pendant trois jours sur le salon. Si vous me croisez, n’hésitez pas à venir me dire bonjour !

Article posté par un humain poilu

[ Compte Rendu ] Découverte du Galaxy S6 Edge + à la piscine Molitor !

image

C’est avec le sourire d’un ravi de la crèche que je me suis rendu Mercredi dernier en plein cœur du 16ème à la piscine Molitor afin d’y découvrir le Galaxy S6 Edge + de Samsung. Comme à son habitude l’événement avait été méthodiquement pensé afin de nous plonger au mieux dans une ambiance cocooning et pleine de charme dans un endroit secret à l’abri de tout regard.

image

Les avant-premières sont littéralement le temple du blogueur. Pourquoi ? Me direz-vous, tout simplement, car la nourriture est au rendez vous ! Petits fours, collations chaudes ou froides, boissons fruitées ou champagne, tout avait été pensé pour ravir nos papilles et notre amour incommensurable pour les mignardises salées ou sucrés.

image

L’appareil photo arriére du smartphone embarque 16 Mp HDR et une réactivité à toute épreuve. A peine le bouton enclenché et la photo est déjà prise. Le temps du focus automatique qui s’ajuste en temps réel est maintenant révolu. Le plus impressionnant, c’est l’AP avant, 5 Mp mais surtout une large focale qui laisse rentrer suffisamment de lumiére est une sorte de lissage photo qui permet de faire disparaître les aspérités de la peau lors d’un selfie par exemple… Pas mal pour les boutonneux !

image

Selon le Directeur, qui nous à tenu une conférence sur le produit, le Galaxy S6 Edge + devrait faire mieux que le S6 qui avait déjà réalisé 25 % plus de ventes que le S5. Les promesses ne s’arrêtent pas là, ce dernier devrait être rechargé en 90 minutes et offrir une autonomie de 4h. C’est toujours très peu et insatisfaisant.

image

Chose amusante, une Keyboard Cover sera proposée en supplément. Comme son nom l’indique, il sera possible de clipser un clavier physique sur son smartphone et de le retirer à tout moment.

«  J’ai bien mangé, j’ai bien bu, j’ai la peau du ventre bien tendue, merci petit Galaxy S «  C’est sur ces paroles que s’achève ce billet. Un grand merci à Samsung de nous avoir concocté cet événement avec amour et espère le plus vivement du monde recevoir très prochainement un exemplaire afin de vous le shooter et de vous le tester de plus prés.

Article posté par un humain poilu

[ Compte Rendu ] À la découverte de Mario Maker !

image

C’est à l’occasion de l’événement Nintendo dans le 16ème arrondissement de Paris, jeudi dernier, que j’ai eu l’occasion de tester pendants quelques minutes le titre de Nintendo annoncé à l’E3, Mario Maker.

Il faut savoir que Mario Maker est l’un des jeux que j’attends le plus depuis son annonce aux Etats-Unis. Pour ceux qui l’ignorent il sera désormais possible dans Mario Maker de dessiner ses propres niveaux et de les partager à la communauté.

image

A l’instar d’un LBP, vous créez vos niveaux comme bon vous semble et choisissez parmi plusieurs styles graphiques issus des différents épisodes. Il n’y a pas de limite à votre imagination et d’ailleurs, j’ai eu l’occasion de tester un niveau ultra compliqué fait par un japonais. Je n’y suis pas du tout arrivé et aprés 5 minutes, à force de mourir, j’ai finis par jeter l’éponge ( pauvre Bob… ).

Vous l’aurez compris, vous pouvez aligner douze milles plantes carnivores à la suite, si cela vous fait plaisir, cependant, la condition sine qua non pour rendre public un niveau, est de le finir sois même. Si l’auteur d’un level est incapable de le finir, alors, il ne sera pas publié, car jugé infaisable. Il vous faudra donc beaucoup de skill, croyez moi !

image

Les niveaux sont complètement délirants, comme l’étaient d’ailleurs les Mario  » flash  » sur internet. Mario Maker s’inscrit dans une logique de durabilité et promet de très nombreuses heures de jeu. Un bon investissement pour le fan de Mario !

Article posté par un humain poilu

[ Japan Expo 2015 ] Compte Rendu de la journée !

image

C’est par une chaleur harassante que je me suis rendu ce matin même à l’édition 2015 de la Japan Expo. Cette 16 ème édition bien que globalement équivalente aux précédentes, comprend quelques changements 🙂 Tout d’abord la taille. Vous y retrouverez deux très grand Halls dont un consacré aux stands éditeurs ( Jeux Vidéos et Mangas ) et l’autre aux shows de Cosplays et événements musicaux.

image

Comme les Idols ( bien que très mignonnes 😉 ) n’intéressent pas mon lectorat, parlons du stand principal du nom d’ Ichigo. Vous y retrouverez Nintendo et ces jeux présentés lors de l’E3, Namco Bandai, Square Enix ou encore Kana et d’autres distributeurs pour la partie mangas.

image

J’ai l’impression d’avoir déjà vécu cette Japan Expo. Il y a de nombreux efforts qui ont étés fait par la direction. Cependant, cette édition n’a pas de saveur particulière propre à ce 16éme impact et c’est bien dommage 😦

image

Néanmoins, je reconnais que pour les visiteurs cela peut être très intéressant pour de nombreuses raisons. Du coté jeux vidéos, nombreux titres sont présentés en avant première. Ainsi le public n’ayant pas la chance de se déplacer jusqu’à l’E3, aura l’occasion de mettre la main sur certains de leurs coups de coeur.

image

Il y a également un gros effort fait sur les animations des stands mangas. Tout est fait pour divertir le consommateur et proposer une plus value aux stands d’achat et ça c’est cool, car les acheteurs sont de moins en moins considérés comme des pigeons. De plus, la Japan Expo ne tombe pas dans  le  » supermarché géant  » à l’instar de Paris Manga.

image

Pour le moment, la qualité subsiste, même si l’originalité devrait être retravaillé 🙂 Soyons donc mitigés mais heureux qu’un vrai salon geek existe encore aujourd’hui. On constate dés lors que ce sont encore des passionnés au pilotage du salon 😉

Article posté par un humain poilu

[ Compte Rendu ] Swouitch : échange ta canne à pêche contre une villa !

image

C’est par un temps pluvieux que je me suis présenté Jeudi dernier à l’avant première Swouitch en compagnie de quelques blogueurs. Swouitch est la nouvelle application à la mode qui faisait ça sortit officielle ce jour ci. Vous connaissez sûrement tous l’histoire de cet homme, qui aurait, selon les dires, échanger son trombone ( sans mauvais jeux de mots :p ) contre un objet plus conséquent et ainsi de suite jusqu’à échanger ce dernier objet contre une maison… Hé bien, l’application Swouitch s’inspire de ce concept et propose à ces détenteurs, d’échanger leurs objets contres d’autres proposés par l’application. Swouitch dans sa conception ressemble à s’y méprendre à Tinder, vous avez un bouton situé à gauche qui vous permettra de dire  » nope  » à un objet que vous ne souhaitez pas échanger et un bouton à droite qui vous permettra de réaliser un  » Swouitch  » et ainsi échanger vos objets respectifs en un clic. C’est littéralement du troc 2.0. Les concepteurs de l’application nous ont expliqués qu’ils ne voulaient pas une interaction et une expérience  » fermée  » de l’échange entres particuliers.
image

Ils ne souhaitent surtout pas intégrer une barre de recherche pour éviter que des utilisateurs se focalisent sur un objet précis a échanger contre un autre objet précis. Ainsi, pour éviter la déception chez les utilisateurs, Swouitch intègre un algorithme secret qui proposera à ces derniers en fonction de leurs affinités préalablement enregistrés de définir, par quels objets ils seraient susceptibles d’être intéressés. De cette façon, les utilisateurs pourraient se dire  » Ha tiens, c’est vrai je n’y avais pas pensé mais je pourrais échanger mon objet contre celui ci « . Voilà ce que veulent proposer comme expérience, les concepteurs de Swouitch.
image

Pour le moment Swouitch n’est disponible que sur Ios et verra le jour sur Android, avant cet été. Promesse, des concepteurs.

Moi même , je me suis rendu à cette avant première avec un paquet de Kleenex, espérant pouvoir repartir avec une Buggati Veyron, mais… ça n’a pas marché ˆˆ.

[ Compte Rendu ] Avant Première de la Wii U !

C’est, sous un soleil de plomb, dans les plus beaux quartiers de Paris, non loin de l’Arc de Triomphe que je fus convié vendredi dernier à découvrir en avant – première la toute nouvelle machine de Nintendo, la Wii U. J’ai pu la tester la shooter, l’aimer et l’approuver. Le nouveau bijou de Nintendo en a sous le capot, et cette rencontre nous a permis d’en apprendre un peu plus sur les diverses fonctionnalités de cette dernière ! Enjoy :mrgreen:

Plus que la Wii U, c’est, depuis l’annonce officielle de la console, la manette de la Wii U, la Game U Pad qui est sous les projecteurs. Dans un furieux élan de curiosité,  je me suis jeté sur la bête afin de l’apprivoiser et jeter quelques mots envers quoi  j’éprouvais le plus de scepticisme.

Sur près d’une quinzaine de jeux j’ai vraiment pu m’en donner à coeur joie… entre massacre de zombies, baston à coups de batarang et divers mini-jeux, la Game U Pad m’a vraiment offert une nouvelle sensation de jeux encore jamais exploitée. Forte de son débit de création inépuisable, Nintendo en mettant au point cette nouvelle manette, amène tout comme avec sa Wii une nouvelle façon de jouer apportant un deuxième portail à l’expérience vidéo ludique. 😀 Finalement la Game U Pad n’est en réalité pas si encombrante que cela ( j’avais peur de me retrouver avec un Ipad ) et à force d’habitude on s’y fait finalement plutôt bien. Disposant d’un écran tactile d’une incroyable qualité, nous étions quand même sur des écrans plasma et le plaisir visuel était à deux ou trois points prêts restitué à l’identique sur la tablette. Une claque graphique assez impressionnante.

Nous ne sommes pour le moment que sur une version d’évaluation de la machine mais quelques points méritent d’être éclaircis.
Lors de cette journée j’ai pu me prendre au jeu de Super Mario Bros U, le célèbre titre annoncé lors de l’ E3 qui accompagnera la console lors de son lancement. C’est bien ici que j’ai rencontré le plus de soucis de jouabilité. Non pas par rapport au portage d’un titre qui se révèle exemplaire pour sa maniabilité mais bien à cause de la manette qui, grande et disposant d’une croix directionnelle éloignée des bords ne m’a pas permis d’être réactif et de glisser mon doigt d’un bout à l’autre afin de répondre correctement aux contraintes du jeu. Et pourtant je ne pense pas avoir de si petits doigts ! 😦

Située pour l’occasion dans un appartement parisien magnifiquement orné de moulures, la rencontre avait, comme d’habitude le droit à sa part de restauration afin de nous rassasier entre deux parties… oui car nous faisons un métier dur, très dur :mrgreen:On prend un choco et on repart !

Par contrainte de temps, je n’ai pu toucher de mes yeux assoiffés tous les titres présentés, je suis donc allé à l’essentiel afin de faire plus ample connaissance avec les gros titres du line up de lancement. Bien évidemment, des jeux tel que Ninja Gaiden, Rayman Legends, Zombi U et Pikmin 3 n’ont pas fait long feu et j’ai dépecé d’un geste assuré les démos présentées. J’ai pu toucher enfin ce qui était annoncé lors de l’ E3 et je ne suis que plus content surtout que je compte bien vous en reparler très prochainement dans des aperçus bien garnis.

         

Les jeux en solo, c’est bien, mais à plusieurs c’est encore mieux; la Wii U l’a bien compris et l’approche avec la manette est incomparable, on a vraiment là une nouvelle approche novatrice et magique. J’ai pu guider lors de ma partie, en coopération sur Raymans Legends, mon partenaire qui ne voyait pas ou il mettait les pieds et l’accompagner dans des passages parfois périlleux 😀 de mon côté en actionnant via ma tablette tactile des engrenages qui lui ont permis de passer certains obstacles depuis son écran de télé.

Que dire de plus… Si ce n’est un grand merci à la Princesse Peach qui m’aura permis de me faire une idée plus construite sur cette machine d’avenir, la Wii U. J’ai pu la tester dans un cadre idyllique, un appartement parisien de la plus belle allure, ptit-fours et hôtesses mignonnettes…  rencontre  coup de foudre ! Je ne donnerais ma place pour rien au monde 😉

[ Compte Rendu ] Geek’s So In la Soirée Evenement Hi-tech ! Part. 2/2

Lors de cette soirée j’ai pu sympathiser avec des concepts attirant auxquels je n’aurais jamais pensé mais qui se révélent ingenieux et qui vont surement changer ma vie et la vôtre. Parmi elles Geekmemore, ( et Geek moi plus encore ho yeah ! ) est le site de rencontre pour Geek, résolu à trouver en sa belle ou son prince, le joueur ou la joueuse invétéré qui lui correspond. Et comme me l’a fait gentiment remarquer le créateur, c’est quand même plus sympa quant tu peux torcher avec ta nana Diablo 3 :mrgreen: en une soirée…

A l’inverse des autres sites rencontres, aucun faux profil n’est là pour attirer l’oeil ou le client, chaque personne existe vraiment et à la maniére d’une fiche de renseignements, chaque membre peut ainsi exposer ses centres d’intérêt. 🙂  Je crois bien que je vais m’inscrire, car quoi de mieux, pour nous Geek d’avoir une nana, qui comprend enfin notre passion et notre centre d’intéret principal. Mais Geekmemore est aussi un site d’information pour se tenir au courant de l’actualité du jeux video. La révolution est en marche mes frêres !

Un peu plus loin je suis tombé sur des ptits’ gars ambitieux qui m’ont foutus la larme à l’oeil et avec qui j’ai conclu de parler de leur site. Heart Jacking est une toute jeune boutique forte de 5 ans d’expérience dans le monde de l’habillement et propose aujourd’hui via sa boutique en ligne de l’accessoire geek lumineux. Du T-shirt Superman au casque ultra design, à la montre à leds, Heart Jacking est en passe de devenir le numéro 1 dans la vente de tees equalizer. Je ne vous montre ici qu’une partie de leurs produits car vous retrouverez trés prochainement sur le blog un produit phare de leur enseigne dont je suis littéralement tombé amoureux.

Trés design et dans un style épuré, je me vois bien porter ces accessoires en boite de nuit dans la peine ombre ou bien sur mon velo la nuit quand je pédale 😀 , les T-Shirt comme tous les accessoires ont milles utilités et se révélent tout juste génial.  Agayez votre vie et vivez en lumiére !

Mit sur scéne en évidence du public présent, j’ai pu découvrir un concept de PC sur mesure pour une clientèle très ciblée mais aussi trés aisée financièrement. Cette marque, mais surtout le design des ordinateurs me fait beaucoup penser à la célébre marque de smartphone très huppée Vertue. Contrairement à elle Cottin Paris n’est pas à la ramasse technologiquement et propose des PC d’exceptions. Annonçons en coeur le prix de cette bestiole, pour le modèle exposé ci-contre comptez 13.000 €. Ce qui justifie ce prix est bien sur la prise en charge, la garantie mais aussi la création sur mesure au souhait du client d’un ordinateur fait main du design exterieur jusqu’aux composants intérieur. Je suis littéralement tombé des nues quant-il m’a annoncé le prix mais c’est justifiable et bien évidement, ce type de bijoux n’est ni a la portée de toutes les bourses ni a la portée de tous les intérieurs. Je file prendre un crédit !

La soirée est aussi l’occasion entre deux verres de champagne ( j’ai un peu trop bu hu hu ! ) de découvrir d’autres concepts d’autant plus intéressants qu’ils sont  insolites voir même complètement décalés. Parmi eux, le Pc Gazon, la machine à café portative, des tableaux avec ton ADN… ( On se croiraient presque dans l’inventeur de l’année 🙄 ). J’ai vraiment par pure correction écouté jusqu’au bout les démonstrations des prestataires, mais je n’ai parfois pas trop pigé le fond de l’explication.

Le soirée s’est soldée par un jeux concours ou chaque invité pouvait gagner l’un des trois lots mis en jeux. Malheureseument je n’ai rien gagné, mais peu importe je suis reparti le sourire aux lèvres, content d’avoir passé une excellent soirée en compagnie de beau monde  et d’avoir pu assister pour la premiére fois à une soirée Hi-Tech privée.

Comme pratiquement à chaque fois nous avons le droit à quelques goodies et un petit dossier de presse réunissant toutes les sociétés vu ce soir. Merci à Intel pour cette fameuse rencontre, j’espère être de la partie l’année prochaine, et franchement je jette mon chapeau à l’organisation, au staff, et au cadre confortable de cette Geek’s So In. 😉

         

         

         

[ Compte Rendu ] Geek’s So In la Soirée Evenement Hi-tech ! Part. 1/2

Chaque évènement est l’occasion pour nous bloggeurs et trépidants annonceurs de l’actualité vidéo ludique de se retrouver autour d’un verre, partager, découvrir et blablater parfois ardument sur l’actualité du jeux vidéo, du cinéma ou quand bien même quand on nous le permet,  sur l’ Hi-Tech. Pour l’occasion c’est la Geek’s So In, la célèbre soirée du constructeur Intel qui nous a permit de nous retrouver et de découvrir les machines de demain !

Comme chaque soirée est un moment unique, je fais en sorte d’être en bonne compagnie, et quoi de mieux que des collégues pour vous accompagner. C’est l’ami Cocole, WarpZoneblog et DirtGamerz que j’ai retrouvé au Hugima, restaurant Japonais situé Rue Saint-Honoré, pour un bon diner aux baguettes en prévision de cette soirée.  😉

Située à deux pas de l’avenue la plus cher du Monopoly :mrgreen: , la Geek’s So in avait pour cette 6éme édition , élue domicile au Pavillon Vendome, lieu chic , chaleureux, élégant et contemporain, le tout orchestré par Kaspia Receptions 🙂 qui tout au long de la soirée nous a rassasié avec amuses bouches azotés et autres boissons gazeuses.  En somme, un cadre idylique pour une rencontre placée sous le signe de la festivité.

Toute la soirée, entre de multiples aller retour au buffet et quelques discussions j’ai pu découvrir chaque stand et embêter gentiment les créateurs afin qu’ils m’expliquent et m’offrent une démo de leur concept :D. Dans l’ensemble Intel avait minutieusement choisit ses acteurs pour nous offrir ce qui se fait de mieux. Entres méthodes de paiement intelligentes, smartphones, écrans 3D , et j’en passe… chaque stand a été pour moi un émerveillement  total. J’ai vraiment découvert des procédés et des inventions que je ne connaissais guerre et qui m’auront surement transformés en acheteur compulsif.

Je me suis mis en tête de faire le tour de la soirée et prendre le temps de piger chaque concept, mais comme je ne suis pas un féru ni un grand connaisseur d’informatique, j’écoutais certains informaticiens m’expliquer leur projet en acquiesçant de la tête, sans pour autant comprendre un mot de ce qu’ils pouvaient me raconter. Ma premiére expérience fut le Light Painting ( tout le monde connait sauf moi hi hi ! ), littéralement peindre avec la lumière. (Pour cette attraction je fus accompagné de l’ami Kevin, leblogdungeek) Nous avons pénétrés tout deux dans cette piéce noire et dépourvue d’éclairage en flippant de notre avenir prochain. Nous avons adoptés le signe du Rock’n Roll et pendant 30 secondes sans bouger :p , un mec est passé derrière nous en nous éclairants le bout des doigts et en faisant zigzaguer derriére nous des néons multicolores. Ne vous inquiétez pas, ce n’est ni un rite d’une tribu lointaine ni une technique graveleuse, mais juste de l’art 🙄 . Je suis ressorti indémne de la salle et nous avons eu le droit à un magnifique cliché de nos folies passagères. 😉

[ Compte Rendu ] Soirée, Master Class Metal Gear 25éme Anniversaire !

Après une pause Quick avec l’ami Cocole, c’est le ventre pansu que nous nous sommes dirigés  sur le coup de 19h30 au Cinéma Mk2 Bibliothèque ou nous fûmes conviés pour une soirée exceptionnelle en compagnie du grand M. Hideo Kojima, que l’on ne présente désormais plus ! Depuis la réception de l’invitation, je suis comme un gosse à l’idée d’assister pour la première fois à une soirée-presse. Du stress, de l’impatience et pourtant une assurance digne de Claire Chazal :mrgreen: !

Alors que je pensais que nous ne serions qu’une bonne cinquantaine, c’est plus de 200 bloggeurs qui s’étendaient sur une bonne dizaine de mètres. A 20h, après contrôle, nous avons pu pénétrer Salle 12, là où toute la soirée allait se dérouler.

C’est dans une exaltation qui pouvait se ressentir que la soirée animée par le célèbre Julien Chiéze a débuté. Et quoi de mieux que de retracer l’histoire de la série en une courte Bande Annonce du plus ancien au plus récent épisode connu à ce jour. Présenté par Julien Chiéze ce fut sous des tonnerres d’applaudissements et de hurlements de foule en furie que Kojima et son acolyte Shinkawa, designer du beau Snake, furent accueillis. Afin de nous traduire au mieux tout les propos de nos deux compères, c’est Florent Georges des éditions Pix’n Love qui était de la partie. Ainsi, ce fut sous de bonnes augures que nous avons pu débuter cette MasterClass de haut niveau. Divisé en 5 parties bien distinctes, des prémices de la série jusqu’à l’avenir de Metal Gear en passant par les folies artistiques de Yoji Shinkawa, la rencontre fut riche en émotions et en découvertes parfois inattendues. 🙂 Parmi celles-ci, la vie de Kojima.

Nous avons eu le droit en exclusivité à une interview intime. Cela peut paraître complètement étonnant à ce jour, mais petit garçon, Kojima n’était pas plus passionné par le jeu vidéo que moi par la chirurgie plastique. 😀 Lors de sa scolarité, il réalisa de petits romans et dont il fit la réalisation entièrement à la main, de la mise en page à la reliure jusqu’à designer lui-même la couverture. Un travail de fourmi qui l’amena à en réaliser quelques autres par la suite. Hideo comme il a pu l’avouer lui-même se sent composé à 75 % de films. Un parallèle cocasse avec la composition d’eau de notre corps qui signifie que tout l’univers de Kojima se concentre en grande partie autour de la cinématographie, là ou il va constamment puiser son inspiration.

Il est vrai que le simple fait de prononcer Kojima nous rapporte constamment à l’image de Metal Gear dont il est le créateur, mais avant de percer dans le métier tel un maitre, Hideo est passé par la petite porte 🙄 et son premier titre fut Penguin Adventure, titre d’aventure pour lequel il apporta sa contribution dans la réalisation de quelques personnages. Ce jeu est très rare aujourd’hui mais lors de la conférence Julien nous avait ramené un très bel exemplaire encore brillant du titre MSX.

Un simple billet ne me suffirait pas à retracer  la conférence dans son ensemble, beaucoup de choses se sont dites et nous sommes longuement repassés sur les épisodes-phares de la saga, leur construction narrative, leurs déboires, mais aussi la provenance des idées magiques, tel que le changement de manette face à Psychomantis, l’augmentation du son lors de l’explosion de la bombe…  ça vous dit quelque chose ?! Mais revenons à nos moutons. Histoire de reposer Kojima et de le laisser s’humidifier la bouche, c’est Shinkawa ( qui attendait depuis une heure 😀 ) qui a pu s’exprimer. Lui contrairement à Kojima est passé par la grande porte, après avoir fait de longues études dans les plus grandes écoles d’arts du JaponYoji fut recruté par Hideo lors d’une épreuve-test pour l’invention et la réalisation du chara-design de Snake. Il eut carte blanche, et tel qu’on le connait, c’est plutôt réussi. Yoji nous a confié qu’il était obnubilé par les courbes de ses personnages, omnisé par une optique omniprésente de rendre sexy les courbes de l’expression faciale ou bien du corps de tout ce qu’il produisait ( même les mechas ^^ ) Nous avons pu assister à une démonstration live de dessin pour le personnage de Snake. Une leçon de dessin et une claque dans la gueule pour tous.

Venons-en à parler du futur, là ou la conférence atteignit son apogée. Qu’en est-il ? Sur quelles consoles allons nous retrouvez Snake ?  Toutes ces question restent pour le moment en suspens. Mais durant la soirée un grosse annonce toute droite sortie de la bouche de Kojima à fait mouche dans la salle. Metal gear Rising le prochain épisode de la saga sera présenté lors d’une démo jouable à l’ E3 2012 ! Une news importante que toute la salle avait relayé sur Twitter dans la minute qui suivait . La rencontre s’est conclue par une séance de questions – réponses et une photo souvenir de la salle. A retrouver sur le compte Twitter de Kojima !

Pour ce qui est du titre en lui-même, rien ne nous a été dévoilé pour le moment. Toutes les folies peuvent encore êtres imaginées 😉 .

Concrètement, ce fut une bonne soirée, mais une simple MasterClass, j’aurais bien espéré quelques goodies et des infos croustillantes, mais non, tant pis ce sera pour une prochaine fois. 😦 En tout cas, cela me laissera un souvenir impérissable. Merci beaucoup à Konami et à l’ami Sachiel !

[ Compte Rendu ] Salon du Livre 2012, un intérêt ?

Entre deux phases de gaming bien arrosées, j’ai décidé de prendre du bon temps et de me reposer au Salon du Livre édition 2012 en compagnie de mon fervent collègue et ami Moon de Moz-addict.com. Afin de me replonger dans l’ambiance d’un salon à la vue de la Gamescom et de l’ IDEF à Cannes, le Salon du Livre est finalement un bon compromis entre calme et culture Otaku. A en croire les communiqués, le manga et la BD seraient au centre de cette 2éme édition. Et bien oui, effectivement manga et BD se trouvaient au centre, au milieu, sur tout juste quelques dizaines de mètres carrés ! 😈 A prendre au premier degré en effet, l’organisation n’a pas menti. Mais juste au premier degré !

Stické Manga Square, l’espace dédié, était en toute évidence un lieu de business ou la simple attraction se résumait à sortir le porte-monnaie. Les quelques mangas mises en vente n’étaient d’aucune exclusivité et se révélaient être des titres sortis depuis déjà belle lurette. Autant aller chez son vendeur habituel, ça va plus vite .Vous l’aurez compris, les promesses ne sont pas tenues et si votre visite se résume seulement aux mangas, alors, vous allez vous en mordre les doigts. 😦

Pour diversifier le style et relever le niveau, le SDL proposait une exposition d’un des plus célèbres héros des temps modernes, Naruto. Là non plus, l’expo, ne se révélait pas hyper-intéressante, quelques planches de recherche par-ci, quelque-unes par là. l’expo est finalement minimaliste par rapport à l’envergure que connait le héros. Plus loin, une autre exposition Marvel, 3 posters collés sur un mur et c’est fait. Hormis les quelques mangakas présents pour dédicace, le principal attrait que pouvait procurer le manga au salon du livre est dénué de tout intérêt.

Plus tard dans l’après-midi nous avons pu assister à un spectacle de Cosplay ou Cosplayeurs de jeux, de manga et de littérature se succédaient, ne soyons pas médisants, le show n’était pas si mal malgré les quelques problèmes techniques rencontrés et le temps de présentation inférieur à 20 sec … Non finalement c’était pas si bien ( hou ! je vais me faire taper sur les doigts )

Inutile d’épiloguer 3 heures, le Salon du Livre sous le signe de la littérature japonaise est décevant. Afin de clôturer notre journée Moon et moi avons réalisé un mini court-métrage pour son site afin de présenter le SDL comme il se doit. Bien qu’il ait l’exclusivité, je n’ai pas pu résister à vous passer cette petite vidéo. 😉

PS: N’ayant rien d’intéressant à faire, j’ai passé l’après-midi à rentrer en contact avec les différents éditeurs pour un éventuel partenariat et j’ai flâné avec la belle caméra professionnelle que Moon m’avait confiée.:mrgreen: