[ PGW 2015 ] Mes premières impressions sur cette nouvelle édition !

image

Alors que pour moi, l’édition 2015 de la Paris Games Week vient tout juste de commencer, j’ai décidé de me poser dans un petit coin afin de vous rédiger ces quelques lignes pour vous donner es premières impressions avant la fournée d’articles que j’ai prévu de publier.

image

Bien évidemment, je n’ai pas eu le temps de visiter l’intégralité du salon, mais je peux d’ores et déjà constater que j’aurais du ramener un gyropode pour me déplacer, car je risque d’user mes chaussures. Les 62000 mètres carrés de cette année donne une dimension surréaliste. Tout est très grand, les allées sont très larges, les stands, de vrais petits villages et longues sont les minutes pour aller d’un bout à un autre.

image

Les différents éditeurs vendent du rêve et les babes aussi d’ailleurs, encore plus jolies que l’année passé. Malgré que le salon se tienne à Paris, on sent que le salon tente de rivaliser avec ses concurrents en proposant un show à l’Américaine toujours plus détonnant. J’ai tout particulièrement remarqué que Sony avait pris encore plus de galon avec son stand insolemment grand.

image

Pour l’instant les allés sont calmes, mais je crois que c’est le silence avant la tempête, car demain, je ne préfère pas être devant les portes d’entrées sous peine de me faire écraser devant l’engouement des plus jeunes.

image

J’ai également vu quelques têtes de youtubeurs connus, mais malheureusement, je n’ai pu leur parler, le travail me rappelle à l’ordre et je dois me rendre à la Defense, pour assister à la conférence de PlayStation qui se tient à 18h00 pétantes.

Je serais présent pendant trois jours sur le salon. Si vous me croisez, n’hésitez pas à venir me dire bonjour !

Article posté par un humain poilu

[ Impressions ] PsVita, une esthétique à toutes épreuves !

Resto, boulot, dodo et un peu métro, la PSVITA me suit dans tous mes déplacements et ne cesse de m’émerveiller, tant d’un point  esthétique que pour ses capacités, la belle a tout pour plaire, Sony tape donc très fort. Quand d’autres sont à la ramasse technologique, Sony lui est à la page et peut même devancer celle-ci. La PSVITA est à ce jour ni plus ni moins , la console la plus aboutie du marché. Un souci d’ergonomie constant et une multitude de possibilités, manque’ plus qu’elle fasse grille pain et la maîtrise technologique sera alors à son apogée :mrgreen:

Après de nombreuses heures de jeux et une petite semaine d’utilisation, la Vita dépasse de loin toutes mes espérances et je ne regrette en rien mon achat.

D’un simple coup d’oeil, et comme certaines langues pourraient le démentir, la PsVita se différencie considérablement de ses grandes soeurs. Un noir laqué du plus bel effet, un souci d’ergonomie constant et un rendu graphique mature, la Vita est loin de faire jouet puéril pour geek boutonneux, on est assez loin des précédentes portables de la firme mais proche de ce qu’a pû nous habituer Sony. 😉

A première vue, cette derniére pourrait paraître complexe, une multitudes de commandes, des trappes cartouche dans tous les sens… on se rend vite compte que Sony a entendu et reconnu les critiques de ses joueurs et réuni en une même console les désirs de ces derniers.

Comme j’ai principalement l’habitude de tout faire à l’envers, commençons par l’arriére de la console, là où les boutons sont plutôt absent 🙂 Longuement présentée et estampillée de milles étonnements, vous n’etes pas sans savoir que la Vita dispose d’une de ses plus grosse nouveauté, un pavé tactile arriére similaire à un pavé de souris. Aprés quelques minutes de pratique on comprend mieux l’intérêt de ce pavé, même s’il est assez dur de se repérer et placer ses doigts correctement par apport à l’écran, le gameplay est alors beaucoup plus intuitif. Tapoter, glisser, appuyer, les promesses sur ce que misait la firme sont tenues . Même si pour le moment il n’est plus obsoléte qu’autre chose, le pavé sert dans quelques titres comme Uncharted Golden Abbys ou d’autres. Espérons qu’a l’avenir ce gadget, ne soit pas qu’une futilité ni un accessoire ingénieux inexploité comme l’aurait fait Microsoft et son Kinect ou Sony avec son Move.

Ces améliorations comme le grip arrière antidérapant, qui, au passage offre une bonne prise en main, rendent de plus en plus fragiles les coques et autres accessoires de protection quant aux nombreuses ouvertures et à la complexité de la console. 😦

Sur la tranche, on retrouve les ports d’insertions, cartouche, carte mémoire, carte sim et port d’alimentation, on peut dire que la Vita en troue plus d’un ( hu ! hum.. 😀 )

Je suis aux anges depuis que Sony avait annoncé le boycotte des UMD et la venu des cartouches. En aparté c’est assez incroyable ce qu’il ont réussi à faire. Des graphismes digne de la PS3 sur une cartouche pas plus grande qu’un grain de raisin, je dis chapeau bas. 😀 La tranche grise n’est pas sans rapeller celle de la PSP. Les boutons volume et power sont nettement mieux placés. Un simple clic pour mettre en veille et un clic prolongé pour éteindre, petit clein d’oeil à Apple  ? Pas si sur. Dans la foulée on ne regrettera pas la disparition les quelques boutons inutiles de la dernière version de la PSP ( la 3000) et les leds dispatchés un peu partout. Désormais tout se passe sur l’écran pour un souci de confort visuel.

Un faciès élégant qui avantage nettement la belle, des nouveautés comme les deux joystick ou même l’écran tactile… j’en pense quoi ? Vous le découvrirez prochainement 🙂