[ Japan Expo 2015 ] Compte Rendu de la journée !

image

C’est par une chaleur harassante que je me suis rendu ce matin même à l’édition 2015 de la Japan Expo. Cette 16 ème édition bien que globalement équivalente aux précédentes, comprend quelques changements 🙂 Tout d’abord la taille. Vous y retrouverez deux très grand Halls dont un consacré aux stands éditeurs ( Jeux Vidéos et Mangas ) et l’autre aux shows de Cosplays et événements musicaux.

image

Comme les Idols ( bien que très mignonnes 😉 ) n’intéressent pas mon lectorat, parlons du stand principal du nom d’ Ichigo. Vous y retrouverez Nintendo et ces jeux présentés lors de l’E3, Namco Bandai, Square Enix ou encore Kana et d’autres distributeurs pour la partie mangas.

image

J’ai l’impression d’avoir déjà vécu cette Japan Expo. Il y a de nombreux efforts qui ont étés fait par la direction. Cependant, cette édition n’a pas de saveur particulière propre à ce 16éme impact et c’est bien dommage 😦

image

Néanmoins, je reconnais que pour les visiteurs cela peut être très intéressant pour de nombreuses raisons. Du coté jeux vidéos, nombreux titres sont présentés en avant première. Ainsi le public n’ayant pas la chance de se déplacer jusqu’à l’E3, aura l’occasion de mettre la main sur certains de leurs coups de coeur.

image

Il y a également un gros effort fait sur les animations des stands mangas. Tout est fait pour divertir le consommateur et proposer une plus value aux stands d’achat et ça c’est cool, car les acheteurs sont de moins en moins considérés comme des pigeons. De plus, la Japan Expo ne tombe pas dans  le  » supermarché géant  » à l’instar de Paris Manga.

image

Pour le moment, la qualité subsiste, même si l’originalité devrait être retravaillé 🙂 Soyons donc mitigés mais heureux qu’un vrai salon geek existe encore aujourd’hui. On constate dés lors que ce sont encore des passionnés au pilotage du salon 😉

Article posté par un humain poilu

[ Japan Expo 2015 ] C’est du 2 au 5 Juillet et j’y serais !

image

Cette année, la Japan Expo refait surface pour sa 16éme édition, au Parc des expositions de Paris Nord Villepinte, du 2 au 5 Juillet 2015, et c’est à cette occasion que je fus invité à la conférence de presse afin de découvrir les  nouveautés de cette édition qui s’annonce comme à chaque fois, être une tuerie ! On va faire court, la Japan Expo de cette année ressemblera à celles des autres années à deux ou trois choses prés.

image

Par exemple, l’ajout de plusieurs stands consacrés à la gastronomie japonaise à travers des ateliers de création et de dégustation, afin, si vous le souhaitez de refaire les plats chez vous. Comme d’habitude des invités prestigieux, comme le créateur d’ Evangelion ou encore Shigeru Miyamoto qui pointera le bout de son nez ! ( si vous êtes sage ) 🙂

image

Au niveau de la durée du salon, celui-ci ne se déroulera plus sur 5 jours mais sur 4, car l’année dernière, journalistes comme visiteurs, nous étions tous ravagés de fatigue. Dés lors, afin d’éviter qu’il y est des morts, la direction de la Japan Expo à prise cette sage décision. Mais comme l’attente du nombre de visiteurs se situe à 240 000 sur toute la durée du salon, la surface de la Japan se verra largement agrandi. Les halls porteront chacun un nom et disposeront d’une couleur de tapis différente afin de se repérer plus facilement. Comme d’habitude mon équipe et moi même serons présent sur le salon pour vous faire vivre la Japan Expo comme si vous y étiez à travers de nombreux articles et photos 😉 Si vous me croisez là-bas, n’hésitez pas à venir me dire bonjour, je ne mord pas !

Article posté par un déficient visuel

[ Japan Expo 2014 ] Aperçu : Tales of Xillia 2 / PS3

Tales Of Xillia 2 PS3 présentation

Outre le stand de Nintendo, d’Evil Within, et de Riot, papa du célèbre League of Legend qui n’est plus à présenter, le studio Namco Bandaï nous présentait les différents jeux qui sortiront dans les prochains mois. C’est le cas de Tales of Xillia 2, mais oui si vous savez, vous le connaissez. En effet, ce titre fait partie de la mythique série des Tales of que les possesseurs de Gamecube nostalgiques n’ont pas oubliés. Avec un tel palmarès, difficile de résister à l’idée de l’essayer 😉

Le jeu n’étant pas très demandé, une attente de 5 min et hop, manette en mains et c’est à ce moment que je comprends pourquoi l’attente fut si courte. Il n’y a personne pour nous indiquer les contrôles hormis une petite feuille sous verre en dessous de l’écran de jeu ce qui n’est absolument pas pratique étant donné que pour la lire et essayer les différentes actions, il fallait que je sois a moins de 10 centimètres de l’écran. (Et oui je ne suis pas content ! Agreuh Agreuh). Cela peut paraître un simple détail mais c’est la première chose qui saute au yeux et donc notre première impression est négative. le joueur se sent tout de suite perdu et décide d’abandonner.

Tales Of Xillia 2 PS3 illustré

Passons ce problème, l’éditeur proposait une version d’essai qui comportait 15 min de jeu ce qui permet d’entrevoir une bonne partie du gameplay ainsi que son univers. Manette en mains, nous contrôlons un personnage  dans une sorte de laboratoire où le but est de retrouver une sorte de chimère. Il suffit donc de se déplacer de zone en zone afin de progresser dans le labo. Cette progression est ponctuée de combats que l’on peut éviter si l’on court vite 😉 En effet, lorsqu’il peut y avoir un combat, un ennemi cherche à nous courir après et qui, une fois en contact avec nous, lance un combat. Celui-ci permet un affrontement entre les 2 groupes, je contrôlais Ludger Will Kresni, personnage principal de cet opus, muni de ses deux lames de corps à corps. Les combats sont très dynamiques car ils sont en temps réel, point fort de la série qui ne s’est pas contentée d’un classique système de combat au tour par tour. A l’aide de la touche croix, je peut attaquer au corps à corps un certains nombre de fois qui dépend de l’arme dont je suis équipé. Rond permet l’utilisation de compétences spéciales. Carré permet de parer et la touche triangle permet de mettre en pause le combat afin d’avoir accès à l’inventaire pour utiliser des objets ou bien pour prend le contrôle des autres protagonistes. Côté IA des alliées rien a dire, ils utilisent correctement leurs techniques et les soutiens tiennent très bien le groupe en vie 🙂

Une fois les menus fretins éliminés, la démo se termine par la chimère que l’on était venu trouver et le combat se révèle vite assez simple même si je ne pare aucune attaque et prend la totalité des dégâts, une simple potion suffit pour survivre et achever le boss. Graphiquement, le jeu est très correct avec son style manga et propose un univers intéressant et agréable.

Le titre fait honneur à sa série qui a perdu de sa prestance avec les deniers épisodes en date. A recommander à tout amateur de RPG 🙂

[ Japan Expo 2014 ] Aperçu : Captain Toad Treasure Tracker / Wii U

Captain Toad présentation

Chaque ballade au stand Nintendo regorge de son lot de surprises et Captain Toad Treasure Tracker en fait partie. Aux commandes de ma tête de champignon préférée, j’ai pu profiter de ce jeu de plateforme aventure au travers de 4 niveaux tous uniques et possédants leurs propres règles.

On débarque et nous voilà dans le 1er monde où je découvre une petite rivière et une structure rocheuse remplie d’ennemis. La personne en charge de ce stand m’explique brièvement les contrôles qui sont très simples mais qu’il faut appréhender. Sur le papier tout simple, le joystique gauche déplace Toad, le droit fait pivoter le monde cubique, l’écran tactile permet de bloquer les ennemis. A priori simple, je me rends compte que c’est un peu plus compliqué car le niveau se révèle être un mini labyrinthe où il faut sans cesse faire pivoter le monde afin de se repérer dans les entrailles de la structure. Une fois celle-ci gravie, je découvre une étoile qui une fois récupérée, finit le niveau.

Captain Toad casse-tête

Pas de perte de temps, second niveau lancé et me voici dans un niveau désertique rocheux parcouru par des rails. Une fois Toad dans le wagonnet, le gameplay change radicalement et se transforme en un FPS où votre écran principal devient l’écran tactile avec votre vue FPS avec votre viseur. Il suffit d’utiliser la gâchette pour envoyer des navets… (o wait !) sur les ennemis et les bonus afin de le récupérer et le déplacement physique du GamePad permet de bouger la tête de Toad et donc mon champ de vision. Une fois la phase de shoot finie, comme d’habitude, une étoile m’attend et niveau suivant 🙂

Le changement toujours du changement. Ici un cratère de volcan avec une plateforme circulaire en hauteur. Il faut donc l’escalader mais il y a un hic et même un gros hic et c’est un méchant dragon qui surgit de la lave et qui me tire dessus. Là il suffit de déplacer Toad sur la plateforme tout en se cachant derrière les éléments du décor afin d’éviter les ennemis. Après une course effrénée, je monte la dernière échelle afin de récupérer l’étoile mais la plateforme s’écroule sur le dragon. Assommé, il ne me reste plus qu’à la saisir sur son nez 😉

Captain Toad niveau dragon

Le dernier niveau est la maison hantée de Luigi. Ici l’écran tactile devient votre meilleur allié car il s’agit d’un casse-tête où je dois rentrer dans la maison par des portes débouchant sur d’autres portes. Simple me direz-vous, et non ! Car toutes les portes sont reliées et chacunes d’elles peut être déplacée à l’aide de l’écran tactile. Une fois le casse-tête résolu, je monte sur le toit où je dois récupérer encore une étoile protégée par deux énormes fantômes que l’on peut effrayer avec notre lampe frontale.

Que dire de plus ? Que c’est un titre prometteur que je vous recommande ! 😉

[ Japan Expo 2014 ] Aperçu : Splatoon / Wii U

intro splatoon

Sur le stand Nintendo, de nombreux titres phares sont mis en avant tels que Mario Kart 8 ou encore Super Smash Bros sur Wii U mais aussi une nouvelle licence : Splatoon. Un concentré de nervosité, de fun et accessible pour tous, voilà ce que promet ce titre.

GamePad en mains, j’ai pu tester le titre 6 min, 2 round de 3 min et croyez moi que j’en redemandais encore à la fin de ces 6 min. Sur le stand on avait le droit à du 4 contre 4, chaque personne avait droit à un tutoriel mais aussi avait l’aide d’une personne du staff Nintendo pour nous aider à le comprendre, tout le monde ne parle pas anglais 😉

Côté commande c’est à la fois simple et compliqué à bien enchaîner en jeu. La gâchette droite vous permet de tirer de l’encre, celle de gauche à vous transformer en poulpe afin de nager dans les zones de votre couleur (vous êtes invisible à ce moment), la seconde gâchette gauche permet de vous armer d’une grenade d’encre et la seconde gâchette droite permet de la lancer. Côté déplacement, le stick gauche permet de déplacer votre homme/femme poulpe et le stick droit permet de tourner la caméra autour de votre personnage. X pour sauter en forme humaine ou en poulpe et le déplacement physique du GamePad afin de viser vos adversaires ou les surfaces à encrer. Cependant  il y a aussi la gestion de votre réservoir d’encre que vous pouvez recharger en nageant en forme de poulpe dans les zones de votre couleur.

Splatoon illustré

Une fois les commandes appréhendées place à l’action, le but du 4v4 en 2 rounds est d’encrer le maximum de zones possible au sol (les murs ne comptant pas dans le score final mais permet de se déplacer en forme de poulpe). Chaque équipe commence dans sa base qui sert de point de respawn car vous pouvez être encré (et oui ! 😉 ). S’en suit 3 minutes effrénées où il faut développer son propre territoire tout en volant celui ennemi et en protégeant le vôtre. A la fin de chaque round, un chat départage les équipes avec le nombre de points accumulés en fonction du territoire développé. L’équipe ayant le territoire encré le plus grand sur les 2 rounds gagne la partie.

Et là vous vous dites, mais il a l’air simple ce jeu ! Et bien pas temps que ça. En effet, les mécaniques de jeu sont simples mais leurs enchaînements permettent l’utilisation de techniques avancées. On peut donc faire du sous-marin sur le mur tout en enchaînant un saut pour créer de la distance avec un tir bien placé pour ensuite repasser en sous-marin ou encore alterner entre forme humaine et poulpe afin d’esquiver les attaques. Mais le gameplay n’est pas en reste car lors de votre mort vous pouvez faire un méga saut en direction de vos alliés grâce à l’écran tactile du gamepad ou encore plus vous encrez le sol et plus vous remplissez une jauge, une fois celle–ci remplie une pression sur le stick droit permet d’avoir un bazooka avec munition illimitée mais limitée dans le temps.

Que dire de plus que c’est très nerveux et addictif, les 6 min sont passées très vite et j’ai vraiment hâte d’en voir plus lors de sa sortie en 2015 😉

[ Japan Expo 2014 ] Les cosplays les plus marquants !

photo avant intro

Que serait la Japan Expo sans ses fidèles Cosplayeurs et Cosplayeuses ? Ces fameuses personnes maquillées prête à tout pour ressembler à l’identique à leurs héros préférés. Nous en avons a croisés quelques-uns et voici ceux qui nous ont le plus marqué. A vous de voter pour la photo que vous aimez le plus en commentaire 😉

[ Japan Expo 2014 ] Aperçu : The Evil Within / PS4

The Evil Within présentation Comment peut-on rater le stand The Evil Within de Bethesda Softworks avec ses images terrifiantes immaculées de sang ! Nous sommes rentrés dans ce stand pour tester ce tout nouveau survival horror signé Shinji Mikami qui est connu pour ses séries de survival horror tels que certains Devil May Cry et autres Resident Evil. Rappelons que ce stand est strictement interdit aux mineurs ! Pas très rassurant… Surtout lorsque les personnes responsables du stand à la Japan Expo prennent un malin plaisir à vous faire peur et vous faire bondir de votre siège ! 😀 Il est très tard lorsque Sebastian, le personnage que vous incarnez, a la bonne idée de rentrer dans un manoir rempli de monstres et de « zombies » tous plus effrayants les uns que les autres. Avec un arsenal d’armes et de munitions très réduites, votre but sera d’avancer et de survivre le long de niveaux bourrés de « screamer ». Les monstres et autres démons que vous croiserez ne seront jamais au même endroit si vous recommencez un niveau, ce qui accru encore plus la difficulté du jeu (qui n’est déjà pas très facile au vue de la puissance de vos ennemis ^^ ). TEW 2 Même si graphiquement le jeu ne met pas en valeur les capacités d’une console NextGen, les couleurs ternes et la vue à la troisième personne très rapprochée ce qui diminue votre champ de vision vous mettrons tout de suite dans une ambiance très apeurante. De plus cee qui est aussi très apeurant, c’est le temps de chargement qui est beaucoup trop long ! (parfois jusqu’à 1 minute montre en main alors qu’un chargement ne devrait durer que quelques secondes ce qui à tendance à vite devenir agaçant.) Mais cela n’empêche pas The Evil Within d’être un très bon survival horror quoi qu’assez compliqué. Les monstres sont horrifiants, les rires et les chuchotements sont stressants et l’ambiance lugubre et oppressante vous donnera des frissons. La recette classique mais efficace d’un survival horror réussi. En somme, The Evil Within est un jeu recommandé à tous les amateurs de bons survival horror. Le titre sortira le 24 octobre 2014 🙂

Article mis en page par mon amoureuse ❤ 

[ Japan Expo 2014 ] Aperçu Hyrule Warrior / Wii U

Hyrule Warriors présentation

Il est évident que le stand Nintendo regorge de perles en tout genre et d’avant premières exclusives à la Japan Expo. Reculé dans un petit endroit confiné interdit aux mineurs se trouve Hyrule Warrior. Un petit Ovni sortit tout droit de l’univers de Zelda.

Hyrule Warrior est en réalité un Beat’em All pur et dur où il est possible d’incarner moultes personnages de la série à succès du petit bonhomme au chapeau vert. Pour le moment c’est une courte démo non finalisée qui nous est présentée sur le salon. Le titre est donc certainement contraint d’évoluer et les quelques défauts vont surement se voir corrigés dans l’avenir. Afin de mener à bien mon combat j’ai choisi d’incarner la belle Zelda, la princesse la plus célèbre des temps modernes. Dans l’aspect purement gameplay, c’est du Dynastie Warrior à proprement dit, mais plus abordable de part ses actions simplifiés à trois touches seulement, X et Y pour attaquer et A pour les coups spéciaux.

Le gameplay peut donc convenir aux plus jeunes d’entre nous, et aux plus novices afin de les initier au genre.

Cependant Hyrule Warrior pêche certainement niveau IA , les ennemis n’attaquent pas et mettent beaucoup de temps à comprendre que vous êtes l’ennemi. C’est à tel point que vous avez même le temps de prendre un petit café sans perdre de vie.

Hyrule Warrior

En général dans la série des Zeldas, les items ne tombent pas du ciel et il faut vraiment en vouloir pour en trouver. Sur ce titre, les créateurs ont été vraiment plus généreux, vous disposez d’items en illimité afin de jouir du pouvoir dévastateur que vous possédez. A vous la destruction ULTIME. 😀

Pour rappel le jeu sortira le 19 septembre en France sur Wii U, jouable avec le Gamepad, même si celui-ci n’apporte pas grand chose pour le moment.

A suivre 😉

[ Japan Expo 2014 ] Aperçu : Project Guard / Wii U

Project Guard plan

Dans l’énorme stand Nintendo de la Japan Expo, on y trouve les gros titres tels que Mario Kart, Pikmin etc. Mais caché au fin fond de cette masse de jeux cultes, on y trouve le discret Project Guard sur Wii U créé par nul autre que l’illustre créateur japonais Miyamoto.

Loin d’emballer les foules, ce petit tower defense dont le but premier est de défendre le cœur de votre « base » des méchants robots tueurs par le biais de multiples caméras reste malgré tout sympathique et innovant 🙂

Le jeu se déroule en deux parties. Tout d’abord, vous devez placer minutieusement vos caméras sur votre GamePad de sorte qu’aucun robot ne puisse échapper à votre champ de vision. Une fois vos caméras placées, une vague de robots approchera et votre but sera de les arrêter en leur tirant dessus. Pour cela, vous devrez sélectionner judicieusement votre caméra. Une fois choisie, une vue à la 1ère personne s’offre à vous et vous permet de tirer des lasers sur les différents types de robots possédante chacun leurs propres caractéristiques. (L’absence d’un viseur accru la difficulté)

Project Guard caméra

Actuellement, Project Guard n’en est qu’à son stade embryonnaire. Comme tout projet, il n’offre donc, pour l’instant, qu’une unique map avec seulement trois niveaux de difficulté (easy, medium et hard) ainsi qu’un seul type de laser. De plus, le jeu reste graphiquement fragile. Mais reste à surveiller car actuellement en développement.

[ Japan Expo 14eme Impact ] Compte Rendu Jour 1

DSC_0147

Alors que le soleil venait à peine de pointer le bout de son nez, je me dirigeais vers la boîte roulante de la SNCF, là où étaient agglutinées mes amies sardines 😀 . Entre cosplays ridicules et discussions autour de la culture jap’ autant vous dire que le RER donne un avant-goût très fidèle à ce qu’est Japan Expo.

Pour cette 14eme édition, beaucoup de promesses ont été faites : concerts exclusifs, master class Level 5 chez Nintendo et avant-premières. Japan Expo tenait à impressionner ses fervents visiteurs et à se donner une image de salon novateur.

DSC_0153

Choses promises, choses dues ! Il y avait bien des avant-premières, et pas des moindres puisque c’est Koch Media (Metro 2033, Metro : Last Light…) qui avait recréé pour l’occasion la Maison Blanche stickée Saints Row IV où était présentée pour la première fois au grand public la démo de l‘E3 accessible à l’époque uniquement aux journalistes.

En deux mots, Saints Row IV reste fidèle à lui-même à travers un univers décalé et un jeu qui ne se prend pas au sérieux. Les super-pouvoirs du héros, une expérience encore plus jouissive, entre sprint effréné à la manière de Flash ou sauts dantesques à la manière d‘Infamous (Cole MacGrath), c’est une vraie tranche de plaisir et un jeu qui ne vous restreint pas dans un bordel organisé (cf. GTA IV). Après le passage photo obligé dans le bureau du Président, j’ai pu récupérer quelques goodies collector…  :p

Dans Saints Row IV tout est possible. Sauf faire cuire des tartines à un unijambiste chantant YMCA !

IMG_20130705_143827

Après manger, ma collègue (Charlène) et moi-même sommes tombés sur un petit stand qui proposait, grâce à un fin partenariat avec Intel, une photo 3 dimensions grâce à la technologie stopmotion.

A côté d’une si belle demoiselle, je ne pouvais qu’adopter cette position de dominant/dominé (^.^) collé aux jambes de cette dernière : un vrai moment de plaisir.

DSC_0314

Après la photo SO SEX, un petit tour global du salon s’imposait. J’y ai découvert J One sur CanalSat. A première vue, j’ai pensé à de fins copieurs voulant recréer une entité reprenant la même police et la même graphique du logo officiel de Game One. :devil: Finalement, après moultes explications, c’est bien Game One, et par connivence le Groupe MTV, qui lancera dès la rentrée prochaine J One. Une chaîne axée mangas, animes, culture jap’, K-Pop et J-Music avec une toute nouvelle équipe.

twitter