[ Test ] : Etrian Mystery Dungeon / 3DS

ss-037

Non non, rien à voir avec Pokémon donjon mystère ! Ici on retrouve également des animaux étranges, mais vous ne pourrez pas les faire rentrer dans une boule et les exploiter en les faisant combattre tel le fier braconnier que vous êtes ! ( On me dit souvent que ma vision de Pokémon est légèrement décalée )

Ces monstres-là ne vous laisserons pas les approcher si facilement…

Etrian Mystery Dungeon est un Dungeon-RPG ( style de jeu peu fréquent ) Japonais sorti en France début Septembre. Développé par Atlus, ce titre est uniquement jouable sur 3DS, mais on s’en contentera.

6

Je vois à travers mon écran que vous vous questionnez sur l’origine du titre de ce jeu… Ne dites pas non, je l’ai vu ! Et puis de toute façon je dit ce que je veux, c’est moi qui rédige l’article. Et bien Etrian Mystery Dungeon est tout simplement la fusion entre deux jeu d’un style assez proche que vous connaissez peut être. Il s’agit d’Etrian Odyssey et de Mystery Dungeon. Le jeu est donc un Dungeon-RPG où vous contrôlez une bande d’adolescents armés jusqu’au dents et maitrisant les puissances occultes de la magie noire, et votre maman vous laisse sortir le week end pour aller massacrer des animaux dans des donjons et les dépouiller au passage. Un classique !

Etrian-Mystery-Dungeon-11

Mais à présent l’heure n’est plus à la plaisanterie, car nous allons nous plonger dans l’histoire de ce jeu… Faites attention à ne pas vous faire mal car c’est relativement peu profond. L’aventure se passe donc dans les terres d’Aslarga, remplies de monstres terrifiants qui terrifient ( Merci Captain Obvious ) de pauvres et innocents villageois. Ces derniers en ayant marre de se faire dévorer font appel à des mercenaires tels que vous pour les aider. Ils vous envoient donc massacrer d’la bestiole moyennant une compensation financière ( oui le bénévolat n’existe pas dans les RPG ). Ajoutons à ça une prophétie au nom tout à fait original ( clin d’oeil ) :  » Le jour du jugement « , qui stipule qu’une invasion d’Aslarga par les monstres est imminente et causera la fin du monde. Du coup la faune locale est assez mal vue par les habitants…

EMD_02-12-15

Parlons maintenant du jeu en lui même. Vous incarnez donc un personnage principal, pour lequel vous choisirez une classe parmi tout les clichés de RPG disponibles ( tank, soigneur, dégâts à distance et au corps à corps… ). L’apparence de votre personnage sera faite selon votre classe, et vous pourrez choisir un homme ou une femme. Votre héros étant créé, votre mission sera de recruter d’autres aventuriers dans votre équipe pour faire varier au maximum les classes et ainsi pouvoir se préparer au mieux pour les donjons. Les phases de combats se déroulent façon  » tour par tour  » en temps réel, vous ne pourrez donc faire bouger qu’un seul de vos personnages, ce qui rend les combats assez moux et peu attractifs.

etrian-odyssey-and-the-mystery-dungeon-11-27-14-1

Vous progresserez donc dans les donjons, tuant tout ce qui bouge et pillant le moindre objet de valeur. Une fois ceci fait vous rentrerez au village pour déposer à la banque votre précieux butin. Notez qu’une partie du gameplay se déroule au sein de votre village, que vous pourrez améliorer avec les pièces d’ors amassées.

En résumé je dirais que Etrian Mystery Dungeon reste un bon jeu malgré le manque évident de scénario, il vous fera passer quelques bons moments mais vous risquez de vous lasser si vous n’êtes pas amateurs du genre. Pour une initiation au style Dungeon-RPG je vous conseille de chercher ailleurs.

Note : 13/20

[ Test ] Hatsune Miku : Project Mirai DX / 3 DS

Hatsune-Miku-Project-Mirai-DX

Encore un article sur la petite starlette japonaise que certains préfère voir moins habillée en d’autres circonstances. Et bien ici vous êtes mal tombés bande de petits cochons !

Cet opus d’Hatsune Miku donc est un jeu de rythme sorti en Europe le 11 septembre dernier (mais rien à voir avec le wall trade center), un des rares à l’avoir fait d’ailleurs. Le jeu n’est malheureusement disponible qu’en anglais/japonais, ce qui rend la chose plus compliquée pour ceux qui passaient leur temps à bavarder ou dessiner sur la table en cours de langue ! (J’en faisait parti)

Dans ce jeu développé par Sega, on retrouve une Hatsune Miku moins sexy que celle qu’on a l’habitude de voir. En effet elle perd des boobs pour gagner en largeur de tête. Le personnage nous est en effet présenté façon « pet shop », avec une grosse tête et un petit corps, mais je suis sur que les fans les plus dévoués sauront passer outre ce détail.

17642138689_1263977810

Concentrons nous à présent sur le contenu du jeu. Pour commencer il n’est jouable qu’en solo, ce qui est normal pour un jeu de rythme me direz-vous. Le principe quand à lui reste le même que les autres opus de la série (pourquoi changer une équipe qui gagne ?). Les niveaux se déroulent sur fond de décors en 3D avec la petite Hatsune ou une de ses amies au centre de l’écran, qui chante et danse au rythme de la musique. Il se déroule durant ce temps une petite ligne rose sur laquelle apparaissent des cercles qui marqueront les moments ou il faudra appuyer sur les touches de la console (ou l’écran tactile). A chaque bulle éclatée vous sera attribué un petit commentaire : fail, worst, fine, good, qui serviront lors de l’attribution des points en fin de partie. Une fois cette dernière atteinte vous recevez une note sous forme de lettre (à croire que l’éducation nationale fourre son nez jusque dans les jeux japonais).

15093861818_5859e26ae1

Je ne suis pas un grand fan de ce genre de jeux, qui selon moi ne sont agréables ni pour la vue ni pour l’ouïe. Je ne vous conseille pas d’activer la fonction 3D de la console car ceci mêlé à la musique entêtante, la voix aigüe de petite fille et le mouvement perpétuel de la caméra vous donnera un mal de tête des enfers.

Un autre gros point négatif de ce jeu est l’effet sonore produit à chaque fois que l’on éclate une bulle. Il saura vous empêcher d’apprécier la musique jouée dans le niveau (si tant est que les chansons sont à votre goût).

Pour conclure je dirait simplement que ce jeu est destiné aux enfants ainsi qu’aux fans du genre, et si vous recherchez un bon jeu de rythme je ne saurais vous conseiller mieux que Cytus.

Note : 11/20

[ Test ] Lost Dimension / PS Vita

lost-dimension-poster-1438182200

C’est non sans une certaine joie que je vous retrouve pour un nouveau test sur une de mes consoles favorites : la PS Vita. Ah qu’elle est belle !

Bref je m’égare, venons-en au faits ! Lost Dimension est un jeu de type Tactical-RPG (le même type que final fantasy pour ceux qui ne connaissent pas) édité par FuRyu. Ce petit bébé tout droit venu du Japon est arrivé en France le 28 août, sur PS Vita ainsi que sur PS4. De quoi bien commencer la rentrée scolaire !

En sa qualité de RPG, Lost Dimension nous propose un scénario satisfaisant, bien qu’un peu cliché sur les bords. Dans cette aventure on retrouve donc Sho Kasugai, un jeune homme de 18 ans (oui rappelez-vous nous sommes au Japon, tout les personnages principaux sont donc des teenagers) possédant des pouvoirs psychiques.

LostDimensionAnn02

Sho appartient donc à une organisation du nom de S.E.A.L.E.D. composée de 10 autres personnes possédant également des pouvoirs psychiques. Leur but est ni plus ni moins de sauver le monde. En effet un méchant répondant au nom de « The End » s’amuse à faire joujou avec des missiles nucléaires et menace de les envoyer sur les capitales de plusieurs pays du monde si personne ne vient l’arrêter. Pourquoi veut-il faire ça ? Ne vous posez-pas la question, c’est un méchant japonais.

Notre petite escouade de soldats va donc prendre d’assaut la tour en haut de laquelle le vilain monsieur s’est réfugié pour lui confisquer ses missiles, et lui mettre une bonne fessée si nécessaire. C’est vilain de jouer avec des bombes nucléaires ! Très vilain !

LD_May302014_02

Nous voici donc au cœur de l’action. Chaque personnage possède une arme ainsi qu’un pouvoir particulier (télékinésie, pyrokinésie, capacités de soin, téléportation,..) qui vous servirons à vous se frayer un chemin au milieu des ennemis. Chaque héros possède son propre arbre de compétences, ainsi qu’une jauge de vie, de mana et une jauge de santé mentale. Cette dernière est assez intéressante et apporte une petite touche de réalisme au combat mené par nos petits héros. En effet s’ils combattent trop ou sont bléssés sur le front, leur jauge de « sanity » diminue, et si elle atteint le seuil critique le personnage entre en mode berserk, devenant incontrôlable et risquant même de toucher ses alliés. Et ça c’est carrément pas cool…

Talk__1_.0

Mais les combats ne sont pas votre unique préoccupation. En effet un traitre se cache parmi vous ! Votre but (mise à part sauver le monde) sera donc de le démasquer en dialoguant avec vos alliés et lors de phases de jeux spécifiques. Faites attention car la méfiance monte rapidement. Rajoutons à cela le fait qu’entre chaque étage de la tour vous aurez l’obligation de sacrifier un de vos compagnons à la suite d’un vote (c’est à ce moment que vous pourrez éliminer le traitre). Vous devrez donc à chaque étape vous passer du pouvoir d’un de vos compatriotes, ce qui vous forcera à adopter une autre stratégie lors des combats. (essayez tout de même de garder le soigneur autant que possible)

Ce côté « méfiance et doutes » au sein d’un même groupe (qui n’est pas sans rappeler Rabbit Doubt) pourra séduire bon nombre de fans du genre, malgré le fait que certaines phases du jeu soit assez lentes et complexes. C’est un jeu qui est plutôt long à terminer, et qui possède une grande durée de vie car sachez le, à chaque nouvelle partie le traître ne sera pas le même !

Note : 16/20

[ Critiques ] Puella Magi Madoka Magica / Tome 3

puella-magi-madoka-magica,-tome-3-1900862-250-400Les séries des Magicals Girls sont connues et reconnues pour avoir un univers rose et joyeux mais c’est totalement l’inverse que nous proposent les éditions Doki Doki avec l’adaptation en manga de Puella Magi Madoka Magica, un anime japonais qui a eu un énorme succès sur l’archipel nippon. Sombre et mature, voilà l’univers qui vous attend.

Le 3ème tome marque la fin du manga et donc la résolution de l’intrigue. Sans trop vous spoiler, on apprend la vraie nature des sorcières et comment elles apparaissent. De cette révélation, on découvre les motivations cachées des incubateurs dans leur quête incessante de nouvelles puella magis. Mais aussi, le plus important, pourquoi Homura cherche à empécher Madoka de devenir une puella magi et aussi la relation qui les unit. En somme, révélations et rebondissements au programme. 🙂

Madoka-Manga-Screenshots-SPOILERS-puella-magi-madoka-magica-33546980-789-751Que dire de plus que ce qui a déjà été dit pour l’anime, ce tome conclut une série qui a su rendre un genre plus mature tout en collant à l’univers des magicals girls et sans le dénaturer. Le tome 3 résous l’intrigue tout en rappelant que le pouvoir de l’amitié est plus fort que tout… quoi ça sonne mal dans ma bouche ? Bon ok, malgré un scénario travaillé, le tome 3 déstabilise un peu le lecteur en mêlant dans une 1ère partie la fin des évènements qui ont commencé dans le tome 2 tout en montrant le passé de Homura, mais de façon maladroite. Mais le titre possède de solides bases avec son scénario qui a déjà fait ses preuves.

1123

Le mot de la fin : Puella Magi Madoka Magica réinvente le style présent dans les séries de Magicals Girls en le rendant plus mature avec un univers plus sombre. A conseiller aux fans qui ont déjà vu l’anime et aussi à ceux qui ne l’on pas vu. 🙂

[ Critiques ] Guskô Budori no Denki

ycPLxgPZnnRVFFsKvylN08NKtuv

On avait plus entendu parler de Gisaburo Sugii depuis 1995 lorsque sortait Street Fighter II. Néanmoins, presque 10 ans plus tard, il revient dans petit AnimeGuskô Budori no Denki ou L’Étrange Voyage de Budori. Adaptation d’un roman de Kenji Miyazawa (1932), il conte l’aventure de Gusuko Budori, jeune chat délaissé par ces deux parents, qui va partir à la recherche de sa petite sœur mystérieusement enlevé 🙂

Budori et sa famille vivent dans la grande forêt au nord d’Ihatov, la vie y est douce et les terres sont très fertiles . Tout ce passait magnifiquement bien pour eux, chaque printemps était ensoleillé jusqu’à une année où l’hiver ne se termina jamais. Les récoltes devenaient quasi-nul et la famine commença. 😦  Malheureusement, ce ne sera pas le seul souci de Budori. D’abord son père, un bûcheront reconnu, prit de folie, décide au milieux de la nuit de sortir dans la forêt alors qu’une tempête de neige glacial s’abat a l’extérieur. Puis, c’est sa mère qui décide de quitter le foyer afin de retrouver son père dans la forêt. Et enfin, cerise sur le gâteau, c’est sa petite sœur Neri qui va se faire « Kidnappé » ( pour ne pas dire Catnappé ^^ ) par un mystérieux chat aux pouvoirs magique impressionnant et habillé d’une grande cape violette. Désormais plus seul que jamais, le jeune Budori, va partir à la recherche de sa petite sœur le long d’une aventure dans laquelle il va faire de belles ( et moins belles ) rencontres.

Guskou_Budori_02

Le long de cette aventure Gisaburo Sugii va nous rappeler toute les valeurs nobles qui sont celle du travail et de la solidarité grâce au personnage de Budori qui, étant encore très jeune, aura l’occasion d’apprendre toutes ces valeurs à travers toutes ses péripéties. ( et par la même occasion, d’apprendre ces valeurs aux personnes qui visionnerons L’Étrange Voyage de Budori. Toutefois, l’idée de faire réfléchir les personnes sur ces valeurs par le biais d’un personnage peut rendre ce dernier peu intéressant. 😦 Car il est vrai que le personnage de Budori manque assurément d’intérêt… Connaissent rien du monde qui l’entoure, il ne prend la parole que pour interroger les protagonistes qu’il croisera le long de sont périple. Et il n’y aura pas de réel parti prit par ce personnage. Cela rend Budori peu intéressant ( comble pour un personnage principal auquel, généralement, le visionneur devrai s’attacher et même s’identifier ) le long de son aventure qui se traduit par un apprentissage de vie. Cet anime reste néanmoins, visuellement très sympathique à voir. Car, en effet , Budori va nous amener a voir différents paysages et environnements magnifiques qui rattrape légèrement le manque d’intérêts de l’histoire. Merci à Yukio Abe le directeur artistique de cette anime 😉

Guskou_Budori_03

Le mot de la fin : Quoique très sympathique a voir, le scénario de Guskô Budori no Denki reste beaucoup trop plat. Mais il vaut tout de même le coup d’être vu. Afin de vous en faire votre propre opinion, allez le voir le 27 août 2014 à sa sortie  

[ Japan Expo 13éme Impact ] Japan Expo 13e Impact ! J’y serais

Comme chaque année la Japan Expo est le rendez-vous incontournable pour tout passionné de manga, de jeux et de culture japonaise. Une fois de plus, la Japan a élu domicile cette année au Parc des exposition de Paris Nord Villepinte là ou se trouveront pour cette 13 ème édition plus de de 120 000 m2 de show, et ou 500 exposant se relayeront pour animer comme il se doit cet évènement placé sous le signe de la culture nippone   !
Pour ma part ce sera la deuxième fois que je m’y rendrai. Avec tous les évents qui m’attendent en ce mois de juillet, je suis full, mais malgré cela, le boulot n’attend pas et j’ai décidé de bien profiter de tout ce que la Japan proposera. Comme chaque année la Japan tombe pile au moment des vacances et l’afflux de monde s’amplifie le week-end. Entre samedi et dimanche, c’est limite impraticable… Forte de son succès beaucoup trop de monde s’y présente, aussi, je vous conseille de vous y rendre calmement les 5 et/ou 6 Juillet, pour pouvoir vous déplacer sur un peu plus d’un mètre carré chacun… Afin de ne pas revivre le même embouteillage que les années précédentes, je me suis fait d’ors et déjà accréditer, ce qui me permettra de souffler un peu. Carte-presse en main je m’y rendrai tout de même durant les 4 jours afin d’assister au salon dans son intégralité 🙂 , entre show jap, conf’ et stand que je ne manquerai pas de voir, la Japan Expo va regorger de surprises. Ample raison pour décider de rester toute la durée de l’event.

L’année dernière j’avais été vraiment content de ce que la Japan proposait, j’espère, cette fois-ci encore, ne pas être déçu, mais sincèrement, je ne le pense pas, car avec la programmation de malade qui est prévue, la Japan va défourailler sa maman.  En somme, beaucoup de stars Japs, des dédicaces, du spectacle, du jeu, du manga et j’en passe… 😉 je ne peux tout vous résumer en un billet c’est pour cela que vous retrouverez très prochainement toute la programmation qui fera de cette Japan un évènement incontournable.  Je vous exposerez très prochainement le programme que je me suis concocté ainsi que mes préparatifs. La Japan Expo c’est maintenant ! Yatta !