[ On blablate... ] Votez pour moi !

GBA 2014

Bonsoir bande de pingouins ! :) Aujourd’hui je vous annonce officiellement ma participation aux Golden Blog Awards, cérémonie qui récompense les meilleurs blogs dans chaque catégorie. Bien évidemment et comme à mon habitude je participe à la section Jeux Vidéo dans laquelle j’ai fini 7éme  en 2012. Je retente une nouvelle fois l’expérience pour espérer gagner cette fois-ci. Vous êtes de plus en plus nombreux à me lire, mes articles sont totalement gratuits et me demandent à moi et à mes rédacteurs beaucoup de temps. Maintenant à moi de vous demander aussi un petit truc ! Il faudrait voter pour moi chaque jour et ce pendant près de deux mois. Chaque jour un clic, un vote et grâce à vous je pourrais peut-être gagner, cela vous prend 30 secondes par jour et pour moi et mon équipe cela représente beaucoup :D Un gros merci à ceux qui prendront le temps de voter ;)

Pour voter cliquer ici :  et, une fois sur le site cliquez à gauche sur le gros bouton  » JE VOTE !

[ Test ] Alien : Isolation / PC

Alien-Isolation-2

Agrougrou….. et bien non, un alien c’est comme un serpent, on l’entend pas ! Donc, une petite partie de cache-cache ça vous tente ? Vous gagnez le droit de vivre ! C’est ce que SEGA avec le studio The Creative Assembly nous a promis et l’éditeur se devait de rectifier le tir après un Aliens : Colonial Marines désastreux. Verdict ?

Scénario :

Vous incarnez Amanda Ripley, la fille d’Ellen Ripley, oui vous savez, le personnage principal du film Alien : le huitième passager. Vous êtes à la recherche de votre mère et vous découvrez que la compagnie Weyland-Yutani, responsable de la mission dans laquelle était impliquée votre mère avant sa disparition, aurait retrouvé la boite noire du Nostromo. Le titre s’inspire directement de la série Alien en puisant son scénario directement à la source et c’est fichtrement bien ficelé. Vous embarquez donc à bord du Torrens pour rejoindre la station spatiale Sébastopol afin d’obtenir les réponses que vous cherchez dans cette fameuse boite noire. Sauf que le xénomorph y a élu domicile et qu’il va falloir se débrouiller pour survivre avec le monstre, les androïdes et les humains.

Réalisation :

Au poil comme on dit, le studio a utilisé le film originel comme cheval de bataille pour tout son développement ce que l’on ressent tout de suite, car le titre propose surtout une ambiance glauque à souhait ainsi qu’un sentiment d’oppression et d’impuissance face à la bête. Énormément de fan service, sans doute un peu trop des fois, mais on se plait à explorer le Sébastopol tout en ayant l’impression d’arpenter le Nostromo. Sur le plan technique, rien à redire, le titre est d’une beauté certaine avec ses jeux de lumières et la complexité du décor au service de l’ambiance et du gameplay.

01_1402071153

Jouabilitée :

Côté gameplay, vous jouez au chat et à la souris avec le xenomorph et vous devez donc l’éviter à tout prix car aucune arme ne peut en venir à bout hormis le lance flamme, récupéré tardivement, qui permet de le faire fuir, mais pour une courte durée. A votre disposition un éventail de gadgets et d’armes afin de détourner l’attention ou même d’éliminer les androïdes ou humains gênants. Vous avez fait trop de bruit, planquez -vous ! Il arrive ! Une panoplie de cachette s’offre à vous allant du placard au meuble sur roulette et bien sûr les fameuses bouches d’aération. Mais toutefois attention à varier les cachettes et autres gadgets, car l‘IA du jeu est évolutive, si vous utilisez trop souvent les mêmes recoins synonymes de survie, les ennemis vous trouveront plus rapidement. Si vous ne voulez pas trop vous faire avoir, le mieux est d’avancer à tâtons muni de votre détecteur de mouvement, emblème de la série alien. ;)

2587792-7_1389089751

Durée de vie :

Plus ou moins 20 heures c’est ce qui vous attend, tout dépend de la difficulté choisie et qui rendra certains passages ardus et longs à refaire. C’est à vous de choisir entre la difficulté facile, intermédiaire ou la difficulté recommandée qui n’est autre que la difficulté expert ! :)

Bande son :

Que dire hormis le fait qu’elle colle à merveille à chaque moment afin d’oppresser le joueur alors que la menace n’est pas forcement réelle couplé à des sons d’ambiances particulièrement réussis et qui donnent froid dans le dos lorsque l’on entend notre copain rôder dans les conduits d’aérations où une pauvre lumière explosant avec un cri de douleur qui sous entend un massacre dont le prédateur ultime se délecte.

Pari réussi pour SEGA et le studio The Creative Assembly avec leur parti pris d’infiltration fidèle au film originel. On prend plaisir à échapper aux différents ennemis emblématiques de la saga avec une pléthore de gadgets et de cachettes.

Note : 16/20

Pour acheter l’édition PS4 cliquez ici 

Pour acheter l’édition PC cliquez ici 

Pour acheter l’édition Xbox ONE cliquez ici 

Pour acheter l’édition PS3 cliquez ici 

Pour acheter l’édition Xbox cliquez ici 

[ Concours ] Gagnez une montre Led Watch d’une valeur de 100 € ! Terminé : Bravo à PASCAL PAROLE

dsc_02561

Salut bande de pingouins ! Aujourd’hui, gros concours, car je vous fait gagner une montre leds complètement geek du nom de Led Watch pour une valeur de 100 €

Comment Participer :

Répondez à la question suivante dans le formulaire ci dessous !

Augmenter vos chances :

Pour augmenter vos chances, rien de plus simple :)

1. Likez la page Facebook Officielle

2. Partagez cet article sur Facebook et/ou Twitter

Le concours, se terminera le 20 Octobre à 00 h 00. Le gagnant sera tiré au sort, et recevra un mail de confirmation.  :)

 

[ Dossier ] Top 10 des shooters sur NES

Vous avez aimer le top 10 des shooters Iphone et bien en revoici une couche avec celui sur NES. Oui, cette bonne vielle console qui, même pour ceux qui n’étaient pas la pour le voir, nous rend nostalgique. Qui n’a pas succombé  à l’envie de se télécharger un emulateur et la rom de son jeu préféré et ainsi entendre le doux son de sa console 8 bits et de ses 16 couleurs !

Vous l’aurez compris, ça va envoyer du lourd avec les titres phares de votre enfance ou de ceux qui comme moi sont intéressés par le retro gaming, allez y profitez !

#10 – Abadox

Ambiance SF, le titre propose d’incarner le lieutenant Nasal afin de détruire des parasites menaçant la galaxie. Au programme, une tonne d’options pour anéantir vos ennemies et des boss gigantesques à shooter ainsi qu’une alternance entre scrolling horizontal et scrolling vertical. Un vrai régal !

#9 – Zombie Nation

Toujours dans un univers rempli d’organes et d’immondices. Vous voici contrôlant selon la version, une tête de zombie samouraï ou un masque tengu et vous devez tuer tous les zombies qui vous barrent la route afin de sauver les otages. Bien que vomir sur les ennemis et leur jeter des globes oculaires est fun, c’est surtout la possibilité de choisir son niveau de jeu, à l’instar d’un Mégaman, qui permet une bonne rejouabilité. C’est donc un savant mélange de tripes et de cerveaux qui vous attend ! :)

#8 – Summer Carnival ’92 Recca

Plus communément appelé Recca, ce shoot fait partie du cercle fermé des shooters exigeants. 4 stages, 1 vie et des flottes d’ennemies sont de mise avec en prime des graphismes magnifiques, car le titre n’avait que la prétention de pousser la console dans ses plus grandes limites. C’est chose faite donc si vous voulez vous casser les dents, ne vous en privez pas !

#7 – Gun Nac

Commandant Gun Nac au rapport ! Et vous voilà lancé dans votre vaisseau spatial à l’assaut de robots lapins tueurs ou encore de poulpes maléfiques. Le titre propose, contrairement à beaucoup de Shmup de cette époque, une boutique vous permettant d’améliorer vos différentes armes et bombes entre chaque niveau. Malgré un bestiaire improbable sur le papier, le soft reste tout de même classique dans son univers même si cette touche d’originalité est grandement appréciable.

#6 – Dragon Spirit

Fini la SF, bonjour le médiéval fantastique. Vous incarnez Amul, un chevalier qui doit aller sauver la princesse de son royaume enlevée par le serpent démon Zawell. Bon, pour latter le vilain méchant, rien de tel qu’un dragon, hein et puisque c’est vous le dragon, vous n’allez pas vous gêner à massacrer les pauvres créatures que Zawell envoie à l’abattoir. Côté amélioration, on est gâté, dès que l’on prend un power-up, Paf, une tête en plus pour tirer. Voilà un titre qui a su tirer son épingle du jeu avec son univers médiéval.

#5 – Section Z

RATATATATATATA. Un fusil, un jetpack et une invasion alien, que demander de plus. ben si, des upgrades et de la difficulté, voilà tous les ingrédients pour un bon shoot. Que dire de plus si ce n’est que je vous le recommande chaudement ! :)

#4 – 1943

Là on commence à entrer dans du lourd, du très lourd. Monument du shoot à l’époque de la NES, 1943 opte pour un univers réaliste avec pour thème la guerre. Aux commandes d’un avion de chasse, votre but est d’éliminer la flotte ennemie et de rayer de la carte leur armée, mais à vous seul car oui, une guerre peut être gagnée rien qu’avec un soldat. Nerveux, extrêmement fluide, le titre propose une prise en main rapide pour désinguer de l’avion chasse, mon capitaine ! Un must en matière de shoot , honte à vous si vous ne l’avez pas testé. ;)

#3 – Fantasy Zone

Changement de décor, vous voilà dans un univers aux couleurs acidulées contrairement aux guerres du XXe et autres ambiances de science fiction. Opa-opa, c’est le nom de votre vaisseau avec des ailes et vous devez éliminer les 10 ennemis lourds et le big boss afin de passer au niveau suivant. La particularité de ce titre, outre son univers à l’exact opposé de ses concurrents, est la possibilité de faire demi-tour et ainsi de choisir d’aller soit à gauche, soit à droite tout en proposant des boutiques accessibles simplement en survolant la bannière de l’échoppe. Un univers fun, un gameplay intéressant, vous voilà dépaysé.

#2 – Gradius

Connu et reconnu, Gradius est l’un des meilleurs shoot sur NES. Bon qu’on soit d’accord, le titre ne brille pas par son univers qui ressemble à d’autres Shoot Em’Up, mais par son gameplay et ses différentes upgrades qu’il faut choisir stratégiquement afin qu’elles ne se retournent pas contre vous (oui, oui, je parle de la vitesse). Exigeant a souhait, le titre propose des combats contre des boss impressionnants qui font partie du décor ce qui restreint en grande partie la zone de déplacement de notre vaisseau. Un véritable must have dans le genre !

#1 – Life Force

LA tuerie interstellaire du shoot à cette époque après Gradius. Le saint Graal du Shmup qui fait évoluer le genre en améliorant le gameplay. En effet, ce petit bijou conserve le scrolling horizontal, mais permet, grâce au décor, une difficulté accrue tout en proposant des routes différentes. A vous de faire face aux différents ennemis tout en esquivant les pièges du décor et les tirs. L’épreuve ultime des shooters sur NES ! :)

[ Compte rendu ] Driveclub j’ai eu mon permis A !

IMG_2736

Nous avons eu le privilège d’être invités à l’avant-première de Playstation, pour la sortie du jeu tant attendu « Driveclub ». Nous nous sommes retrouvés vers 18 heures, dans un quartier très animé de Paris, avant de rejoindre l’endroit où se déroulait la soirée.

IMG_2743Déjà sur le trottoir, des hashtags #DRIVECLUB et une voiture de sport rouge avec le logo du jeu, nous indiquaient la direction et nous donnaient un avant-goût de l’ambiance générale. 
Nous avons enfin pu rentrer dans un super loft, caché au fond d’une impasse. Dans un petit chalet en bois, DJ, petits fours et champagne étaient de la partie. :)

Ensuite bien sûr, le moment qu’on attendait avec impatience : la découverte du jeu. Driveclub, ne réinvente pas le jeu de voiture, c’est une adaptation remastérisée graphiquement de jeux de voitures déjà existants. Nous avons pu faire une véritable simulation de rallye, installés dans des fauteuils avec volants (un véritable avantage pour le test du jeu). Alors que nous ne sommes pas de grands conducteurs, la prise en main du titre fût aisée et en quelques minutes nous sommes devenus de vrais conducteurs professionnels !

IMG_2752

La conduite devient rapidement assurée, presque intuitive et les sièges où nous étions installés rendaient la course d’autant plus agréable. Côté graphique, ça envoie du canard ! :D Il s’agit donc d’un jeu accessible à tous,grands comme petits ou petits comme grands pourront s’y retrouver. Il n’y a rien de vraiment novateur, même si les courses sont variées et les modèles de voitures proposés, agréables à regarder. C’est cependant une véritable partie de plaisir, et un bon moment à passer seul ou entre amis. Un changement de vue est proposée, mais comme à chaque fois, préférez une vue intérieure qui est plus immersive et vous plonge au coeur de la course.

IMG_2776Tout au long de la soirée les joueurs ont donc pu tester le jeu et s’affronter lors de tournois, dans une ambiance toujours très sympa. La sortie du jeu avait été un peu retardée, mais Driveclub est à la hauteur de ses attentes; c’était une très bonne découverte (et une excellente soirée). ;)

Rappel: Vous pouvez vous procurez le jeu en cliquant ici  :)

[ Concours ] Gagnez Driveclub sur PS4 ! TERMINE : BRAVO à Celine Brailly

driveclub

Salut bande de pingouins ! Cela faisait longtemps que je ne vous avez pas proposé un petit concours. Aujourd’hui, on remet ça avec un jeu sur PS4 et pas n’importe lequel, puisque c’est Drive Club.

Comment Participer :

Lisez l’article suivant  : http://toutchilink.com/2012/04/02/presentation-top-10-des-jeux-les-plus-rares-au-monde-part-12/  et répondez à la question suivante dans le formulaire ci dessous !

Augmenter vos chances :

Pour augmenter vos chances, rien de plus simple :)

1. Likez la page Facebook Officielle

2. Partagez cet article sur Facebook et/ou Twitter

Le concours, se terminera le 7 Octobre à 00 h 00. Le gagnant sera tiré au sort, et recevra un mail de confirmation.  :)

[ Dossier ] Top 20 des personnages de jeux vidéo les plus kawaii

1073524__cute-pokemon_pChalut les poutounours ! Nous voici de retour avec un nouveau top 20 et cette fois ça envoie du lourd ! Et oui, hommage à ces petites choses toutes mignonnes qui égayent vos sessions de jeu. Voici donc ni plus ni moins qu’un top 20 des personnages tout choupinous et kawaii dans les jeux vidéo. :)

[Critiques] Puella Magi Madoka Magica / Doki Doki – Vol. 1 et 2

manga

Puella Magi Madoka Magica est avant tout un anime sorti le 7 Janvier 2011 au Japon qui a bouleversé le genre du Magical Girl en y apportant de la maturité dans cet univers qui semblait à l’origine « rose-bonbon ». Ici nous sommes en présence des adaptations manga qui sont sorties peu après en Février 2011 (Japon) en se basant sur le script de l’anime.
Cependant est ce qu’il suffit d’adapter un succès de l’animation pour en faire un bon manga ?
C’est ce que nous allons voir tout de suite ! :)

Dans le premier volume, nous vivons le quotidien de la jeune et candide Kaname Madoka , collégienne tout à fait ordinaire, jusqu’au jour où elle se retrouve face à une mystérieuse élève transférée qu’elle a déjà vu dans un rêve, Homura Akemi qui semble la mettre en garde contre quelque chose. A partir de cet instant les choses se précipitent pour Madoka qui se retrouve alors mêlée dans une lutte entre les sorcières (qui ne sont pas comme vous l’imaginez) qui poussent les humains à commettre l’irréparable, contre les Puella Magi qui répandent l’espoir en chassant ces mêmes sorcières.  Cependant les choses sont bien plus complexes qu’il n’y parait !

En ce qui concerne le 2ème volume nous y allons crescendo vers quelque chose de plus mature et obscur sur les Puella Magi, dont l’existence et l’avenir semble en réalité plus tragique qu’on pourrait le croire… Je n’en dirai pas plus car je risquerai de vous spoiler des éléments très intéressants ;)

madoka

Les 2 premiers tomes réussissent à merveilles à conter le scénario de l’anime en version manga, les dessins sont très proches de l’anime, voire meilleurs, la mise en scène est tout aussi bien, on perd un peu en contenu comme les bandes-son. Les couleurs retranscrivent mieux les apparitions des sorcières ainsi que les voix.
Cela n’en fait pas pour autant un mauvais manga ! L’essentiel de l’anime est bien là : son scénario et Doki Doki édite donc bien un manga de qualité !

Puella Magi

Le mot de la fin : Si vous n’avez jamais vu l’anime je vous conseillerais ces mangas si vous n’avez pas beaucoup de temps libre, en revanche si vous en avez et que vous voulez une expérience optimale regardez l’anime en priorité ! Il y’a même un film qui complète le tome 3 et les 12 épisodes de l’anime ;)

[ Présentation ] Un disque dur en ouifhie !

wdfMP_Wireless (4)

Western Digital, société créée en 1970 et actuellement leader sur le marché du disque dur, cherche, pour les 10 ans de sa gamme My Passport, à renouveler cette même gamme. J’ai donc eu accès à un éventail de produits dont une nouveauté qui est particulièrement intéressante, le My Passport Wireless.

Le My Passport Wireless répond avant tout à une utilisation nomade et est destiné aux professionnels. Mais pourquoi ? Et bien l’intérêt de ce disque dur externe est qu’il est sans fil c’est à dire qu’avec une connexion ftp, on peut y accéder. En gros, vous avez un appareil compatible, vous pouvez stocker les données directement dessus sans passer par une quelconque carte sd. Hormis cet atout indéniable, il possède une autonomie de 6h en lecture, 20h en veille, ce qui permet une utilisation journalière pour le travail.

Comme tout disque dur, vous avez la possibilité de choisir entre différentes capacités allant de 500 Go à 2 To et tout ça en usb 3.0 car oui, malgré qu’il dispose d’une connexion sans fil, on peut le connecter directement à d’autres appareils en usb. :) Il permet aussi de synchroniser vos données sur les différents cloud que vous utilisez et même de faire du streaming sur votre smartphone ou votre télé. Bon malgré tout, il a un défaut, c’est un hdd ce qui n’est pas recommandé pour une utilisation nomade malgré qu’il possède une couche de protection épaisse à l’intérieur. On espère donc pour l’avenir, umodèle similaire avec un disque dur ssd.

Que dire de plus, un produit très intéressant, sans fil, pour un prix avoisinant les 120€ contre 100€ pour un modèle filaire !  :)

[ Critiques ] Le Garçon et le monde

182930

Le Garçon et le monde (O Menindo eo mundo en portugais)  est un film d’animation brésilien, réalisé par Alê Abreu et qui a remporté le Cristal du long métrage au Festival international d’animation d’Annecy au même titre que Porco Rosso de Hayao Miyazaki ou Kirikou et la Sorcière de Michel Ocelot ainsi que de nombreuses mentions dans d’autres festivals…rien que ça ! :D

Dans ce long métrage nous vivons l’histoire d’un jeune garçon (son nom n’est pas cité dans le film) vivant paisiblement dans sa petite maison dans la prairie avec ses parents, près d’un environnement naturel, plein de vie et de couleur où le garçon s’y amuse beaucoup. Cependant le père doit quitter le doux foyer afin d’aller travailler en ville, le garçon vit alors difficilement cette séparation et décide donc de partir à sa recherche.
C’est dans cette quête qu’il découvrira les aspects sombres de notre société de consommation
Le garçon retrouvera-t-il son père bien aimé dans ce nouvel environnement hostile ?
La réponse se trouve dans le film ;)

2014-0130_15-15-09-I1-Garcon et monde_0001

Alê Abreu signe une œuvre poétique, enfantine et bouleversante, en effet le film ne contient quasiment aucun réel dialogue (il y’en a très peu et on entend du portugais inversé), vous devez suivre le fil de l’histoire en vous concentrant sur les images et la musique qui est très bien composée pour les différents moments du film (différents artistes ont travaillé la dessus). Le style graphique adopté est volontairement calqué sur ce que pourrait dessiner un enfant, ce qui rend l’histoire assez touchante car il y’a une certaine innocence qui s’en dégage. Les différentes couleurs utilisées rendent le film par moment très joyeux mais aussi très angoissant et tout les éléments de l’histoire sont très facilement compréhensibles.

Le brésilien aborde des thèmes adultes dans ce film à destination des enfants comme la pauvreté, l’industrialisation, la société de consommation ou encore le fatalisme du temps qui passe, de manière intelligente sans trop en faire.
La question est : Est-ce-que les enfants comprendront bien le message du film ?
Je l’ignore mais je sais qu’une petite fille dans la salle de projection a pleuré à la fin, c’est un début de réponse peut être ! :(

497788

Le mot de la fin : Si les graphismes enfantins ne vous déplaisent pas trop et que vous savez apprécier une œuvre dans son ensemble en toute simplicité, n’hésitez pas à le voir :)
Sinon vous pouvez toujours le proposer à des/vos enfants qui , je pense, seront bien réceptifs à l’œuvre d’Alê Abreu !
La date de sortie ? 8 Octobre 2014 (notez le bien !)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 112 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :