[ Test ] The Crew / PC

the-crew1Les mondes ouverts ont en ce moment le vent en poupe avec l’arrivée l’année dernière des consoles next-gen. Mais là on sort des sentiers battus par les GTA-Like et on s’attaque a quelque chose dont les fans de carrosserie rutilante attendait avec impatience, la liberté. Avis aux amateurs de belles cylindrées, qui n’a jamais rêvé de parcourir les États-Unis à bord d’une belle bagnole shooté aux hormones de poney ? C’est chose faite avec Ubisoft qui nous livre The Crew, mais vaut-il vraiment le coup ?

Scénario :

Il peut se résumer en une ligne, vous êtes le meilleur pilote de la région et votre frère est le fondateur de 5 | 10, un gangs qui gère les courses clandestines. Vous gagnez une énième course et votre frère vous demande de l’accompagner pour récupérer de l’argent sauf que ça tourne mal et il se fait tuer. Les flics interviennent aussitôt et vous arrêtent pour le meurtre de votre frère. 5 ans plus tard, un agent du FBI vous propose de coincer le tueur ainsi que l’agent corrompu qui vous a inculpé. Et bien sûr on accepte, Fin.

Que le scénario soit classique ne pose pas tant de problème si c’est bien géré. Hors, la mort de votre frère est trop mal amenée, on sent le coup fouré à 10 km à la ronde et on a pas le temps d’éprouver une quelconque empathie vis à vis du personnage. Bon ok, on est dans un jeu de course mais quand même, quand on voit la qualité des cinématiques et la mise en scène quasi filmique. Là on se dit qu’ils se sont bien planté car quitte à mettre un scénario avec ce degré d’ambition, autant qu’il fasse minimum d’illusion.

Réalisation :

Second point négatif du jeu. La réalisation est très inégale. D’un côté, on a des cinématiques franchement pas dégeu qui nous donne l’impression d’être dans un film. Ajoutez à ça des voitures qui ont franchement de la gueule avec des jolies jeux de lumières etc. Et puis ont a les personnages qui sont plutôt horribles et qui ressemble à ce qu’on faisait sur Ps2, mais en moche. Et pour couronner le tout, des décors plutôt vides, avec une qualité à certains endroits digne de la Psone couplée à de gros problèmes de clipping (l’apparition du décor de façon abrupte). Du coup on se retrouve avec une partie du jeu qui nous tend la main pour s’immerger dedans et de l’autre, un marteau nous frappe pour bien nous faire comprendre qu’on se moque de nous.

crew

Jouabilitée :

Outre ces différents détails, le jeu est très arcade avec énormément de leveling pour chaque voiture ainsi qu’un leveling propre à notre personnage qui nous permet d’améliorer nos grosses machines. La customisation du véhicule est l’un des points forts du titre avec la modification de l’intégralité de chaque pièce du véhicule jusqu’à l’intérieur de celui-ci, oui cet espace qui nous sert pas trop en fait. Un effort d’autant plus appréciable que lors de la prévisualisation des modifications, on a une vue éclatée du véhicule qui nous permet de mieux apprécier ces petits joujoux. Bon, le gros points fort du titre est bien évidemment la carte géante des États-Unis qui permet une liberté totale sans pour autant paraître trop vide avec l’ajout de défis qui se lance et qui casse la monotonie des trajets.

On regrette cependant la connexion obligatoire à internet pour y jouer en solo même si c’est appréciable de croiser d’autres joueurs dans cet open world et de les affronter au sein de l’histoire. Par contre là non, je laisse pas passer, on est fin 2014, le jeu ne propose pas de rétroviseur, PAS DE RÉTROVISEUR ! C’est un élément de gameplay que l’on considère comme acquis, qui est évident dans un jeu de course. C’est comme retirer la possibilité de sauter dans un RPG. :(

The-Crew-Customization-01

Durée de vie :

Si l’on veut vraiment s’y attarder, le titre est long, très long avec son leveling. 1299 niveaux, ça en fait du boulot ! Le titre propose quand même une bonne dose de fun notamment avec les courses poursuite peu crédibles avec la police qui peut atteindre à l’aise les 450 km/h, genre le truc tout à fait probable.

Bande son :

Plutôt correct, on y fait pas forcément attention avec les défis qui nous sont proposés au fil de la route afin de rendre plus agréable les trajets dans cette carte.

Malgré des promesses et une idée séduisante sur le papier, The Crew ne parvient pas à concrétiser ses ambitions et nous propose un jeu qui est limite niveau réalisation avec un manque de soin évident sur les décors malgré des cinématiques qui envoient du pâté de combat.

Note : 11/20

[ Test ] Persona Q : Shadow of the Labyrinth / Nintendo 3DS

PQ-Splash-1440x564_cHey bande de poneys, voici un RPG tout droit sorti de chez Atlus. Certes, cet éditeur est principalement connu au Japon et seule une poignée de joueurs passionnés en sont particulièrement fans en France. Pour cause, on a affaire à un éditeur de RPG typique de l’achipel nipon, le Dungeon-RPG. Qui plus est avec l’univers de Persona ! Alors verdict ?

Scénario :

Bon, on touche du doigt le pilier du jeu, la narration. On va essayer de faire court, on se retrouve parachuté dans une réplique d’un lycée, piégé dans une dimension parallèle au commande d’une équipe regroupant les personnages de Persona 3 et 4. Cependant, un choix s’offre à vous au début de l’aventure, choisir les personnages du 3 ou du 4. Attention, un petit conseil, prenez ceux du 4 pour bénéficier d’un soigneur rapidement au risque d’être bien déçu. Mais très vite les 2 groupes sont réunis et l’on dispose donc d’un large panel de personnages.

Vous l’aurez compris qui dit beaucoup de personnages dit situations barrées et déjantées. Le rythme du jeu repose sur les différentes interactions entre les protagonistes, chacun possédant sa personnalité et son point de vue ce qui rend l’univers très intéressant car on s’identifie forcement à l’un d’entre eux. Malgré cela, on ne peut pas être objectif car le titre est uniquement disponible en version anglaise, ce qui est un gros point négatif car n’étant pas bilingue, on comprend globalement ce qu’on doit faire mais les subtilités et les explications spécifiques en référence à l’univers nous passent sous le nez. Et oui, va falloir bosser son Anglais :(

276416-Persona_Q

Jouabilitée :

Avis plus mitigé car le titre est dans une catégorie spécifique de RPG, le Dungeon-RPG. Ce qui le rend, pour nous français, tel un jeu de niche fait pour les passionnés. On progresse donc à travers des donjons, Non sérieux ? Avec toutes les composantes d’un RPG classique: niveaux, progression, équipements… Il y a donc une certaine redondance dans le gameplay car il consiste surtout à refaire la même chose, c’est un un jeu de farmeur chinois. Dans Personna Q, on se retrouve donc à traverser des donjons qui ne sont sont pas générés aléatoirement mais prédéfinis ce qui rend le jeu mémorisable et donc vicieux. En effet, le soft est difficile car la mort vous attend à chaque tournant. Par exemple, lorsque le jeu introduit les FOE qui sont des boss que l’on peut esquiver car il possède un patern de déplacement défini. On vous préviens bien qu’il ne faut pas combattre sans un groupe bien entrainé et c’est le cas ! :)

Hormis la difficulté, le titre se compose de phases d’exploration de donjons en case par case avec, sur le second écran, la carte que l’on construit nous même avec un éditeur de map. Exploration qui est entrecoupée de nombreuses phases de dialogues entre les personnages et de nombreux combats au tour par tour, qui sont très particuliers. En effet, votre groupe, composé de 5 membres, ainsi que le groupe ennemi sont répartis sur une ligne de front et une ligne secondaire. Les ennemis ne peuvent attaquer que la ligne de front, il faut donc veiller à bien avoir ses tanks en 1ère ligne et ses dps en arrière. Tandis que notre ligne de front peut toucher toutes les lignes, seule la seconde ligne est restreinte à la 1ère ligne ennemie sauf si celle-ci est déjà détruite. La stratégie est donc de rigueur et la mort est si vite arrivée. :D

x720-M5g

Durée de vie :

Et bien c’est un Dungeon-RPG donc pour la durée de vie, c’est plutôt compliqué de l’estimer donc on va se contenter d’une durée de vie colossale, rien que ça. ;) En effet, de part son genre, le jeu possède une énorme rejouabilité si l’on veux tout compléter que ce soit les coffres de niveau, l’exploration, les salles secrètes, la progression de l’équipe… Que du bonheur pour les amateurs. Enjoy ;)

Bande son :

Plutôt sympathique à première vue et qui se révèle horrible à la longue. C’est un peu comme si on faisait une overdose de chaton et forcement, très vite, on finit par baisser le son suffisamment pour ne plus trop entendre la musique sans pour autant perdre les dialogues. Mais les fans de rythmes endiablés japonais seront conquis, c’est certains !

Voilà un mélange intéressant proposé par le studio Atlus qui ravira les fans de Persona mais qui dans un certains sen restera abordable pour un Dungeon-RPG dû aux cartes non aléatoires. On se retrouve donc avec un jeu qui propose une bonne expérience mais qui est entachée par la barrière de langue anglaise qui est vraiment problématique à la compréhension.

Note : 14/20

[ Paris Games Week 2014 ] Aperçu : Sunset Overdrive

Sunset Overdrive 1Du grand n’importe quoi… On ne peut malheureusement pas définir autrement le « BlockBuster » d’InsomniacGames, qui pourtant nous avait habitué à beaucoup mieux avec des jeux mythiques comme Spyro, Resistance…En abandonnant Sony pour Microsoft, InsomniacGames  a tenté un retour avec Sunset OverDrive, un Action-Aventure en monde ouvert très…Spécial.

Un nouveau soda a été commercialisé dans une  grande métropole nommé Sunset City, un soda qui a pour effet secondaire de rendre les personnes totalement bizarres et ultra-violents. De ce fait, la ville a été mise en quarantaine. C’est donc dans cette ambiance post-apocalyptique que vous et  votre personnage (personnalisable en début de partie) devez (sur)vivre en combattant avec un grand nombre d’armes toutes aussi délurées les unes que les autres.

sunset-overdrive-wondertown-environment-jpgjpg-b6854eManette dans la main, je me lance donc dans ce monde où la logique n’a pas l’air de tenir place importante… Le personnage que l’on contrôle est doté d’une capacité physique plutôt impressionnante. Il peut grimper au mur à la manière d’un Ezio dans Assassin’s Creed, mais il peut aussi bondir de voiture en voiture afin de se déplacer plus rapidement (les conduire aurait peut-être été plus simple…). Et il est capable de glisser sur les rails d’un train tout comme Cole MacGrath dans Infamous.  Rien de bien original…

Sunset-Overdrive-Xbox-One-2En ce qui concerne les missions, elles n’ont pas de réels intérêts. Elles donnent toutes l’impression d’être que des missions secondaires dans lesquels le but principal sera d’aller d’un point A au point B en massacrant toutes les personnes que vous croisez.  Plus facile à dire qu’à faire ! L’Intelligence Artificielle des ennemies est loin d’être mauvaise ! Ce qui remonte légèrement la qualité de Sunset OverDrive. :)

Malgré tout, le jeu reste très beau à voir graphiquement avec de beaux effets et des personnages bien modélisés. Comme quoi, il n’y a pas que du mauvais dans Sunset OverDrive

Vous pouvez acheter ce produit dans ma boutique Toutchilink.com en cliquant ici.

[ Paris Games Week 2014 ] Aperçu : Until Dawn

109942120140813_163903_9_bigQuoi de mieux que de se balader dans le sous-sol hyper glauque d’une résidence avec pour seule lumière une lampe torche et en prime un dangereux psychopathe masqué qui vous traque ? :D En tout cas c’est ce que nous a proposé la démo Until Dawn du développeur Supermassive Games au stand Sony CE de la Paris Games Week 2014. Cet Action Survival Horror à huit-clos qui nous propose de suivre 8 jeunes fortunés dans leur (més)aventure horrifiantes !  Un suivi psychologique peut être prescrit. :D

Contrairement à votre mental, vos petites mains ne seront pas épuisées ! La majeure partie du temps est consacrée aux cinématiques dans lesquelles (par moment) on vous demandera de faire un choix. Un peu comme dans un Heavy Rain ou un Farenheit. Ce sera donc psychologiquement qu’Until Dawn vous épuisera grâce à l’ambiance terrifiante qu’il nous offre.

Until Dawn 2

C’est donc l’ambiance que le joueur a à la fois l’envie de se prendre au jeu et de s’y exercer pendant des heures, et de courir sous sa couette devant une cassette de Bambi ! Cette faculté est dûe, avant tout, à l’ambiance sonore ! Des bruits effrayants, des chansonnettes de petite fille…  Tout est là pour faire bondir le plus courageux des hommes (oui, même Batman). Mais aussi grâce à l’ambiance visuelle. En effet, les graphismes de Until Dawn sont tellement époustouflants que l’on si croirait. On peut manipuler des objets, notamment par le biais de la manette PS4 et du DualShock, qui sont ultra détaillés. Mais ce qui vous fera bondir toute les 10 secondes de votre siège c’est les Screamer , il y en a tellement que vos muscles se tétaniseront à chaque fois que vous passerez d’une salle à une autre.

Until Dawn 3s

Mise à part une caméra très agaçante (la même que dans les premiers Resident Evil) Until Dawn reste un formidable survival horror qui comblera très certainement tous les amateurs de bon jeu d’horreur ! ;)

Vous pouvez acheter ce produit dans ma boutique Toutchilink.com en cliquant ici.

[ Paris Games Week 2014 ] Les babes les plus sexy du salon !

Chaque année c’est un vrai plaisir de retrouver de jolies PP très court vêtues qui ambiancent les foules telles des déesses du jeu vidéo. Cette année les élues sont toutes plus jolies les unes que les autres et sauront charmer les nombreux geeks qui s’atèleront, manette en mains, à scorer le plus possible. Voici la fournée des babes les plus sexy de la Paris Games Week 2014. Sortez vos mouchoirs ! Enjoy ;D

[ Paris Games Week 2014 ] Interview : creative producer pour Dead Island 2

Dead Island 2
1. Quel a été votre rôle dans Dead Island 2 ?
On est toute une équipe de creative producer, on participe dans tout les aspects de la pré-production du stade de conception durant le développement jusqu’à la sortie du jeu. On évalue les différentes mécaniques, on s’assure que le rythme est bon, on vérifie que l’apprentissage du joueur est bien présent… En bref on travaille sur tous les aspects pour qu’à la fin on ait un jeu qui réponde aux attentes des joueurs.
2. Par quelle étape du développement du jeu avez vous été le plus inspiré ?
Un des éléments principaux qu’on à essayé de pousser au maximum c’est le côté vraiment libre et fluide de l’expérience multijoueur. On est passé à 8 joueurs dans le mode multijoueur, on a fait en sorte qu’il y ait le moins de barrière possible pour que le joueur puisse jouer avec d’autres amis. On a intégré un mode joueur contre joueur afin d’encourager un aspect plus compétitif que coopératif et chaque action du joueur aura un impact dans le monde multijoueur. Tout cela a été fait pour que les personnes aient envie de s’éclater entres pote sur Dead Island 2.
3. Pourquoi avez-vous plus parié sur les armes de corps à corps plutôt que les armes à feu ?
C’était un choix de design dès le premier Dead Island d’un côté parce que ça n’a pas été encore fait et donc ça nous a permis de nous démarquer de la concurrence. A partir de la, on a poussé un maximum l’approche pour voir comment on pouvait rendre ça intéressant. Mais les armes de corps à corps fonctionnent presque comme des armes à feu dans Dead Island 2 ! Par exemple, la jauge d’endurance joue un peu le rôle des munitions, le moment de se calmer c’est une façon de recharger l’arme… Et c’est surtout beaucoup plus fun de massacrer un zombie avec une pelle ou une batte de baseball plutôt qu’avec un pistolet ou une autre arme à feu. D’ailleurs on s’est toujours dit que les zombies sont un peu des pinatas géantes ! Il sont la pour être tabassés *rire*
4. Etes-vous satisfait de votre travail sur Dead Island 2 ?
Complètement ! On en est tout de même qu’à la pré-alpha donc on ne peut se reposer sur nos lauriers mais on a des nouveaux personnages, des évolutions, un nouvel environnement, de nouveaux systèmes… Maintenant il ne nous reste plus qu’à booster et équilibrer tout ça pour aboutir sur une expérience qui attirera l’attention des joueurs. On est super content de là où on en est arrivé !
5. Si vous voyez un vrai Zombie devant-vous, quelle serait votre réaction ?
Putain, ça a commencé !*rire* Sur le coup j’aurais plutôt peur et je chercherai le premier truc qui me tombe sous la main pour lui frapper dessus ! Puis toute l’expérience que j’ai acquise me fera prendre conscience que ça ne servirai à rien de pleurer et qu’il faut agir !

[ Paris Games Week 2014 ] Acer Liquid Jade

Jade 1Qui dit salon du jeu vidéo dit aussi hi-tech, et oui, sans nos bêtes de guerres, pas de jeux. ;) Aujourd’hui je suis donc allé tester une nouveauté de chez Acer : le Liquid Jade. Le dernier smartphone de la marque dédié à la photo. Verdict ?

1ère impression et non des moindres, il fait la même taille que son prédécesseur le Liquid E700 mais avec un poids divisé par deux, de même pour l’épaisseur. En mains, le téléphone est agréable à porter, on n’a pas l’impression de porter une brique de 5 tonnes, ce qui est un gros point positif au vus de sa taille. En effet, le produit propose une résolution de 5 pouces soit du 16:9 en 1280×720, oui l’écran est grand mais grâce à la fine épaisseur, on ne téléphone pas avec une tablette. Acer a surtout mis l’accent sur le design épuré et sobre du téléphone. Il est brillant et tout en courbe comparé a son grand frère le E700 avec un design carré et mat.

Jade 2La photographie, c’est l’atout de ce smartphone. En effet, l’appareil photo de 15 megapixel permet de prendre des photos de toute beauté en haute résolution d’où le grand écran qui permet de pleinement profiter de la qualité photo. Seulement, à mon humble avis et compte tenu de ma passion pour la photographie, le Jade, malgré sa qualité optimale, est nettement moins fluide et moins performant que le précédant mobile : le Cloud Mobile S500 qui pourtant date de plus d’un an. Le Jade convient donc très bien à une jolie femme bien habillée lors d’une soirée mondaine et pourra avec sa couleur blanche s’accorder à une tenue de tous les jours. Le Jade est certainement l’un des plus esthétiques smartphones du marché et son prix l’est aussi: 229 € TTC.

La bête se défend donc bien face à la concurrence et cherche surtout à séduire avec un design et une qualité photo globalement abordable. Mais comme toujours c’est à vous de juger :)

[ Paris Games Week 2014 ] Aperçu : Stealth Inc 2 / Wii U

SI2_02_nightlightAujourd’hui à la Paris Games Week, je me suis baladé sur le stand Nintendo et puis entre 2 castagnes sur la scène de Super Smash Bros for Wii U, un petit jeu indépendant a piqué ma curiosité. je me suis donc retrouvé avec le gamepad d’une Wii U pour essayer un titre fraîchement sorti du jour même, j’ai nommé Stealth Inc 2. Nous voilà donc avec un savant mélange d’énigme et de réflexion qui saura nous faire tourner la tête. :)

Un jeu fraîchement débarqué sur l’eShop que je vous propose aujourd’hui et ce n’est ni plus ni moins qu’un jeu de réflexion et d’énigme sous le signe de la robotique et de la science fiction. Et quand je dis fraîchement débarqué c’est on ne peut plus frais était donné qu’il sort le 30 octobre 2014, soit le 2ème jour de la Paris Games Week. A la manière d’un Home Sheep Home 2 que j’avais testé dans le courant de l’année, on se retrouve aux commandes d’un clone  qui doit évoluer dans un complexe futuriste robotique. Votre but, vous échapper et c’est la que ça se corse : alarme, caméra, laser et une multitude de petites conneries pour vous atomiser vous attendent.

11Curve digital nous propose donc de parcourir de nombreux tableaux gigantesques à la recherche de la sortie. Pour nous aider dans notre tâche, nos copains les clones sont venus à notre rescousse afin de déjouer les pièges. Côté difficulté, on n’est pas en reste, le titre propose une évolution au fil des niveaux afin de rendre le challenge de plus en plus intéressant car en effet, à mesure que l’on avance dans l’aventure, les énigmes sont de plus en plus difficiles et le nombre d’interactions augmente. Pour rendre concret la chose, au début on apprend que des boutons permettent d’ouvrir des portes, bon ok c’est pas fameux. On rajoute des caméras de sécurité que l’on entrave grâce à de la vapeur. Déjà de bons casse-tête à entrevoir avec l’aide de nos clones pour actionner divers interrupteurs. Et si on rajoutait en plus de tout ça, des ventilateurs pour pousser le joueur et la fumée. Je vous laisse vous torturer l’esprit avec les possibilités offertes ! *rire* Couplez ça à une direction artistique intéressante et à un jeu d’ombre et de lumière qui sert le gameplay, et l’on obtient un titre qui a du potentiel et qui est à surveiller. ;)

31En somme, bonnes perspectives pour Curve Digital qui nous propose la suite de son jeu avec des innovations rafraîchissantes, qui ne déplairont pas aux amateurs d’énigme et de jeux de réflexion en tout genre. Cela va s’en dire que je vous le recommande, un jeu indé, ça fait toujours plaisir !

Vous pouvez acheter ce produit dans ma boutique Toutchilink.com en cliquant ici.

[ Paris Games Week 2014 ] Aperçu : Final Fantasy Type O HD / PS4

1402757664-final-fantasy-type-0-hd-logoL’une des surprises les plus attendues de ce salon pour tout fanboy de la série FF est sans aucun doute Final Fantasy  Type O HD. En effet, exclusivement dédié à la PSP sur l’archipel nippone à la base, les cris désespérés des fans ont réussi à retentir aux oreilles des développeurs qui se sont attelés à proposer le titre sur console next gen en HD. Prévue pour le 20 mars 2015, une attente difficile après l’avoir essayé ! :D

L’équipe de Square Enix nous a enfermé par paquet dans leur box afin de nous faire un présentation de 30 min sur leur nouveau titre et force est de constater que le titre promet pas mal de nouveautés et opère aussi un virage dans la série. En effet, cet opus propose un univers mature et sombre en totale opposition aux univers enfantin et mignon que nous proposait les final fantasy depuis quelques années. Un exemple concret, on nous a présenté un trailer qui a été traduit pour l’occasion où l’on voit un homme gisant à terre, en sang, à côté de son chocobo mort en sang lui aussi, niveau mature c’est plutôt pas mal, YA DES CHOCOBO MORT BORDEL ! :D On nous a donc fait un topo niveau histoire, on se retrouve dans un monde régi par 4 royaumes : le dominion de Rubrum, l’empire de Millites, la confédération de Corica et le royaume de Concordia ayant chacun un design différent. Ils sont nommés état cristallin en référence aux cristaux que chaque nation possède et qui leur confère différents pouvoirs. Nous évoluons dans un monde d’Orienne qui est en guerre et on incarne la classe 0, une unité d’élite du dominion de Rubrum qui a pour mission de repousser l’envahisseur Milites.

3-noscalePassé la présentation, j’ai eu la chance de pouvoir jouer à une démo pendant 20 minutes avec un boss à la clé. On a accès à 14 personnages jouables avec chacun leurs pouvoirs et leurs caractéristiques, avec une combinaison de 3 simultanément en combat. Cette configuration peut être changée au point de sauvegarde et on peut changer entre les 3 sur simple pression d’une touche. Le gros changement hormis la direction artistique est le système de combat hyper dynamique car en effet, il est en temps réel et force la réactivité et les réflexes du joueurs. En toute objectivité, les combats sont vraiment intéressants et malgré un côté action prononcé il y a quand même une part de réflexion et de stratégies à l’aide des combinaisons disponibles entre les personnages et les patterns des boss. Car oui j’ai tapé du boss, et mine de rien faut avoir une réactivité à toute épreuve car lorsque l’on a qu’une demi seconde disponible pour taper le boss, sinon il ne prend rien, c’est plutôt difficile mais agréable d’avoir du challenge. ;)

FFType-0-HD-BattleSquare Enix frappe un grand coup sur la table et opère un immense changement dans la série afin de regagner le cœur des joueurs et propose une expérience mature et sombre avec un gameplay hyper dynamique en opposition totale à leur opus précédent avec un réel challenge. Quoi de mieux pour début 2015 ! :)

Vous pouvez acheter ce produit dans ma boutique Toutchilink.com en cliquant ici.

[ Paris Games Week 2014 ] Aperçu : The Witcher III : Wild Hunt / PC

the_witcher_3_wild_hunt_2-wideChaque salon possède ses blockbusters et il était impossible pour moi de ne pas aller au stand de The Witcher III : Wild Hunt. Et nom d’un poney, c’est du lourd, du très lourd, le saint graal du RPG. Trève de bavardage ! :D

On nous a donc refait la présentation de l’E3 avec en bonus la cinématique d’introduction du jeu. Nous étions donc dans le noir entouré de feuillage de toutes sortes et avec du brouillard, de quoi bien nous mettre dans l’ambiance. Le Game designer qui nous faisait la présentation nous a donc lancé la bande annonce du jeu pour commencer et ensuite, il a lancé une mission déjà bien avancée qui consistait à traquer un griffon. On nous a donc expliqué que si l’on faisait saigner une cible on pouvait la pister à l’aide du « Witcher Sens » qui révèle les éléments discrets du décor. L’ensorceleur s’est donc lancé à la poursuite de sa cible après lui avoir tiré un carreau d’arbalète, nouvelle arme introduite dans cet opus, afin de la faire saigner . A travers la forêt, nous perdons la cible de vue mais ce n’est pas un problème grâce à notre sens développé, une fois sa trace retrouvée, notre héros se dirige vers une nouvelle zone qui est le marécage c’est alors qu’un bruit de combat nous alerte.

Witcher_3_Wild_Hunt_e3_2014-27Comme nous évoluons dans un monde ouvert, les quêtes sont entrecroisées et nous pouvons à tout moment choisir de prendre une nouvelle quête. L’ensorceleur a donc choisi de ne pas ignorer les bruits de combat et l’appel à l’aide. On s’est retrouvé face à des bandits qui attaquait une femme. On a donc eu un aperçu des combats et c’est génial. On a donc à notre disposition un panel d’armes et de sorts (feu, entrave, bouclier …) afin d’éliminer nos cibles ce qui rend les combats extrêmement dynamiques et à la fois difficile car il faut constamment surveiller les patterns des ennemis. Le jeu privilégie le niveau du joueur car en effet, dès le début du jeu, on a accès à l’intégralité du monde de The Witcher, la liberté totale malgré le fait que les niveaux des différents monstres et bandits sont fixes. Il est donc possible d’aller dans une zone de haut niveau au début mais il est donc nécessaire de maîtriser le jeu pour y parvenir. Une fois le combat fini, la dame nous propose de revenir plus tard ce qui suppose une nouvelle quête éventuelle par la suite c’est alors que nous retrouvons la piste du griffon et après un combat acharné une cinématique se déclencha et Gerald sépara la tête du griffon de son corps pour la ramener à dos de cheval. Et j’oublie , le titre est sublime, il était présenté sur PC ce qui offrait un rendu époustouflant malgré que la version présentée était celle de l’E3 donc une version alpha du jeu. :)

the-witcher-3-wild-hunt-screenshot_979.0_cinema_1920.0Bon qu’on soit d’accord, j’achète le jeu dès sa sortie, son potentiel est énorme et il risque d’être l’un des meilleurs RPG au monde et comme le dit si bien le Game Designer qui nous présentait le titre : « si vos yeux saignent, c’est normal, c’est l’effet Witcher ».  Que dire de plus ! :D

Vous pouvez acheter ce produit dans ma boutique Toutchilink.com en cliquant ici.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 111 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :