[ Blabla… ] Halte, les selfies ne sont plus à la mode !

selfie1Stop au selfie, les Français(es) préfèrent les vraies photos de portraits 

Tendance de fonds, le selfie était partout en 2014, des célébrités les plus en vue aux personnalités politiques en passant par les sportifs et les anonymes. Alors que la tendance a inondé les réseaux sociaux, sur les applications de rencontre, le selfie n’a pas la cote ! Plus de 2/3 des Français considèrent qu’une photo prise en mode selfie n’est pas digne de leur attention. La pratique est à peine plus populaire chez les jeunes âgés de 18 à 24 ans qui sont 21% à déclarer que ce type de photo leur donne envie d’en savoir plus sur une personne. Ils ne sont plus que 16% dans la tranche d’âge des 25-34 ans. Autrement dit, l’égocentrisme n’est pas un atout pour séduire ! :)

La formule du succès : l’honnêteté et le naturel

Les Français(es) sont plus impressionné(e)s par le naturel que par les artifices. C’est ce qu’indiquent les résultats de l’étude dans laquelle on apprend que 75% d’entre eux préfèrent un portrait qui représente la personne telle qu’elle est au quotidien et avec ses défauts. 12% seulement préfèrent une photo les mettant exagérément en valeur. Le mieux est donc parfois l’ennemi du bien et mieux vaut être naturel pour toucher le cœur de ses prétendants surtout si vous vous êtes déjà croisés dans la vraie vie !

Des différences notables sont cependant à souligner entre hommes et femmes. En effet, 81% des femmes attendent d’une personne qu’elle soit naturelle sur une photo, contre 69% des hommes. A croire que le subterfuge du maquillage fait encore son petit effet ! De même, 21% des hommes attendent d’une personne qu’elle soit sexy alors que ce n’est le cas que pour 4% des femmes.

selfie2Les jeunes sont nombreux à déjà avoir essayé une application de rencontre et ne veulent plus tomber dans le panneau ! Evitez les retouches trop prononcées qui vous font passer pour celui ou celle que vous n’êtes pas : la plupart des Français sont opposés à l’utilisation d’une photo retouchée comme photo de profil. Gardez donc votre naturel sur happn, cela évitera les mauvaises surprises au moment de se retrouver autour d’un café pour une première rencontre.

La formule d’une photo de profil réussie sur les applications de rencontre semble être la suivante : montrer son visage, sourire, être seul, être naturel et éviter le selfie. Pour augmenter vos chances, regardez l’appareil photo, permettez-vous un peu d’humour et préférez une photo en couleur.

Jamais deux sans trois

En moyenne, les Français estiment qu’un profil sur les applications de rencontre est intéressant lorsqu’il présente au moins 3 photos. Une bonne manière de découvrir la personne dans différents environnements et de se faire sa propre idée avant de la contacter.
37% des 18 à 24 ans déclarent qu’un profil sur les applications de rencontre est intéressant au-delà de 3 photos contre 26% des 25-34 ans qui semblent se faire une idée plus rapidement.

Lumière
Utilisez une source de lumière naturelle et choisissez le bon moment : la lumière est la plus belle tôt le matin ou juste avant le coucher du soleil. Si vous manquez de lumière, utilisez un pied pour stabiliser votre appareil et ne bougez plus ! ;) Et s’il ne fait pas beau, se placer à proximité d’une fenêtre permet d’apporter une lumière douce et avantageuse.

Profondeur de champs
Pour mettre en valeur votre visage, effectuez la mise au point sur les yeux et réglez l’obturateur sur une grande ouverture : l’arrière-plan s’estompe permettant de faire ressortir votre sourire. Si vous êtes débutant, pensez à utiliser le mode portrait de votre appareil photo.

selfie3Auto-portrait
Placez votre appareil photo (par exemple un Nikon D5500 à écran orientable), sur un support stable à hauteur des yeux, tournez l’écran vers vous pour contrôler la prise de vue et déclenchez à distance en utilisant votre smartphone grâce à la fonction Wi-Fi ou une télécommande sans-fil.

1,2,3 cadrez
La règle du cadrage, c’est qu’il n’y a pas de règles ! Pour un portrait « classique » on prendra soin de placer le regard sur une ligne située au 2/3 supérieur de l’image. Tournez-vous de ¾ pour une pose plus naturelle.

Peaufinez sur votre ordinateur
Pas de honte à améliorer votre photo une fois qu’elle a été prise. Des logiciels sont fournis gratuitement avec votre appareil photo, profitez-en pour recadrer ou ajuster la lumière mais attention à ne pas avoir la main lourde.

[ On blablate… ] Mon livre est disponible !

10 meilleures sorties insolites dans parisAujourd’hui est un grand jour pour le blogueur que je suis car j’ai l’immense joie de vous présenter via cet article ma toute première création qui j’espère vous ravira, un livre intitulé « Les 10 meilleures sorties insolites dans Paris« . Vous l’aurez compris, ceci est mon premier livre et plus précisément un ouvrage au format e-book, c’est à dire totalement dématérialisé et disponible pour le moment uniquement sur le Kindle d’Amazon.

Cela faisait de nombreux mois que je planchais sur ce projet, mais par manque de temps et d’envie je procrastinais pour ne finalement pas me lancer. Seulement, un soir, en buvant un café chaud, j’ai eu cet élan d’énergie qui me poussait à me lancer dans l’écriture de cet e-book !  A ce jour ce livre est terminé et disponible sur Amazon et j’en suis plutôt heureux :)

Pour moi cela était la suite logique des choses de proposer à mes nombreux lecteurs du blog un autre moyen de se divertir avec l’une de mes créations. En 2013, j’avais lancé sur mon blog une rubrique du nom de : « Le week-end de Toutchi’  » qui me permettait de proposer à mes lecteurs un contenu différent de celui du jeux vidéo en proposant une rétrospective de mes quelques sorties sur Paris. Faute de temps, j’ai décidé de ne pas donner suite à cette idée. Cependant je reste un amoureux de Paris et j’avais cette envie qui me titillait à l’intérieur de moi et qui me poussait à vous proposer un ouvrage complet , détaillé et surtout pratique dans sa conception.

Vous pouvez télécharger mon e-book en cliquant ici

Le livre se découpe de la façon suivante : dix chapitres pour dix sorties insolites. Chaque sortie se compose de la sorte. Tout d’abord vous trouverez un petit récit objectif sur le lieu en lui même, suivi de mon avis , critique, complet et détaillé. De plus, vous trouverez toutes les indications nécessaires (numéro, adresse, note…etc.) afin de vous rendre dans l’endroit sans avoir besoin de passer par votre smartphone pour chercher les informations relatives à la sortie. Enfin, un plan de la ville aux alentours de la sortie vous est proposé directement intégré à l’e-book afin de vous faciliter la tâche.  J’ai voulu que cet e-book, fonctionne réellement comme un petit guide pratique bien utile lorsque vous sortez entres amis ou en famille sur Paris.

Pour ceux qui souhaiteraient se procurer le livre, je vous informe qu’un petit cadeau est disponible à l’intérieur de l’ebook. Un cadeau d’une valeur de 10 € qui se trouve dans l’une des sorties insolites que je propose dans mon livre. Entre nous, ce livre ne vous coûte donc rien, car ce petit cadeau supplémentaire vous rembourse largement le prix du livre, proposé à 2.68 €.

Vous pouvez télécharger mon e-book en cliquant ici

En plus de cela, j’ai une bonne nouvelle. Pour les membres du club Amazon Kindle Unlimited, vous pouvez vous procurer mon livre gratuitement jusqu’au 1er Février. Après cette date, celui-ci passera à 0.99€. De plus, vous pouvez l’emprunter dans la boutique de prêt Kindle.

Je rappelle que pour ceux qui ne disposent pas de liseuses électroniques Kindle, vous pouvez télécharger les applications Kindle pour Android et iOS, ce qui permettra au plus grand nombre de se procurer mon livre. Désormais, vous n’avez plus aucune excuse pour dire que vous ne savez pas où passer du bon temps sur Paname ! Bonne lecture :)

Je remercie vivement Nirvasite.com qui ont parlé de mon livre dans leur article !

Ha oui j’oubliais, toutes les critiques que vous me ferez remarquer me permettront d’améliorer continuellement le livre :)

[ Coup de gueule ] Le pot connecté, Meg’ouille !

image Meg 1C’est lors de la soirée avant-première Geek So In by Intel que j’ai découvert Merci Meg le pot de fleur connecté. Ce pot se destine aux novices du jardinage, à ceux qui n’ont pas la main verte ou à ceux qui n’ont pas le temps de s’occuper de nos amis à feuilles. Le principe est le suivant : vous versez dans le pot, une réserve d’eau, et celui-ci se chargera de faire vivre votre plante automatiquement en réglant la chaleur, l’arrosage, et en vous informant régulièrement de la bonne santé de votre plante. Ce pot fonctionne en wifi, et intègre aussi des led colorées afin de créer une ambiance lumineuse qui s’accordera à votre environnement ou à votre humeur.

image meg 2Mon coup de gueule, se concentre avant tout sur les zones wifi qui envahiront et participeront à la destruction de votre plante. Car vous l’ignorez peut-être, mais les micro ondes émises par un micro-onde, un téléphone, une box ou un relais téléphonique sont hautement nocives pour tout organisme vivant et il a été démontré qu’une plante jouxtant une box wifi était en plus mauvaise santé qu’une plante qui y était en retrait. Ce n’est pas pour rien que l’on précise de ne jamais manger en face d’un micro-onde ou de ne jamais se tenir à côté quand il fonctionne. Seuls les cactus peuvent supporter les ondes, justement ils sont utilisés ainsi dans l’absorption d’ondes nocives. Alors, oser dire que le pot connecté Merci Meg travaille pour la bonne santé de votre plante c’est se moquer du monde. De plus, cela vous expose encore plus aux ondes. Si peu que vous ayiez 3, 4 plantes chez vous et 3, 4 pots Merci Meg, un micro-onde, une box, etc. et à vous le cancer à 40 ans. Pour ma part je préfère dire merci à Jacquie et Michel ! :D Je précise que cet article est une critique constructive et argumentée et n’attaque personne en particulier. Il n’y a donc aucune possibilité d’attaque quelconque. Merci de garder la presse libre.

[ Test ] The Crew / PC

the-crew1Les mondes ouverts ont en ce moment le vent en poupe avec l’arrivée l’année dernière des consoles next-gen. Mais là on sort des sentiers battus par les GTA-Like et on s’attaque a quelque chose dont les fans de carrosserie rutilante attendait avec impatience, la liberté. Avis aux amateurs de belles cylindrées, qui n’a jamais rêvé de parcourir les États-Unis à bord d’une belle bagnole shooté aux hormones de poney ? C’est chose faite avec Ubisoft qui nous livre The Crew, mais vaut-il vraiment le coup ?

Scénario :

Il peut se résumer en une ligne, vous êtes le meilleur pilote de la région et votre frère est le fondateur de 5 | 10, un gangs qui gère les courses clandestines. Vous gagnez une énième course et votre frère vous demande de l’accompagner pour récupérer de l’argent sauf que ça tourne mal et il se fait tuer. Les flics interviennent aussitôt et vous arrêtent pour le meurtre de votre frère. 5 ans plus tard, un agent du FBI vous propose de coincer le tueur ainsi que l’agent corrompu qui vous a inculpé. Et bien sûr on accepte, Fin.

Que le scénario soit classique ne pose pas tant de problème si c’est bien géré. Hors, la mort de votre frère est trop mal amenée, on sent le coup fouré à 10 km à la ronde et on a pas le temps d’éprouver une quelconque empathie vis à vis du personnage. Bon ok, on est dans un jeu de course mais quand même, quand on voit la qualité des cinématiques et la mise en scène quasi filmique. Là on se dit qu’ils se sont bien planté car quitte à mettre un scénario avec ce degré d’ambition, autant qu’il fasse minimum d’illusion.

Réalisation :

Second point négatif du jeu. La réalisation est très inégale. D’un côté, on a des cinématiques franchement pas dégeu qui nous donne l’impression d’être dans un film. Ajoutez à ça des voitures qui ont franchement de la gueule avec des jolies jeux de lumières etc. Et puis ont a les personnages qui sont plutôt horribles et qui ressemble à ce qu’on faisait sur Ps2, mais en moche. Et pour couronner le tout, des décors plutôt vides, avec une qualité à certains endroits digne de la Psone couplée à de gros problèmes de clipping (l’apparition du décor de façon abrupte). Du coup on se retrouve avec une partie du jeu qui nous tend la main pour s’immerger dedans et de l’autre, un marteau nous frappe pour bien nous faire comprendre qu’on se moque de nous.

crew

Jouabilitée :

Outre ces différents détails, le jeu est très arcade avec énormément de leveling pour chaque voiture ainsi qu’un leveling propre à notre personnage qui nous permet d’améliorer nos grosses machines. La customisation du véhicule est l’un des points forts du titre avec la modification de l’intégralité de chaque pièce du véhicule jusqu’à l’intérieur de celui-ci, oui cet espace qui nous sert pas trop en fait. Un effort d’autant plus appréciable que lors de la prévisualisation des modifications, on a une vue éclatée du véhicule qui nous permet de mieux apprécier ces petits joujoux. Bon, le gros points fort du titre est bien évidemment la carte géante des États-Unis qui permet une liberté totale sans pour autant paraître trop vide avec l’ajout de défis qui se lance et qui casse la monotonie des trajets.

On regrette cependant la connexion obligatoire à internet pour y jouer en solo même si c’est appréciable de croiser d’autres joueurs dans cet open world et de les affronter au sein de l’histoire. Par contre là non, je laisse pas passer, on est fin 2014, le jeu ne propose pas de rétroviseur, PAS DE RÉTROVISEUR ! C’est un élément de gameplay que l’on considère comme acquis, qui est évident dans un jeu de course. C’est comme retirer la possibilité de sauter dans un RPG. :(

The-Crew-Customization-01

Durée de vie :

Si l’on veut vraiment s’y attarder, le titre est long, très long avec son leveling. 1299 niveaux, ça en fait du boulot ! Le titre propose quand même une bonne dose de fun notamment avec les courses poursuite peu crédibles avec la police qui peut atteindre à l’aise les 450 km/h, genre le truc tout à fait probable.

Bande son :

Plutôt correct, on y fait pas forcément attention avec les défis qui nous sont proposés au fil de la route afin de rendre plus agréable les trajets dans cette carte.

Malgré des promesses et une idée séduisante sur le papier, The Crew ne parvient pas à concrétiser ses ambitions et nous propose un jeu qui est limite niveau réalisation avec un manque de soin évident sur les décors malgré des cinématiques qui envoient du pâté de combat.

Note : 11/20

[ Test ] Persona Q : Shadow of the Labyrinth / Nintendo 3DS

PQ-Splash-1440x564_cHey bande de poneys, voici un RPG tout droit sorti de chez Atlus. Certes, cet éditeur est principalement connu au Japon et seule une poignée de joueurs passionnés en sont particulièrement fans en France. Pour cause, on a affaire à un éditeur de RPG typique de l’achipel nipon, le Dungeon-RPG. Qui plus est avec l’univers de Persona ! Alors verdict ?

Scénario :

Bon, on touche du doigt le pilier du jeu, la narration. On va essayer de faire court, on se retrouve parachuté dans une réplique d’un lycée, piégé dans une dimension parallèle aux commandes d’une équipe regroupant les personnages de Persona 3 et 4. Cependant, un choix s’offre à vous au début de l’aventure, choisir les personnages du 3 ou du 4. Attention, un petit conseil, prenez ceux du 4 pour bénéficier d’un soigneur rapidement au risque d’être bien déçu. Mais très vite les 2 groupes sont réunis et l’on dispose donc d’un large panel de personnages.

Vous l’aurez compris qui dit beaucoup de personnages dit situations barrées et déjantées. Le rythme du jeu repose sur les différentes interactions entre les protagonistes, chacun possédant sa personnalité et son point de vue ce qui rend l’univers très intéressant car on s’identifie forcement à l’un d’entre eux. Malgré cela, on ne peut pas être objectif car le titre est uniquement disponible en version anglaise, ce qui est un gros point négatif car n’étant pas bilingue, on comprend globalement ce qu’on doit faire mais les subtilités et les explications spécifiques en référence à l’univers nous passent sous le nez. Et oui, va falloir bosser son Anglais :(

276416-Persona_Q

Jouabilitée :

Avis plus mitigé car le titre est dans une catégorie spécifique de RPG, le Dungeon-RPG. Ce qui le rend, pour nous français, tel un jeu de niche fait pour les passionnés. On progresse donc à travers des donjons, Non sérieux ? Avec toutes les composantes d’un RPG classique: niveaux, progression, équipements… Il y a donc une certaine redondance dans le gameplay car il consiste surtout à refaire la même chose, c’est un un jeu de farmeur chinois. Dans Personna Q, on se retrouve donc à traverser des donjons qui ne sont sont pas générés aléatoirement mais prédéfinis ce qui rend le jeu mémorisable et donc vicieux. En effet, le soft est difficile car la mort vous attend à chaque tournant. Par exemple, lorsque le jeu introduit les FOE qui sont des boss que l’on peut esquiver car il possède un patern de déplacement défini. On vous préviens bien qu’il ne faut pas combattre sans un groupe bien entrainé et c’est le cas ! :)

Hormis la difficulté, le titre se compose de phases d’exploration de donjons en case par case avec, sur le second écran, la carte que l’on construit nous même avec un éditeur de map. Exploration qui est entrecoupée de nombreuses phases de dialogues entre les personnages et de nombreux combats au tour par tour, qui sont très particuliers. En effet, votre groupe, composé de 5 membres, ainsi que le groupe ennemi sont répartis sur une ligne de front et une ligne secondaire. Les ennemis ne peuvent attaquer que la ligne de front, il faut donc veiller à bien avoir ses tanks en 1ère ligne et ses dps en arrière. Tandis que notre ligne de front peut toucher toutes les lignes, seule la seconde ligne est restreinte à la 1ère ligne ennemie sauf si celle-ci est déjà détruite. La stratégie est donc de rigueur et la mort est si vite arrivée. :D

x720-M5g

Durée de vie :

Et bien c’est un Dungeon-RPG donc pour la durée de vie, c’est plutôt compliqué de l’estimer donc on va se contenter d’une durée de vie colossale, rien que ça. ;) En effet, de part son genre, le jeu possède une énorme rejouabilité si l’on veux tout compléter que ce soit les coffres de niveau, l’exploration, les salles secrètes, la progression de l’équipe… Que du bonheur pour les amateurs. Enjoy ;)

Bande son :

Plutôt sympathique à première vue et qui se révèle horrible à la longue. C’est un peu comme si on faisait une overdose de chaton et forcement, très vite, on finit par baisser le son suffisamment pour ne plus trop entendre la musique sans pour autant perdre les dialogues. Mais les fans de rythmes endiablés japonais seront conquis, c’est certains !

Voilà un mélange intéressant proposé par le studio Atlus qui ravira les fans de Persona mais qui dans un certains sen restera abordable pour un Dungeon-RPG dû aux cartes non aléatoires. On se retrouve donc avec un jeu qui propose une bonne expérience mais qui est entachée par la barrière de langue anglaise qui est vraiment problématique à la compréhension.

Note : 14/20

[ Paris Games Week 2014 ] Aperçu : Sunset Overdrive

Sunset Overdrive 1Du grand n’importe quoi… On ne peut malheureusement pas définir autrement le « BlockBuster » d’InsomniacGames, qui pourtant nous avait habitué à beaucoup mieux avec des jeux mythiques comme Spyro, Resistance…En abandonnant Sony pour Microsoft, InsomniacGames  a tenté un retour avec Sunset OverDrive, un Action-Aventure en monde ouvert très…Spécial.

Un nouveau soda a été commercialisé dans une  grande métropole nommé Sunset City, un soda qui a pour effet secondaire de rendre les personnes totalement bizarres et ultra-violents. De ce fait, la ville a été mise en quarantaine. C’est donc dans cette ambiance post-apocalyptique que vous et  votre personnage (personnalisable en début de partie) devez (sur)vivre en combattant avec un grand nombre d’armes toutes aussi délurées les unes que les autres.

sunset-overdrive-wondertown-environment-jpgjpg-b6854eManette dans la main, je me lance donc dans ce monde où la logique n’a pas l’air de tenir place importante… Le personnage que l’on contrôle est doté d’une capacité physique plutôt impressionnante. Il peut grimper au mur à la manière d’un Ezio dans Assassin’s Creed, mais il peut aussi bondir de voiture en voiture afin de se déplacer plus rapidement (les conduire aurait peut-être été plus simple…). Et il est capable de glisser sur les rails d’un train tout comme Cole MacGrath dans Infamous.  Rien de bien original…

Sunset-Overdrive-Xbox-One-2En ce qui concerne les missions, elles n’ont pas de réels intérêts. Elles donnent toutes l’impression d’être que des missions secondaires dans lesquels le but principal sera d’aller d’un point A au point B en massacrant toutes les personnes que vous croisez.  Plus facile à dire qu’à faire ! L’Intelligence Artificielle des ennemies est loin d’être mauvaise ! Ce qui remonte légèrement la qualité de Sunset OverDrive. :)

Malgré tout, le jeu reste très beau à voir graphiquement avec de beaux effets et des personnages bien modélisés. Comme quoi, il n’y a pas que du mauvais dans Sunset OverDrive

Vous pouvez acheter ce produit dans ma boutique Toutchilink.com en cliquant ici.

[ Paris Games Week 2014 ] Aperçu : Until Dawn

109942120140813_163903_9_bigQuoi de mieux que de se balader dans le sous-sol hyper glauque d’une résidence avec pour seule lumière une lampe torche et en prime un dangereux psychopathe masqué qui vous traque ? :D En tout cas c’est ce que nous a proposé la démo Until Dawn du développeur Supermassive Games au stand Sony CE de la Paris Games Week 2014. Cet Action Survival Horror à huit-clos qui nous propose de suivre 8 jeunes fortunés dans leur (més)aventure horrifiantes !  Un suivi psychologique peut être prescrit. :D

Contrairement à votre mental, vos petites mains ne seront pas épuisées ! La majeure partie du temps est consacrée aux cinématiques dans lesquelles (par moment) on vous demandera de faire un choix. Un peu comme dans un Heavy Rain ou un Farenheit. Ce sera donc psychologiquement qu’Until Dawn vous épuisera grâce à l’ambiance terrifiante qu’il nous offre.

Until Dawn 2

C’est donc l’ambiance que le joueur a à la fois l’envie de se prendre au jeu et de s’y exercer pendant des heures, et de courir sous sa couette devant une cassette de Bambi ! Cette faculté est dûe, avant tout, à l’ambiance sonore ! Des bruits effrayants, des chansonnettes de petite fille…  Tout est là pour faire bondir le plus courageux des hommes (oui, même Batman). Mais aussi grâce à l’ambiance visuelle. En effet, les graphismes de Until Dawn sont tellement époustouflants que l’on si croirait. On peut manipuler des objets, notamment par le biais de la manette PS4 et du DualShock, qui sont ultra détaillés. Mais ce qui vous fera bondir toute les 10 secondes de votre siège c’est les Screamer , il y en a tellement que vos muscles se tétaniseront à chaque fois que vous passerez d’une salle à une autre.

Until Dawn 3s

Mise à part une caméra très agaçante (la même que dans les premiers Resident Evil) Until Dawn reste un formidable survival horror qui comblera très certainement tous les amateurs de bon jeu d’horreur ! ;)

Vous pouvez acheter ce produit dans ma boutique Toutchilink.com en cliquant ici.

[ Paris Games Week 2014 ] Les babes les plus sexy du salon !

Chaque année c’est un vrai plaisir de retrouver de jolies PP très court vêtues qui ambiancent les foules telles des déesses du jeu vidéo. Cette année les élues sont toutes plus jolies les unes que les autres et sauront charmer les nombreux geeks qui s’atèleront, manette en mains, à scorer le plus possible. Voici la fournée des babes les plus sexy de la Paris Games Week 2014. Sortez vos mouchoirs ! Enjoy ;D

[ Paris Games Week 2014 ] Interview : creative producer pour Dead Island 2

Dead Island 2
1. Quel a été votre rôle dans Dead Island 2 ?
On est toute une équipe de creative producer, on participe dans tout les aspects de la pré-production du stade de conception durant le développement jusqu’à la sortie du jeu. On évalue les différentes mécaniques, on s’assure que le rythme est bon, on vérifie que l’apprentissage du joueur est bien présent… En bref on travaille sur tous les aspects pour qu’à la fin on ait un jeu qui réponde aux attentes des joueurs.
2. Par quelle étape du développement du jeu avez vous été le plus inspiré ?
Un des éléments principaux qu’on à essayé de pousser au maximum c’est le côté vraiment libre et fluide de l’expérience multijoueur. On est passé à 8 joueurs dans le mode multijoueur, on a fait en sorte qu’il y ait le moins de barrière possible pour que le joueur puisse jouer avec d’autres amis. On a intégré un mode joueur contre joueur afin d’encourager un aspect plus compétitif que coopératif et chaque action du joueur aura un impact dans le monde multijoueur. Tout cela a été fait pour que les personnes aient envie de s’éclater entres pote sur Dead Island 2.
3. Pourquoi avez-vous plus parié sur les armes de corps à corps plutôt que les armes à feu ?
C’était un choix de design dès le premier Dead Island d’un côté parce que ça n’a pas été encore fait et donc ça nous a permis de nous démarquer de la concurrence. A partir de la, on a poussé un maximum l’approche pour voir comment on pouvait rendre ça intéressant. Mais les armes de corps à corps fonctionnent presque comme des armes à feu dans Dead Island 2 ! Par exemple, la jauge d’endurance joue un peu le rôle des munitions, le moment de se calmer c’est une façon de recharger l’arme… Et c’est surtout beaucoup plus fun de massacrer un zombie avec une pelle ou une batte de baseball plutôt qu’avec un pistolet ou une autre arme à feu. D’ailleurs on s’est toujours dit que les zombies sont un peu des pinatas géantes ! Il sont la pour être tabassés *rire*
4. Etes-vous satisfait de votre travail sur Dead Island 2 ?
Complètement ! On en est tout de même qu’à la pré-alpha donc on ne peut se reposer sur nos lauriers mais on a des nouveaux personnages, des évolutions, un nouvel environnement, de nouveaux systèmes… Maintenant il ne nous reste plus qu’à booster et équilibrer tout ça pour aboutir sur une expérience qui attirera l’attention des joueurs. On est super content de là où on en est arrivé !
5. Si vous voyez un vrai Zombie devant-vous, quelle serait votre réaction ?
Putain, ça a commencé !*rire* Sur le coup j’aurais plutôt peur et je chercherai le premier truc qui me tombe sous la main pour lui frapper dessus ! Puis toute l’expérience que j’ai acquise me fera prendre conscience que ça ne servirai à rien de pleurer et qu’il faut agir !

[ Paris Games Week 2014 ] Acer Liquid Jade

Jade 1Qui dit salon du jeu vidéo dit aussi hi-tech, et oui, sans nos bêtes de guerres, pas de jeux. ;) Aujourd’hui je suis donc allé tester une nouveauté de chez Acer : le Liquid Jade. Le dernier smartphone de la marque dédié à la photo. Verdict ?

1ère impression et non des moindres, il fait la même taille que son prédécesseur le Liquid E700 mais avec un poids divisé par deux, de même pour l’épaisseur. En mains, le téléphone est agréable à porter, on n’a pas l’impression de porter une brique de 5 tonnes, ce qui est un gros point positif au vus de sa taille. En effet, le produit propose une résolution de 5 pouces soit du 16:9 en 1280×720, oui l’écran est grand mais grâce à la fine épaisseur, on ne téléphone pas avec une tablette. Acer a surtout mis l’accent sur le design épuré et sobre du téléphone. Il est brillant et tout en courbe comparé a son grand frère le E700 avec un design carré et mat.

Jade 2La photographie, c’est l’atout de ce smartphone. En effet, l’appareil photo de 15 megapixel permet de prendre des photos de toute beauté en haute résolution d’où le grand écran qui permet de pleinement profiter de la qualité photo. Seulement, à mon humble avis et compte tenu de ma passion pour la photographie, le Jade, malgré sa qualité optimale, est nettement moins fluide et moins performant que le précédant mobile : le Cloud Mobile S500 qui pourtant date de plus d’un an. Le Jade convient donc très bien à une jolie femme bien habillée lors d’une soirée mondaine et pourra avec sa couleur blanche s’accorder à une tenue de tous les jours. Le Jade est certainement l’un des plus esthétiques smartphones du marché et son prix l’est aussi: 229 € TTC.

La bête se défend donc bien face à la concurrence et cherche surtout à séduire avec un design et une qualité photo globalement abordable. Mais comme toujours c’est à vous de juger :)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 103 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :