[ Compte rendu ] Driveclub j’ai eu mon permis A !

IMG_2736

Nous avons eu le privilège d’être invités à l’avant-première de Playstation, pour la sortie du jeu tant attendu « Driveclub ». Nous nous sommes retrouvés vers 18 heures, dans un quartier très animé de Paris, avant de rejoindre l’endroit où se déroulait la soirée.

IMG_2743Déjà sur le trottoir, des hashtags #DRIVECLUB et une voiture de sport rouge avec le logo du jeu, nous indiquaient la direction et nous donnaient un avant-goût de l’ambiance générale. 
Nous avons enfin pu rentrer dans un super loft, caché au fond d’une impasse. Dans un petit chalet en bois, DJ, petits fours et champagne étaient de la partie. 🙂

Ensuite bien sûr, le moment qu’on attendait avec impatience : la découverte du jeu. Driveclub, ne réinvente pas le jeu de voiture, c’est une adaptation remastérisée graphiquement de jeux de voitures déjà existants. Nous avons pu faire une véritable simulation de rallye, installés dans des fauteuils avec volants (un véritable avantage pour le test du jeu). Alors que nous ne sommes pas de grands conducteurs, la prise en main du titre fût aisée et en quelques minutes nous sommes devenus de vrais conducteurs professionnels !

IMG_2752

La conduite devient rapidement assurée, presque intuitive et les sièges où nous étions installés rendaient la course d’autant plus agréable. Côté graphique, ça envoie du canard ! 😀 Il s’agit donc d’un jeu accessible à tous,grands comme petits ou petits comme grands pourront s’y retrouver. Il n’y a rien de vraiment novateur, même si les courses sont variées et les modèles de voitures proposés, agréables à regarder. C’est cependant une véritable partie de plaisir, et un bon moment à passer seul ou entre amis. Un changement de vue est proposée, mais comme à chaque fois, préférez une vue intérieure qui est plus immersive et vous plonge au coeur de la course.

IMG_2776Tout au long de la soirée les joueurs ont donc pu tester le jeu et s’affronter lors de tournois, dans une ambiance toujours très sympa. La sortie du jeu avait été un peu retardée, mais Driveclub est à la hauteur de ses attentes; c’était une très bonne découverte (et une excellente soirée). 😉

Rappel: Vous pouvez vous procurez le jeu en cliquant ici 🙂

[ Compte Rendu ] Surfin Steven : The X-Perience, un film (presque) super…

surfin steven the xperience

Ce n’est pas la folie niveau sortie pour les jeux vidéo, du coup j’ai un peu plus de temps pour moi et pour me consacrer à d’autres passions, tel que le cinéma, c’est donc tout naturellement que j’ai accepté l’invitation à l’avant première Surfin Steven : The X-Perience 😉 Plus qu’n film de surf, une vraie expérience, et il est vrai que cela ne ressemble pas du tout au films que l’on à l’habitude de voir.

Cette production est loin d’être amateur, mais le manque de moyens financiers et matériel donne une touche  » fait maison » au film. durant cette projection nous avons pu avoir une interaction  IRL ( in real life * ) puisque certaines scénes avaient étés pensés pour, et ça rendait plutôt bien ! Surfin  Steven c’est un mélange de Brice de Nice en moins stylé ( c’est voulu ^^ ) avec une touche de temps en temps de Jackass et des Inconnus. C’est un bon ptit’ cocktail un poil explosif tout de même ! Nous avons pu aussi assister à une sorte de reportages, façon  » voyage en terre inconnu  » avec la découverte des Antilles, du désert … ect 😀 Ha oui, j’oubliais le principal, bien sur, comme à chaque event’ petit four et ponch étaient à l’honneur 😉

D’ailleurs, si vous souhaitez regarder tous votre favourite serie streaming hd et gratuit

En deux mots, durant la projection du film, on ne voyais pas trop où le réalisateur, qui est aussi ( accessoirement ^^ ) l’acteur, veut en venir… J’entends par là que nous avons pu assister à une succession de bouts de reportages sur des thèmes complètement différents sans but précis. ( En espérant que la version du film à laquelle nous avons pu assister correspond bien à celle que vous pourrez voir vous aussi en salle ( pas sur ! ). Sinon pas trop mal, mais ya encore du boulot pour ce jeune garçon âgé d’une vingtaine d’année qui s’auto produit depuis pas mal de temps déjà. En fait, il me semble que le film Surfin’Steven – The X-perience n’a, en réalité, jamais été réalisé et que tout ça est une imposture ( voulu 😉 ). Certes c’est intelligent et innovant, mais franchement j’ai pas accroché, puisque je n’ai pas tout compris… 😦

Et vous, ça vous donne envie ? Le coté Brice de Nice version Australienne vous attire t-il ? Qu’en avez-vous penser du reportage vidéo ?

PS : Je remercie de tout mon cœur mon cameraman qui m’a accompagné et filmé durant toute la soirée 😉

[ Compte Rendu ] Soirée Farcry 3, Ubisoft met les petits plats dans les grands !

Un voyage paradisiaque qui finit mal… Mais que nous concocte Ubi. ?!. Alors que deux mois nous séparent de la sortie du jeu, Ubisoft France organisait mercredi dernier une fabuleuse soirée afin de promouvoir son dernier bébé : le tant attendu FarCry 3. C’est ainsi qu’ une tripotée de journalistes et blogueurs se sont retrouvés quelques heures durant au coeur du Blue Elephant, célèbre restaurant vietnamien à deux pas de la place Bastille et comme prévu, c’est le resto qui régalait ! 😀

Pour la première fois, bloggeurs et journalistes de la presse pro. étaient réunis dans un même endroit afin de jouir de la fabuleuse occasion de poser leurs doigts sur quelques phases de gameplay. Les journalistes étant invités dés 10h du matin, ainsi la trentaine de bornes disponibles n’étant pas disputée, j’ai pu me faire une idée sur un des titres que j’attend avec impatience, et ce, pendant une bonne petite demi-heure. ( En raison d’un embargo qui nous oblige à ne rien révéler, je ne pourrai que vous renvoyer à mon aperçu  disponible dés le 10 oct. 2012 )

Pourquoi se contenter de peu quand on peut voir les choses en grand ?! Ubisoft avait entièrement déblayé le mobilier lié a la restauration en le remplaçant par un décor nous plongeant directement dans l’univers à la fois paradisiaque et peu rassurant de FarCry 3 . Lianes, feuilles, fontaines, poissons… on s’y croirait presque ! Il faut dire que le Blue Elephant à de quoi charmer, sa superficie, ses contrebas et son agencement,  rendaient l’endroit idéal pour un jeu de la sorte. De fabuleux acteurs cosplayés étaient aussi de la partie: Vaas ( le méchant du jeu ) et ses sbires mais surtout Dr. Earnhardt ( le cinglé :p ) qui tout au long de la soirée me proposait de goûter à ses magnifiques pilules ” de bien-être ” :mrgreen: et à ses préparations farfelues en tubes-à-essai… j’ai bien failli ne pas ressortir vivant de cet endroit ! C’était sans compter sur les activités toujours plus palpitantes qui m’attendaient un peu plus tard dans la soirée.

Un peu plus bas, il était possible de tester le mode ” survie ” d’une façon peu commune :  un complexe de six écrans était disposé en dessous desquels de puissantes torches s’allumaient tour à tour,  éclairant le joueur par intermittence et  l’obligeant ainsi à pivoter pour faire face aux écrans les moins éblouissants. Un mode angoissant et d’une difficulté extrême peu commode à reproduire chez soi, mais au demeurant très intéressant ! 😆 Un peu plus loin, c’est une autre attraction plutôt spéciale à laquelle il était possible de s’essayer. A en juger la photo ci-dessous, vous comprendrez qu’ être blogueur n’est pas sans risque ! 😆  Vaas nous obligeait, agenouillés, à nous plonger la tête dans l’eau sous la menace de son arme ! En résumé, un écran placé au fond du bassin nous permettait de retranscrire dans les meilleurs conditions le mode de  » jeu sous l’eau “. Chacun s’est essayé à cette folie, sauf le petit toutchi’ tout juste sorti d’un rhume 😉 et n’ayant que peu envie de retomber dedans !

Comme chaque soirée est unique et ses invités aussi, j’en ai aussi profité pour retrouver quelques copains, discuter Gaming et remplir mon carnet d’adresses, ça sert aussi à ça les soirées ! Entre journalistes, photographes et cameraman, j’ai été tout au long de la soirée filmé, interviewé et photographié, je tenterai de retrouver les liens y menant si ceux -ci ne sont pas passés à la poubelle pendant le montage. On commence à y être habitués : au  moment de se séparer, chaque invité reçoit son lot de surprises en divers cadeaux. 🙂 Je suis désormais paré pour l’été prochain, doté d’ une paire de tongs et d’une serviette stickée Farcry 3, j’aurai la classe coûte que coûte !

[ Compte Rendu ] Avant Première Sleeping Dogs au Lounge Microsoft, la classe !

Le mot de toutchilink : Après une dure année de boulot, j’ai voulu en Juillet partir quelques semaines au bord de la mer afin de me reposer, seulement voila, le premier du mois d’aout une avant premiére pour la presse spé. se déroulait à 500 km de mon point de vacances… Embetant ! Comme je fais cavalier seul j’ai du chercher auprés de mes connaissances quelques gamers qui pouvaient s’y rendre pour le blog. Heureusement pour moi monsieur Kayron un redacteur de la presse papier à bien voulu me remplacer le temps de cet évént. Merci à lui, et voici donc son compte rendu et son avis sur le prochain blockbuster de Square Enix, Sleeping Dogs et ce, ecrit de sa plus belle plume :enjoy:

 Avant sa sortie prévue le 17 Août, c’est au sein du lounge Microsoft que nous avons eu le plaisir d’être invité afin de tester Sleeping Dogs, le GTA like survolté de SquareEnix. Premières impressions sur ce qui s’annonce d’ores et déjà comme un condensé d’action pure et dure !

Mercredi 1er Août, quinze heures et des bananes… Votre reporter de choc et de charme pointe le bout de son nez devant les locaux de Microsoft. Et excusez-moi, mais vu de l’extérieur, ça a quand même de la gueule… De l’intérieur aussi vous me direz ! Une grande pièce éclairée au couleur de la Xbox, canapé confortable, de quoi titiller nos papilles gustatives à peine arrivé sur les lieux, le tout avec grand sourire et bonne humeur… On sait recevoir chez Microsoft ! et bien que cela ne soit pas pour nous déplaire, tous ces bons points alliés aux crêpes Nutella ne sauront nous écarter du but initial : poser nos mains sur l’un des titres les plus attendus de cet été, à savoir Sleeping Dogs !

Premier constat : Nous sommes face à un titre qui a de la gueule et qui envoi du gros ! Pas tant d’un point de vue technique, laquelle se veut tout à fait honorable pour un jeu de cette trempe sur Xbox 360, mais plus par le « charme » qui s’en dégage ! Véritable film d’action interactif made in Hong-Kong, les phases de jeu s’enchainent sans temps mort et étonnent par leur diversité. Courses poursuites en bagnole ou moto matinées de gunfight, combat au corps à corps ou sprints endiablés façon Yamakasi, le tout saupoudré de QTE et permettant parfois une interactivité avec le décor ( faire tomber un moteur de 4 roues sur la tronche d’un adversaire, ça fait plaisir mine de rien )… Et je n’ai pas évoqué les fusillades, offrant un panel de mouvements renforçant la dynamique du titre : se mettre à couvert, effectuer des glissades, utiliser les éléments du décor pour défaire vos assaillants et user d’un ralenti du meilleur effet seront vos atouts pour sortir indemne des situations les plus périlleuses ! Enfin…

         

Périlleuses, cela aurait pu être le cas si l’intelligence artificielle ne se montrait pas si vacillante à certains moments. Adversaire faisant office de sac de frappe lors d’un combat à mains nues, tirs parfois hasardeux sur votre personne… Même les flics s’y mettent lors des courses poursuites : les gredins continuant d’avancer toute sirène hurlante si vous réussissez à leur passer dans le dos. En revanche, mieux vaut ne pas trop les chercher, ces derniers étant particulièrement violent lors d’altercations. Mais malgré cela, l’action est omniprésente et renforce cette impression d’être acteur majeur d’un produit du septième art.

Pour le reste, on reste dans un titre classique, avec des balises de couleurs sur une carte indiquant les lieux auxquels se rendre, des missions ( fractionnées en différents objectifs ) qui s’enchainent sans temps mort, et ayant plus ou moins d’intérêt. Mais la plupart du temps, ces quelques objectifs pas franchement folichons on va le dire, servent généralement à introduire une action allant crescendo jusqu’à la fin de la mission a proprement parler. Verdict ? Avec son rythme omniprésent, sa mise en scène rappelant un bon film policier sauce mafia, et surtout son gameplay attractif ne laissant aucunement place à une monotonie qui pourrait s’emparer de certains titres du genre… Sleeping Dogs et bel et bien la surprise attendu de cet été ! Pas le titre de l’année non plus, la version à laquelle nous nous sommes essayés n’étant pas exempt de défaut, mais la date de sortie étant proche, nous sommes en droit de ne pas espérer de réelles et fortes améliorations. Un titre qui peut cependant se targuer d’accaparer l’attention des plus réticents au GTA like. Et là, il fallait le faire !

Kayron ( contributeur )

[ Compte Rendu ] Avant Première de la Wii U !

C’est, sous un soleil de plomb, dans les plus beaux quartiers de Paris, non loin de l’Arc de Triomphe que je fus convié vendredi dernier à découvrir en avant – première la toute nouvelle machine de Nintendo, la Wii U. J’ai pu la tester la shooter, l’aimer et l’approuver. Le nouveau bijou de Nintendo en a sous le capot, et cette rencontre nous a permis d’en apprendre un peu plus sur les diverses fonctionnalités de cette dernière ! Enjoy :mrgreen:

Plus que la Wii U, c’est, depuis l’annonce officielle de la console, la manette de la Wii U, la Game U Pad qui est sous les projecteurs. Dans un furieux élan de curiosité,  je me suis jeté sur la bête afin de l’apprivoiser et jeter quelques mots envers quoi  j’éprouvais le plus de scepticisme.

Sur près d’une quinzaine de jeux j’ai vraiment pu m’en donner à coeur joie… entre massacre de zombies, baston à coups de batarang et divers mini-jeux, la Game U Pad m’a vraiment offert une nouvelle sensation de jeux encore jamais exploitée. Forte de son débit de création inépuisable, Nintendo en mettant au point cette nouvelle manette, amène tout comme avec sa Wii une nouvelle façon de jouer apportant un deuxième portail à l’expérience vidéo ludique. 😀 Finalement la Game U Pad n’est en réalité pas si encombrante que cela ( j’avais peur de me retrouver avec un Ipad ) et à force d’habitude on s’y fait finalement plutôt bien. Disposant d’un écran tactile d’une incroyable qualité, nous étions quand même sur des écrans plasma et le plaisir visuel était à deux ou trois points prêts restitué à l’identique sur la tablette. Une claque graphique assez impressionnante.

Nous ne sommes pour le moment que sur une version d’évaluation de la machine mais quelques points méritent d’être éclaircis.
Lors de cette journée j’ai pu me prendre au jeu de Super Mario Bros U, le célèbre titre annoncé lors de l’ E3 qui accompagnera la console lors de son lancement. C’est bien ici que j’ai rencontré le plus de soucis de jouabilité. Non pas par rapport au portage d’un titre qui se révèle exemplaire pour sa maniabilité mais bien à cause de la manette qui, grande et disposant d’une croix directionnelle éloignée des bords ne m’a pas permis d’être réactif et de glisser mon doigt d’un bout à l’autre afin de répondre correctement aux contraintes du jeu. Et pourtant je ne pense pas avoir de si petits doigts ! 😦

Située pour l’occasion dans un appartement parisien magnifiquement orné de moulures, la rencontre avait, comme d’habitude le droit à sa part de restauration afin de nous rassasier entre deux parties… oui car nous faisons un métier dur, très dur :mrgreen:On prend un choco et on repart !

Par contrainte de temps, je n’ai pu toucher de mes yeux assoiffés tous les titres présentés, je suis donc allé à l’essentiel afin de faire plus ample connaissance avec les gros titres du line up de lancement. Bien évidemment, des jeux tel que Ninja Gaiden, Rayman Legends, Zombi U et Pikmin 3 n’ont pas fait long feu et j’ai dépecé d’un geste assuré les démos présentées. J’ai pu toucher enfin ce qui était annoncé lors de l’ E3 et je ne suis que plus content surtout que je compte bien vous en reparler très prochainement dans des aperçus bien garnis.

         

Les jeux en solo, c’est bien, mais à plusieurs c’est encore mieux; la Wii U l’a bien compris et l’approche avec la manette est incomparable, on a vraiment là une nouvelle approche novatrice et magique. J’ai pu guider lors de ma partie, en coopération sur Raymans Legends, mon partenaire qui ne voyait pas ou il mettait les pieds et l’accompagner dans des passages parfois périlleux 😀 de mon côté en actionnant via ma tablette tactile des engrenages qui lui ont permis de passer certains obstacles depuis son écran de télé.

Que dire de plus… Si ce n’est un grand merci à la Princesse Peach qui m’aura permis de me faire une idée plus construite sur cette machine d’avenir, la Wii U. J’ai pu la tester dans un cadre idyllique, un appartement parisien de la plus belle allure, ptit-fours et hôtesses mignonnettes…  rencontre  coup de foudre ! Je ne donnerais ma place pour rien au monde 😉