Just Square, la promesse d’un succès à la française ? [Compte Rendu]

hetic-just-square

Que la vie de blogueur est une chose merveilleuse. Lundi dernier, c’est d’un pas décidé, que je me suis dirigé, sac vissé sur le dos, à l’avant première gaming organisé par The Messengers pour y découvrir Just Square. Et je dois l’avouer, bien que la route fut longue, le plaisir était au rendez-vous.

Lire la suite

[ Test ] The Ultimatest Battle / PC ( Indépendant)

006Présent a la Japan Expo 2014 et en bêta depuis 2 ans, le studio Ediogames fait son petit bonhomme de chemin dans le sentier du jeu indépendant avec son armée de nubs et son The Ultimatest Battle. Du fun, du bordel, de la destruction et de la nervosité, voici ce qui vous attend.

Scénario :

Scénario ? c’est quoi, un poney ? Vous l’aurez compris pas de scénario, le titre est multijoueur, aucun mode solo du coup. Tout ce que je peux vous dire c’est que les Nubs, les espèces de petits minions que l’on contrôle, se mettent sur la tronche tel des petites armées en 2 camps distincts : bleu et rouge. Bien sûr, ce n’est pas négatif, on comprend bien qu’un titre multijoueur orienté arcade comme celui-ci ne possède pas de scénario. 🙂

Réalisation :

Jeu en flash donc réalisé avec le logiciel Flash ce qui nous donne une esthétique proche des jeux web ou Dofus pré 2.o pour ceux qui ont connu. Avec cette approche graphique, le soft propose un univers en 2D avec plusieurs niveaux de décor. En effet, presque tout est destructible de ce fait, il y a une première couche de décor pour la partie destructible et une seconde pour comprendre le décor, car une fois bombardé, difficile de s’y retrouver au milieu de ce joyeux bordel.

79465

Jouabilitée :

De ce côté simple et intuitif, Q et D pour les déplacements latéraux, Z ou Espace pour sauter, clic gauche pour tirer, clic droit pour activer des capacités et un peu plus tricky Maj + clic gauche pour en activer d’autres. Et j’allais oublier, le pointeur de la souris pour viser afin de dégommer tous ces foutus Nubs !

Côté gameplay, c’est un mélange entre Team Fortress et Worms. En effet, au début de chaque partie vous choisissez entre différentes classes plutôt orientées support ou plutôt dégâts. Une fois choisie place à la baston, le titre nous donne accès a plusieurs maps que l’on peut détruire a volonté ce qui change radicalement la façon de jouer. Chaque mode de jeu possède ses propres maps adaptés, l’on retrouve 5 modes de jeu : Control point où l’on doit controler un point de la carte, Deathmatch, Save The Princess où une équipe doit tuer la princesse de l’autre et l’autre doit la proteger, Double Princess le même mais avec 1 princesse dans chaque camp et le Zombie Mode où une équipe doit survivre face à une équipe zombie qui pour chaque victime fera un zombie de plus. Malheureusement, étant donné que le titre est peu connu, le nombre de joueur se limite a 50 par jour ce qui nous donne accès qu’à 2 serveurs jouable et principalement sur Deathmatch, Control Point et Save The Princess.

84836

Durée de vie :

Qui dit multijoueur dit très bonne durée de vie étant donné que chaque partie est différente. De plus le titre est loufoque et si vous venez avec des amis ou si vous vous prenez au jeu avec la communauté, de très bonnes heures de jeu vous attendent.

Le craft est aussi de mise, a chaque fin de partie vous aurez des chances d’obtenir des matériaux qui permettent la création d’arme, de plus vous obtiendrez des fragments qui pourront être échangé contre des matériaux. Si vous ne voulez pas perdre votre temps à récupérer les matériaux, une boutique en ligne est disponible afin d’acheter des éléments cosmétiques, mais aussi ces fameuse armes. Néanmoins, le jeu n’est pas un pay to win étant donné que les armes sont équilibrées et chacune à sa propre puissance et ses capacités.

Bande son :

Chaque carte propose son propre thème, de la musique épique au rock en passant par des mélodies plus légères, mais tout aussi entrainantes. Riche et varié seule petite fausse note est la musique de l’écran titre qui à force d’être écoutée rend fou  WHAAAAAAAAAA

Pour le mot de la fin, je vous recommande chaudement ce petit jeu indépendant si vous êtes à la recherche de fun et d’arcade entre potes, essayez le et laissez lui sa chance car il mérite vraiment d’être plus populaire pour un jeu indé français.

Note : 16/20

[ Apercu ] The Fall / PC

the fall

Cette semaine j’ai eu le courage de me remettre au PC, et de jouer à The Fall, un petit jeu amateur, qui n’a de petit que son prix, mais qui somme toute à l’air excellent 😉

Vous voila dans la peau d’une combinaison robotique avec un humain à l’intérieur, seulement voila, l’humain qui s’y trouve est décédé, c’est donc la combinaison elle même, doté d’une intelligence artificielle, qui reprend le contrôle afin de sauvegarder l’humain. The fall est un petit jeu d’aventure mélangeant l’énigme à la plateforme, à mi chemin entre Limbo et Flashback. Un jeu en deux dimensions, plutôt réussi, ou vous devrez avancer de façon linéaire dans un environnement peu rassurant !

the fall

Durant l’aventure et selon un scénario bien pensé vous devrez faire des choix, ces derniers, vous demanderont toujours de choisir entre vôtre nature même de robot, ou la protection de l’humain qui est en vous. Il vous faudra donc opter pour la bonne solution, sans quoi le scénario pourra changer radicalement, bien que la trame scénaristique fera en sorte de vous re-proposer sous une autre formulation le choix précédemment refusé ! Côté réalisation, le jeu se rapproche  d’un petit dessin animé, incluant de magnifiques jeux de lumières et une ambiance des plus angoissantes. Un très bon point ! 🙂

Chose amusante maintenant, à chaque checkpoint rencontré, il vous sera possible d’accéder à l’intérieur du robot, c’est à dire, à son BIOS ( comme sur PC ^^ ) et ainsi changer de multiples choses, afin de gagner de l’expérience et augmenter vos compétences. Une bonne idée des développeurs !

the fall

Son seul point faible, et il en faut bien un, est le fait de choisir entre jouer à la manette ou au combo souris-clavier. Pour un confort de jeu optimal il est évident que la visée à la souris, pour la défense et l’attaque est préférable, cependant pour l’interaction avec le décor, c’est la manette qui l’emporte. Le choix est donc dur à faire ! Je vous laisse le libre arbitre…

Son prix, 9 €, son temps de jeu, 8h, soit 1 € de l’heure, 10 fois moins que le SMIC horaire, on s’en sort plutôt bien ! 🙂

[ Aperçu ] Shovel Knight / Wii U

Shovel Knight présentation

Il y a dans les méandres du monde des petites perles comme ce jeu d’action/aventure disponible sur Wii U. Totalement rétro, ce jeu signé Yacht Club Games rendra nostalgiques tous les « anciens » (pour ne pas dire vieux) fans de jeux vidéo 😉

Dans un monde entièrement en 8-bits, votre but sera de sauver votre bien-aimée de l’ignoble Enchanteresse le long de niveaux remplis d’ennemis faisant partis de l’Ordre de No Quarte.

Afin de sauver votre belle, vous incarnerez un chevalier munis d’une arme très spéciale. En effet, ce sera grâce à une PELLE que vous soumettrez tous vos ennemis 😉 Pas commun pour un chevalier ! Votre pelle en main, vous aurez la possibilité de creuser votre chemin et même de déterrer des trésors cachés dans les différents niveaux.

Shovel Knight illustré

En parlant des niveaux, ils ont tous un grand nombre de possibilités : des surfaces glissantes, des mottes de terre qui craquent au premier coup, des arbustes qui se maintiennent en altitude une fois exhumés et autorisent un rebond comme tant d’autres éléments de décor, la poussée d’Archimède, des moments en ombres chinoises, des trompe-l’œil trahis par la pluie. Autant de possibilités qui rendent ce jeu, qu’on pourrait assimiler comme une tentative vaine de retour au style rétro, très original.

Malgré toutes ces possibilités, Shovel Knight se veut très compliqué. A la moindre erreur, vous aurez droit de recommencer ! Même si le nombre de vies est infini, vous mourez souvent…Très souvent ! Car le long de chaque niveau, vos sauts devront être parfaits (au centimètre près). Aussi, certains boss sont si compliqués à achever qu’il vous faudra peut-être des dizaines de tentatives avant d’y arriver. Certainement pour nous rappeler la difficulté des anciens jeux rétros 🙂

Shovel Knight illustré 2

Niveau graphisme, Yacht Club Games ne s’est pas foulé sur l’aspect visuel ! Une palette de couleurs volontairement limitée pour rester totalement dans l’effet rétro ! Malgré tout, Shovel Knight reste tout à fait fluide et agréable à voir 🙂

Si pour certains Shovel Knight est un jeu tout à fait ringard, il est pour d’autres, un magnifique hommage aux jeux rétros au point même d’en verser une petite larme 😉

[ Aperçu ] Murasaki Baby / PS Vita

Murasaki Baby Présentation

Grâce à Playstation, j’ai pu tester Murasaki Baby sur PS Vita. Un jeu où l’on vous propose de raccompagner une petite fille avec son ballon rose en forme de cœur dans un monde torturé digne des univers créés par Tim Burton.

PS Vita en mains, j’ai tout de suite cherché les contrôles du jeu et j’ai bien vite découvert que le jeu se joue uniquement avec l’écran tactile et la dalle tactile. En effet, à l’aide de vos petits doigts, vous devez attraper la main de la petite fille et la tirer dans la direction voulue dans un monde en scrolling horizontal. Puis à l’aide de la dalle tactile, vous devez changer de monde car en effet malgré un univers Tim Burtonien, il est possible de voyager de « monde en monde » 🙂

Murasaki Baby illustré

Je m’explique, chaque « monde » est comme un filtre avec un couleur associée et chaque filtre interagira avec l’attitude de la jeune fille mais aussi sur les ennemis et/ou l’environnement. C’est ainsi que dans le filtre rouge, des boîtes avec des clowns maléfiques effraient la fille ce qui la rend craintive et lui fais perdre son ballon qui est votre unique point de vie. Il faut donc le récupérer et le lui rendre.

A l’inverse, le filtre vert lui donne confiance et lui permet notamment de sauter les fossés qui l’effrayaient dans le filtre rouge mais la rend insouciante du danger ce qui a causé ma mort lors d’un saut où un tentacule l’attrapa. Il faut alors alterner entre le filtre vert permettant de sauter et le rouge permettant d’effrayer la fille et les ennemis qui se cachent.

Hormis les énigmes qui se renforcent au fur et à mesure que l’on gagne des filtres, un vent très violant surprend la petite fille ce qui lui fait perdre son ballon. Donc le maître mot est de rester sur ses gardes même si la difficulté m’a apparue progressive au fur et à mesure que les énigmes se complexifient 😉

Je ne vous dirais qu’une seule chose, en septembre, courrez acheter ce petit bijou qui ne vous laissera pas indifférent si vous êtes sensibles aux univers torturés de Tim Burton 😉

[ Test ] Home Sheep Home 2 / PC ( Indépendant )

Home sheep home 2 test toutchilink

Des moutons, des énigmes, du fun ….. et un voyage dans l’espace ! Et oui, il est tout beau tout chaud, voici le nouveau bébé d’Aarman Animations. Un puzzle game aventure dans lequel vous contrôlez 3 moutons à travers plus de 45 niveaux !

Scénario :

Shaun, Timmy et Shirley, 3 moutons perdu  à la recherche de leur ferme, vont pour notre plus grand bonheur devoir traverser tout un tas d’obstacles, des cavernes au vaisseau spatiale extraterrestre en passant par les toits de Londre. Et oui tout est permis et rien ne va plus, c’est du fun à l’état pur qui vous attend ! Et une belle tranche de kebab :p ( car le kebab c’est censé être du mouton ^^ )

hsh2_episode_select

Réalisation :

Un univers en 2D qui possède son charme, le coté bande dessine pour enfant colle bien à cette univers déjanté. On est presque à se demander ce qu’il y avait dans le café des développeurs ( peu être de la laine…. qui sait 😀 ). C’est un vrai plaisir de diriger ces petites bêtes pleines de poils. Car entre nous c’est plutôt rare d’avoir comme héro principal un truc à quatre pattes qui fait Bhéhéhéhé ! Non ?

Bien que l’on change trés vite d’environnement et que l’on passe certainement du coq à l’âne ( sans mauvais jeu de mots ^^ ) cela n’est pas dérangeant car dés le début du jeu le ton est donné : du n’importe nawac ! Du coup, passé de London à l’espace intersidérale n’est pas si déstabilisant que l’on puisse imaginer.

home-sheep-home-2-space

Jouabilitée :

Au programme, vous évoluerez dans 3 zones distinctes : les souterrains, les rues de Londre et l’espace… ces derniers sont découpés en 15 tableaux et vous demanderons un peu de réflexion. En effet, chaque mouton possède ses propres capacités, l’un embonpoint permet de déplacer les obstacles qui se dresseront fasse à vous, le suivant de taille intermédiaire sautera de plus grande distance et le dernier le bébé se faufilera partout 🙂 Niveau gameplay pure,  flèches de directions pour vous déplacer, sauter et les touches 1, 2 et 3 pour sélectionner le mouton. Et oui, ce n’est pas 1, ni  2 mais 3 moutons avec lesquels vous alternerez afin de traverser les tableaux. Et si vous êtes un acharné du scoring, un système d’attribution d’étoiles et de points est présent à chaque fin de tableau en fonctions du temps et des objets récoltés. Les moutons aussi ont le droit à des chaussettes !

hsh2_underground

Durée de vie :

Petit bémol de ce titre extrêmement addictif (une fois commencer j’ai pas pu m’arrêter ^^ ), se finit en 2 à 3 heures mais possède une excellente replay value en autre grace à ses niveau bonus. Si la vitesse ne vous fais pas peur, le jeu est fait pour être terminer le plus rapidement possible. En somme un titre très arcade qui vous ravira si vous êtes fan mais un peu chère (10 € sur Steam).

Bande son :

Quelques musiques entraînante tsoin tsoin, mais rien de folichon pour Home Sheep Home 2, le reste est composé de bruitages très bien réalisés  et pensés en rapoport avec le gameplay. Chaque moutons a son cri distinctif afin de facilité la sélection de nos compères à quatre pattes. Bhéhéhéhé !

Alors ça vous tente d’y jouer ? Oui ? non ? Dites moi tout en commentaire 😉 

Note : 16/20

Pour retrouver d’autres test ( indépendants en autre ) c’est ici 

[ Test ] The Plan / PC ( Indépendant )

theplan

Qui a parlé de jeu indépendant ? Vous en voulez ? Et bien vous êtes servi avec cette petite perle indépendante qui nous propose une expérience dépaysante par les développeurs de Among The Sleep. On en voit pas tous les jours des comme ça ! Enjoy :mrgreen:

Réalisation :

Qui dit jeux indé’ , dit une pate graphique bien a lui. C’est ce que nous propose The Plan avec une forêt en ombres chinoises derrière laquelle danse un dégradé de lumière sur fond de végétaux. Notre mouche 3D posée sur cet environnement 2D finement réalisé.

Jouabilitée :

Dans The Plan, vous incarnez une petite mouche perdu dans l’immensité d’une forêt qui cherche à s’élever vers les cieux. Bon vous l’aurez compris, le scénario tiens du compte et le gameplay se résume uniquement à un scrolling vertical où vous devez vous déplacer à l’aide des touches directionnelles de votre clavier tout en évitant les feuilles mortes géantes qui vous tombent dessus et les toiles d’araignées.

theplan-1-15-2013

Durée de vie :

Compter 6 a 7 min pour finir cet ovni vidéo ludique gratuit aux antipodes des jeux actuels. 😉 Si vous avez donc un peu de temps pour glander au boulot n’hésitez pas à vous perdre sur ce titre enchanteur et novateur. En somme, l’un des jeux les plus courts au monde ! :ok:

Bande Son :

C’est là où réside l’essence même de cet titre enchanteur. En effet, il se mêle ambiance d’une végétation luxuriante et musique envoûtante entrecoupée de silences qui nous permettent de ressentir une forme d’apaisement et l’impression d’un voyage extrasensoriel.

Note : 15/20