Gagne une manette Mario Wii U argenté ! [Concours]

Avec la Gamescom qui s’annonce à grand pas et aprés avoir réuni + de 1500 participants lors du concours 3DS Zelda, je me devais de vous faire gagner un cadeau digne de ce nom. Et quoi de mieux que de remporter une manette Wii U argenté à l’éffigie du plombier moustachu, j’ai nommé Mario !

Comment participer

• Laissez un commentaire en dessous de cet article en me disant tout simplement :   » Raboule la manette toutchilink !  »

Augmentez vos chances X3

• Suivez moi sur Twitter : @alixpoirier

• RT ce Tweet : https://mobile.twitter.com/alixpoirier/status/760181518027350016

Vous pouvez vous contenter de laisser uniquement un commentaire…Mais si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté je vous conseille vivement d’en faire le maximum !

La fin du concours prendra effet le 16 Aout 2016 à 00h00 !

1 personne sera tirée au sort et le gagnant recevra un mail de confirmation. Bonne chance à vous tous !

[ Aperçu ] Star Fox Zero c’est ZERO !

image

Entre Resident Evil : Revelations 2 et Star Fox Zero, c’est à celui qui ruinera le plus vite sa série, qui gagnera. Ce dernier, bien qu’attendu de tous n’est certainement pas à la hauteur des espérances. Entre mauvaise exploitation du Gamepad, lenteur abusive et action raté, cet épisode Wii U, présenté très brièvement à l’E3 2014 aurait bien fait de ne pas en montrer d’avantage…

On se souvient de cet episode N64 qui à fait la gloire de la manette à trois branches. De cette action frénétique, de ses graphismes géométriques et de cette musique à faire danser sur une barre de pole dance même David Rockfeller.

Il était alors normal d’espérer avoir une suite digne de ce nom. Mais au grand dam de tous, Star Fox Zero est un peu l’attardé incompris d’une grande famille sur lequel on crache à ne plus avoir de salive. En effet, son créateur Shigeru Miyamoto, à mit un point d’honneur à vouloir exploiter coûte que coûte le Gamepad.

image

Seulement, et on à pu le constater avec certains jeux sur 3DS, il n’est pas forcement utile d’exploiter la console dans ses moindres facultés, si ce n’est pour légitimer la sortie du jeu sur un support en disant  » Vous voyez Star Fox Zero est un vrai jeu Wii U, on se sert du Gamepad, de la gyroscopie…  » On à connu de même avec les jeux en 3D de la 3DS qui ont fini par etre stoppé faute de confort. Pour SFZ c’est cette interminable histoire qui recommence.
Un jeu qui se veut être un jeu Wii U mais qui n’est rien d’autre qu’un jeu raté !

Pour explications, votre Gamepad, vous sert de vue intérieur tandis que la fonction gyroscope vous permet de viser  » apparament  » mieux les vaisseaux ennemis. Sur le papier c’est vraiment génial, mais sur le terrain, c’est impraticable. A l’image de la conduite gyroscopique dans Mario Kart, la visée de Star Fox Zero est laborieuse.. Ce système de gameplay rend ansi la prise en main difficile voir impossible pour le joueur lambda.

image

A un point qui est tel que le die and retry est de rigeur. Afin de ne pas rendre son jeu trop difficile et de légitimer son système de visée, Miyamoto à décidé de ralentir les actions et déplacements.

On lui accordera cependant un level design riche et construit. Une graphique de bonne augure et des transformations en temps réel qui promettent une jouissance inégalée.

Sa sortie est prévue pour fin 2015 et on espère d’ici là ( même si c’est peine perdue ) que les défauts seront corrigés.

Article posté par un humain poilu

[ Paris Games Week 2014 ] Aperçu : Stealth Inc 2 / Wii U

SI2_02_nightlightAujourd’hui à la Paris Games Week, je me suis baladé sur le stand Nintendo et puis entre 2 castagnes sur la scène de Super Smash Bros for Wii U, un petit jeu indépendant a piqué ma curiosité. je me suis donc retrouvé avec le gamepad d’une Wii U pour essayer un titre fraîchement sorti du jour même, j’ai nommé Stealth Inc 2. Nous voilà donc avec un savant mélange d’énigme et de réflexion qui saura nous faire tourner la tête. 🙂

Un jeu fraîchement débarqué sur l’eShop que je vous propose aujourd’hui et ce n’est ni plus ni moins qu’un jeu de réflexion et d’énigme sous le signe de la robotique et de la science fiction. Et quand je dis fraîchement débarqué c’est on ne peut plus frais était donné qu’il sort le 30 octobre 2014, soit le 2ème jour de la Paris Games Week. A la manière d’un Home Sheep Home 2 que j’avais testé dans le courant de l’année, on se retrouve aux commandes d’un clone  qui doit évoluer dans un complexe futuriste robotique. Votre but, vous échapper et c’est la que ça se corse : alarme, caméra, laser et une multitude de petites conneries pour vous atomiser vous attendent.

11Curve digital nous propose donc de parcourir de nombreux tableaux gigantesques à la recherche de la sortie. Pour nous aider dans notre tâche, nos copains les clones sont venus à notre rescousse afin de déjouer les pièges. Côté difficulté, on n’est pas en reste, le titre propose une évolution au fil des niveaux afin de rendre le challenge de plus en plus intéressant car en effet, à mesure que l’on avance dans l’aventure, les énigmes sont de plus en plus difficiles et le nombre d’interactions augmente. Pour rendre concret la chose, au début on apprend que des boutons permettent d’ouvrir des portes, bon ok c’est pas fameux. On rajoute des caméras de sécurité que l’on entrave grâce à de la vapeur. Déjà de bons casse-tête à entrevoir avec l’aide de nos clones pour actionner divers interrupteurs. Et si on rajoutait en plus de tout ça, des ventilateurs pour pousser le joueur et la fumée. Je vous laisse vous torturer l’esprit avec les possibilités offertes ! *rire* Couplez ça à une direction artistique intéressante et à un jeu d’ombre et de lumière qui sert le gameplay, et l’on obtient un titre qui a du potentiel et qui est à surveiller. 😉

31En somme, bonnes perspectives pour Curve Digital qui nous propose la suite de son jeu avec des innovations rafraîchissantes, qui ne déplairont pas aux amateurs d’énigme et de jeux de réflexion en tout genre. Cela va s’en dire que je vous le recommande, un jeu indé, ça fait toujours plaisir !

Vous pouvez acheter ce produit dans ma boutique Toutchilink.com en cliquant ici.

[ Aperçu ] Shovel Knight / Wii U

Shovel Knight présentation

Il y a dans les méandres du monde des petites perles comme ce jeu d’action/aventure disponible sur Wii U. Totalement rétro, ce jeu signé Yacht Club Games rendra nostalgiques tous les « anciens » (pour ne pas dire vieux) fans de jeux vidéo 😉

Dans un monde entièrement en 8-bits, votre but sera de sauver votre bien-aimée de l’ignoble Enchanteresse le long de niveaux remplis d’ennemis faisant partis de l’Ordre de No Quarte.

Afin de sauver votre belle, vous incarnerez un chevalier munis d’une arme très spéciale. En effet, ce sera grâce à une PELLE que vous soumettrez tous vos ennemis 😉 Pas commun pour un chevalier ! Votre pelle en main, vous aurez la possibilité de creuser votre chemin et même de déterrer des trésors cachés dans les différents niveaux.

Shovel Knight illustré

En parlant des niveaux, ils ont tous un grand nombre de possibilités : des surfaces glissantes, des mottes de terre qui craquent au premier coup, des arbustes qui se maintiennent en altitude une fois exhumés et autorisent un rebond comme tant d’autres éléments de décor, la poussée d’Archimède, des moments en ombres chinoises, des trompe-l’œil trahis par la pluie. Autant de possibilités qui rendent ce jeu, qu’on pourrait assimiler comme une tentative vaine de retour au style rétro, très original.

Malgré toutes ces possibilités, Shovel Knight se veut très compliqué. A la moindre erreur, vous aurez droit de recommencer ! Même si le nombre de vies est infini, vous mourez souvent…Très souvent ! Car le long de chaque niveau, vos sauts devront être parfaits (au centimètre près). Aussi, certains boss sont si compliqués à achever qu’il vous faudra peut-être des dizaines de tentatives avant d’y arriver. Certainement pour nous rappeler la difficulté des anciens jeux rétros 🙂

Shovel Knight illustré 2

Niveau graphisme, Yacht Club Games ne s’est pas foulé sur l’aspect visuel ! Une palette de couleurs volontairement limitée pour rester totalement dans l’effet rétro ! Malgré tout, Shovel Knight reste tout à fait fluide et agréable à voir 🙂

Si pour certains Shovel Knight est un jeu tout à fait ringard, il est pour d’autres, un magnifique hommage aux jeux rétros au point même d’en verser une petite larme 😉

[ Japan Expo 2014 ] Aperçu : Captain Toad Treasure Tracker / Wii U

Captain Toad présentation

Chaque ballade au stand Nintendo regorge de son lot de surprises et Captain Toad Treasure Tracker en fait partie. Aux commandes de ma tête de champignon préférée, j’ai pu profiter de ce jeu de plateforme aventure au travers de 4 niveaux tous uniques et possédants leurs propres règles.

On débarque et nous voilà dans le 1er monde où je découvre une petite rivière et une structure rocheuse remplie d’ennemis. La personne en charge de ce stand m’explique brièvement les contrôles qui sont très simples mais qu’il faut appréhender. Sur le papier tout simple, le joystique gauche déplace Toad, le droit fait pivoter le monde cubique, l’écran tactile permet de bloquer les ennemis. A priori simple, je me rends compte que c’est un peu plus compliqué car le niveau se révèle être un mini labyrinthe où il faut sans cesse faire pivoter le monde afin de se repérer dans les entrailles de la structure. Une fois celle-ci gravie, je découvre une étoile qui une fois récupérée, finit le niveau.

Captain Toad casse-tête

Pas de perte de temps, second niveau lancé et me voici dans un niveau désertique rocheux parcouru par des rails. Une fois Toad dans le wagonnet, le gameplay change radicalement et se transforme en un FPS où votre écran principal devient l’écran tactile avec votre vue FPS avec votre viseur. Il suffit d’utiliser la gâchette pour envoyer des navets… (o wait !) sur les ennemis et les bonus afin de le récupérer et le déplacement physique du GamePad permet de bouger la tête de Toad et donc mon champ de vision. Une fois la phase de shoot finie, comme d’habitude, une étoile m’attend et niveau suivant 🙂

Le changement toujours du changement. Ici un cratère de volcan avec une plateforme circulaire en hauteur. Il faut donc l’escalader mais il y a un hic et même un gros hic et c’est un méchant dragon qui surgit de la lave et qui me tire dessus. Là il suffit de déplacer Toad sur la plateforme tout en se cachant derrière les éléments du décor afin d’éviter les ennemis. Après une course effrénée, je monte la dernière échelle afin de récupérer l’étoile mais la plateforme s’écroule sur le dragon. Assommé, il ne me reste plus qu’à la saisir sur son nez 😉

Captain Toad niveau dragon

Le dernier niveau est la maison hantée de Luigi. Ici l’écran tactile devient votre meilleur allié car il s’agit d’un casse-tête où je dois rentrer dans la maison par des portes débouchant sur d’autres portes. Simple me direz-vous, et non ! Car toutes les portes sont reliées et chacunes d’elles peut être déplacée à l’aide de l’écran tactile. Une fois le casse-tête résolu, je monte sur le toit où je dois récupérer encore une étoile protégée par deux énormes fantômes que l’on peut effrayer avec notre lampe frontale.

Que dire de plus ? Que c’est un titre prometteur que je vous recommande ! 😉

[ Japan Expo 2014 ] Aperçu : Splatoon / Wii U

intro splatoon

Sur le stand Nintendo, de nombreux titres phares sont mis en avant tels que Mario Kart 8 ou encore Super Smash Bros sur Wii U mais aussi une nouvelle licence : Splatoon. Un concentré de nervosité, de fun et accessible pour tous, voilà ce que promet ce titre.

GamePad en mains, j’ai pu tester le titre 6 min, 2 round de 3 min et croyez moi que j’en redemandais encore à la fin de ces 6 min. Sur le stand on avait le droit à du 4 contre 4, chaque personne avait droit à un tutoriel mais aussi avait l’aide d’une personne du staff Nintendo pour nous aider à le comprendre, tout le monde ne parle pas anglais 😉

Côté commande c’est à la fois simple et compliqué à bien enchaîner en jeu. La gâchette droite vous permet de tirer de l’encre, celle de gauche à vous transformer en poulpe afin de nager dans les zones de votre couleur (vous êtes invisible à ce moment), la seconde gâchette gauche permet de vous armer d’une grenade d’encre et la seconde gâchette droite permet de la lancer. Côté déplacement, le stick gauche permet de déplacer votre homme/femme poulpe et le stick droit permet de tourner la caméra autour de votre personnage. X pour sauter en forme humaine ou en poulpe et le déplacement physique du GamePad afin de viser vos adversaires ou les surfaces à encrer. Cependant  il y a aussi la gestion de votre réservoir d’encre que vous pouvez recharger en nageant en forme de poulpe dans les zones de votre couleur.

Splatoon illustré

Une fois les commandes appréhendées place à l’action, le but du 4v4 en 2 rounds est d’encrer le maximum de zones possible au sol (les murs ne comptant pas dans le score final mais permet de se déplacer en forme de poulpe). Chaque équipe commence dans sa base qui sert de point de respawn car vous pouvez être encré (et oui ! 😉 ). S’en suit 3 minutes effrénées où il faut développer son propre territoire tout en volant celui ennemi et en protégeant le vôtre. A la fin de chaque round, un chat départage les équipes avec le nombre de points accumulés en fonction du territoire développé. L’équipe ayant le territoire encré le plus grand sur les 2 rounds gagne la partie.

Et là vous vous dites, mais il a l’air simple ce jeu ! Et bien pas temps que ça. En effet, les mécaniques de jeu sont simples mais leurs enchaînements permettent l’utilisation de techniques avancées. On peut donc faire du sous-marin sur le mur tout en enchaînant un saut pour créer de la distance avec un tir bien placé pour ensuite repasser en sous-marin ou encore alterner entre forme humaine et poulpe afin d’esquiver les attaques. Mais le gameplay n’est pas en reste car lors de votre mort vous pouvez faire un méga saut en direction de vos alliés grâce à l’écran tactile du gamepad ou encore plus vous encrez le sol et plus vous remplissez une jauge, une fois celle–ci remplie une pression sur le stick droit permet d’avoir un bazooka avec munition illimitée mais limitée dans le temps.

Que dire de plus que c’est très nerveux et addictif, les 6 min sont passées très vite et j’ai vraiment hâte d’en voir plus lors de sa sortie en 2015 😉

[ Japan Expo 2014 ] Aperçu : Project Guard / Wii U

Project Guard plan

Dans l’énorme stand Nintendo de la Japan Expo, on y trouve les gros titres tels que Mario Kart, Pikmin etc. Mais caché au fin fond de cette masse de jeux cultes, on y trouve le discret Project Guard sur Wii U créé par nul autre que l’illustre créateur japonais Miyamoto.

Loin d’emballer les foules, ce petit tower defense dont le but premier est de défendre le cœur de votre « base » des méchants robots tueurs par le biais de multiples caméras reste malgré tout sympathique et innovant 🙂

Le jeu se déroule en deux parties. Tout d’abord, vous devez placer minutieusement vos caméras sur votre GamePad de sorte qu’aucun robot ne puisse échapper à votre champ de vision. Une fois vos caméras placées, une vague de robots approchera et votre but sera de les arrêter en leur tirant dessus. Pour cela, vous devrez sélectionner judicieusement votre caméra. Une fois choisie, une vue à la 1ère personne s’offre à vous et vous permet de tirer des lasers sur les différents types de robots possédante chacun leurs propres caractéristiques. (L’absence d’un viseur accru la difficulté)

Project Guard caméra

Actuellement, Project Guard n’en est qu’à son stade embryonnaire. Comme tout projet, il n’offre donc, pour l’instant, qu’une unique map avec seulement trois niveaux de difficulté (easy, medium et hard) ainsi qu’un seul type de laser. De plus, le jeu reste graphiquement fragile. Mais reste à surveiller car actuellement en développement.

PODCAST : UnEpic rend hommage à Castlevania…

Comme promis, vous retrouverez chaque Mercredi ma chronique Jeux Video / Hi-Tech que je réalise ce même jour sur Ile de France FM, radio FM émettant en ile de france et sur le reste de la planète via internet. Cette fois-ci, mon regard s’est posé sur un jeu indépendant du nom d’ Unepic, qui rend hommage à Castlevania, série bien connu de tout bon geek. En résumé : moins de 10 € pour un titre moyennant 20 heures de jeu, dans un style rétro hyper dark, ça vaut le coup ! Ecoutez ma chronique et réagissez nombreux via les commentaires . J’attends votre retour ! 😉

[ Compte Rendu ] Avant Première de la Wii U !

C’est, sous un soleil de plomb, dans les plus beaux quartiers de Paris, non loin de l’Arc de Triomphe que je fus convié vendredi dernier à découvrir en avant – première la toute nouvelle machine de Nintendo, la Wii U. J’ai pu la tester la shooter, l’aimer et l’approuver. Le nouveau bijou de Nintendo en a sous le capot, et cette rencontre nous a permis d’en apprendre un peu plus sur les diverses fonctionnalités de cette dernière ! Enjoy :mrgreen:

Plus que la Wii U, c’est, depuis l’annonce officielle de la console, la manette de la Wii U, la Game U Pad qui est sous les projecteurs. Dans un furieux élan de curiosité,  je me suis jeté sur la bête afin de l’apprivoiser et jeter quelques mots envers quoi  j’éprouvais le plus de scepticisme.

Sur près d’une quinzaine de jeux j’ai vraiment pu m’en donner à coeur joie… entre massacre de zombies, baston à coups de batarang et divers mini-jeux, la Game U Pad m’a vraiment offert une nouvelle sensation de jeux encore jamais exploitée. Forte de son débit de création inépuisable, Nintendo en mettant au point cette nouvelle manette, amène tout comme avec sa Wii une nouvelle façon de jouer apportant un deuxième portail à l’expérience vidéo ludique. 😀 Finalement la Game U Pad n’est en réalité pas si encombrante que cela ( j’avais peur de me retrouver avec un Ipad ) et à force d’habitude on s’y fait finalement plutôt bien. Disposant d’un écran tactile d’une incroyable qualité, nous étions quand même sur des écrans plasma et le plaisir visuel était à deux ou trois points prêts restitué à l’identique sur la tablette. Une claque graphique assez impressionnante.

Nous ne sommes pour le moment que sur une version d’évaluation de la machine mais quelques points méritent d’être éclaircis.
Lors de cette journée j’ai pu me prendre au jeu de Super Mario Bros U, le célèbre titre annoncé lors de l’ E3 qui accompagnera la console lors de son lancement. C’est bien ici que j’ai rencontré le plus de soucis de jouabilité. Non pas par rapport au portage d’un titre qui se révèle exemplaire pour sa maniabilité mais bien à cause de la manette qui, grande et disposant d’une croix directionnelle éloignée des bords ne m’a pas permis d’être réactif et de glisser mon doigt d’un bout à l’autre afin de répondre correctement aux contraintes du jeu. Et pourtant je ne pense pas avoir de si petits doigts ! 😦

Située pour l’occasion dans un appartement parisien magnifiquement orné de moulures, la rencontre avait, comme d’habitude le droit à sa part de restauration afin de nous rassasier entre deux parties… oui car nous faisons un métier dur, très dur :mrgreen:On prend un choco et on repart !

Par contrainte de temps, je n’ai pu toucher de mes yeux assoiffés tous les titres présentés, je suis donc allé à l’essentiel afin de faire plus ample connaissance avec les gros titres du line up de lancement. Bien évidemment, des jeux tel que Ninja Gaiden, Rayman Legends, Zombi U et Pikmin 3 n’ont pas fait long feu et j’ai dépecé d’un geste assuré les démos présentées. J’ai pu toucher enfin ce qui était annoncé lors de l’ E3 et je ne suis que plus content surtout que je compte bien vous en reparler très prochainement dans des aperçus bien garnis.

         

Les jeux en solo, c’est bien, mais à plusieurs c’est encore mieux; la Wii U l’a bien compris et l’approche avec la manette est incomparable, on a vraiment là une nouvelle approche novatrice et magique. J’ai pu guider lors de ma partie, en coopération sur Raymans Legends, mon partenaire qui ne voyait pas ou il mettait les pieds et l’accompagner dans des passages parfois périlleux 😀 de mon côté en actionnant via ma tablette tactile des engrenages qui lui ont permis de passer certains obstacles depuis son écran de télé.

Que dire de plus… Si ce n’est un grand merci à la Princesse Peach qui m’aura permis de me faire une idée plus construite sur cette machine d’avenir, la Wii U. J’ai pu la tester dans un cadre idyllique, un appartement parisien de la plus belle allure, ptit-fours et hôtesses mignonnettes…  rencontre  coup de foudre ! Je ne donnerais ma place pour rien au monde 😉